Vivre au Québec: Interview d’une nouvelle Québécoise!

De plus en plus de Français partent vivre à Montréal, que cela soit pour 2 ans, la durée du PVT, ou bien plus longtemps pour certains ! Aujourd’hui, nous rencontrons Cécile qui est partie découvrir la métropole québécoise dans le but d’y travailler. Alors, on part vivre au Québec?

VIVRE AU QUEBEC

Mais, juste avant, je vous laisse découvrir cette vidéo de Montréal qui devrait déjà vous faire rêver :

Bonjour Cécile, peux-tu te présenter ?

Allo ! Moi c’est Cécile, 26 ans. J’ai fait un BTS (bac+2) en assistanat de direction en alternance pendant 2 ans au sein du groupe Suez en région parisienne puis j’ai ensuite rejoint le cabinet de recrutement Robert Walters sur Paris. Depuis avril 2010, je travaille pour la société dunnhumby (conseil en marketing dans le secteur de la distribution).

Pourquoi es-tu partie au Canada ? Pourquoi Montréal ?

Mon copain, avec qui je suis depuis presque 6 ans, souhaitait partir vivre à l’étranger, y travailler, voyager, découvrir de nouvelles choses, une nouvelle culture, un nouveau cadre vie. Il avait déjà voyagé au Canada et avait beaucoup aimé. Ce qui lui avait plu : la vie active de la ville montréalaise, les paysages magnifiques à peu de kilomètres de la ville, les sports d’hiver, et puis… le fait d’avoir son meilleur ami sur place et le côté « j’vais pouvoir améliorer mon anglais mais quand même parler principalement français » ont aussi beaucoup aidé je suis certaine. De mon côté, tout n’était pas aussi clair… Ayant toujours vécu dans la ville dans laquelle je suis née, il était très dur pour moi de tout plaquer pour partir vivre à des milliers de km. Je suis très très famille et avait du mal à m’imaginer loin d’elle et de mes amis (Montréal, c’est pas la porte d’à côté !).

Mais il a un très bon pouvoir de persuasion et à force… J’ai craqué et accepté d’y réfléchir ! J’en ai alors parlé à dunnhumby et il s’est avéré qu’il y avait une opportunité de travail dans nos bureaux montréalais. J’ai postulé en décembre 2013 puis… ai été prise! Mon copain a donc démissionné, on a lâché notre appart, puis le 5 avril 2014 on s’envolait pour le Canada avec chacun un permis de travail de 2 ans… et chacun son chat ! 🙂

Mon copain a donc démissionné, on a lâché notre appart, puis le 5 avril 2014 on s’envolait pour le Canada !

Pour information, nous sommes partis avec Air Canada mais je trouve que les 3 principales compagnies (Air Canada, Air Transat et Air France) se valent, je n’ai pas de préférence.

As-tu vécu un choc culturel important ?

Chute-Montmorency-2

Le plus gros choc pour moi c’est (et d’avance, désolée les Français !)… l’amabilité, gentillesse, serviabilité (je pourrais en ajouter encore tout plein du même style !) des Québécois !

Lorsque l’on cherchait un appart, on était parfois un peu perdus dans les rues. On s’apprêtait alors à sortir une carte de la ville… Mais pas le temps ! On aurait dit que certains Québécois se cachaient exprès pour repérer à distance les gens à aider ! Aha! C’était instantané, incroyable !

On aurait dit que certains québécois se cachaient exprès pour repérer à distance les gens à aider ! Aha ! C’était instantané, incroyable !

L’autre différence aussi, le côté beaucoup plus cool et relax des Québécois. A Paris, on vit à cent à l’heure, tout va super vite, tout doit être fait dans la minute, tout le monde se bouscule, ça klaxonne, ça court… Ici c’est bien plus posé ! Beaucoup moins de stress ! Alors au départ ça fait bizarre, on a toujours ses réflexes de parisiens… Puis je trouve qu’on les délaisse vite pour se faire au rythme 🙂 ici chacun attend en ligne pour le bus (premier arrivé, premier qui monte), ici on ne se bouscule pas comme à Paris dans le métro, ici dans les bars les serveurs ne sont pas stressés, dans le rush et là à tirer la tronche (ok ils veulent leur pourboire, alors ça joue, mais quand même !!).

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ta nouvelle vie ?

Ça passe si je dis « tout »? Sincèrement j’adore la vie ici, j’ai adoré l’été, ses festivals en tous genres, le parc du Mont Royal avec chaque dimanche les Tams Tams, j’ai adoré l’automne et ses paysages colorés magnifiques et j’adore tout autant l’hiver, si ce n’est plus ! Au moment où j’écris ces quelques lignes, nous sommes en plein mois de janvier (avec en moyenne -15°C) et on ne se laisse pas aller : motoneige, activité chiens de traineaux, patin à glace, igloofest, et j’en passe…

Motoneige-quebecJ’aime vraiment le fait d’avoir de « vraies » saisons ! En été ça peut monter à 40°C, mais en hiver descendre à -40°C (bon pour l’instant je n’ai pas vécu le -40°C, seulement le -36°C ! 🙂 ). Je me suis aussi surprise à aimer et suivre le hockey ! GO HABS GO ! Puis j’ai découvert la poutine et les barres Oh Henry (chocolat et beurre d’arachides)… Un délice.

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

Avoir de la misère à trouver du bon saucisson et du bon fromage… Le verglas! #MTLicestorm2015. Et il y a trop de pubs à la télé, trop fréquemment … insupportable!

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Le manque de la famille est hyper difficile, et il l’était surtout les 2/3 premiers mois quand tu dois tout recommencer, que tu ne connais personne, que tu es loin de tous tes repères.

Pour mon copain, ce qui a été perturbant et difficile au départ c’est le parler québécois et ses expressions. Lorsqu’il était en formation, il a du des difficultés à tout suivre et comprendre. Bien qu’il s’agisse de la langue française, l’accent québécois auquel nous ne sommes pas habitués et les expressions bien différentes portent parfois à confusion et amènent à des malentendus ! (ne parlez pas à un québécois de ses « gosses », je répète, ne lui parlez pas de ses gosses!)

Ne parlez pas à un québécois de ses « gosses », je répète, ne lui parlez pas de ses gosses!

C’est quand même bizarre au début de s’habituer au « déjeuner » pour le « petit déjeuner », « dîner » pour le « déjeuner », « souper » pour le « dîner », « bonjour » pour dire « au revoir », « bienvenue » pour dire « de rien »… je vous ai perdus? Non parce que moi je m’y perds encore parfois!

Tu as longuement habité à Paris… Alors, c’est mieux Montréal ou notre chère capitale française ?

Je n’ai jamais « habité » Paris même. J’ai grandi et vécu en région parisienne dans le 78. Je n’allais à Paris que pour le travail et parfois pour des afterwork ou des sorties le week-end. Par contre, ce que je peux dire c’est que j’imagine que Paris et Montréal se ressemblent beaucoup de par ce côté « ville active », il y a toujours quelque chose à faire, quelque chose à visiter, une activité, un festival où traîner, des balades ….

Après, un autre attrait de Montréal c’est la diversité de ses quartiers : nous alternons souvent entre Le Plateau (là où nous habitons), le quartier Ville Marie (sorties au centre ville, vieux port) et Côte des Neiges (pour nos courses et des balades).

Au global, la vie Montréalaise et ses habitants adorables font que j’ai ma petite préférence!

Comment est le marché du travail là-bas ?

Pour ma part, je n’ai pas eu à chercher puisqu’il s’agissait d’une mutation. Pour ce qui est de mon copain, il n’a pas eu beaucoup à chercher ou postuler. Il a beaucoup échangé avec les gens qu’ils rencontraient au fur et à mesure et a pu trouver du travail au bout d’un mois et demi. Il allait passer manager des ventes en France mais nous sommes partis juste avant.

Il a beaucoup échangé avec les gens qu’ils rencontraient au fur et à mesure et a pu trouver du travail au bout d’un mois et demi

Le seul bémol ici est que, pour beaucoup de personnes, il faut repartir très souvent de zéro pour monter ensuite. Il n’a donc pas pu trouver un poste de manager, il fallait d’abord qu’il commence par commercial/vendeur, se faire sa place dans le marché du travail ici. Il travaille depuis maintenant 7 mois et compte évoluer d’ici peu de temps. Son exemple vaut pour bien d’autres français que nous avons rencontrés depuis notre arrivée ! Également, le diplôme et les études effectuées comptent beauuucoup moins qu’en France, ça marche bien plus au mérite !

Pour ce qui est des horaires, je fais 8h-17h du lundi au vendredi, c’est le cas de pas mal de monde, sinon beaucoup font un classique 9h-18h en horaires de bureau. Mon copain a des horaires qui changent très souvent, mais dans le commerce je pense que c’est un peu partout pareil.

Gagnes-tu mieux ta vie qu’en France ?

Si l’on convertit en euros, mon salaire au mois est le même que celui qui m’était versé en France. Par contre, je suis gagnante puisque les impôts ici sont déjà prélevés sur le salaire! Pour information ici, c’est très commun d’avoir un salaire versé toutes les 2 semaines, et non au mois. C’est mon cas et celui de mon copain d’ailleurs !

Et le coût de la vie à Montréal est-il très important, plus qu’en France ?

Question difficile car ça dépend vraiment ce que tu compares. La bouffe est quand même plus chère ici je dirais. Si je compare un plein de courses en France vs un plein ici, je m’en sors facile pour 20 à 30% plus cher. Pour ce qui est des sorties, soit ça revient au même, soit c’est moins cher ici ! Les bières/cocktails dans les bars sont moins chers! Mais l’alcool (autre que bières et vin) – qu’il faudra d’ailleurs aller acheter à la SAQ (Société des Alcools du Québec) exclusivement – est plus cher! Ça c’est sûr! Pour les transports, je pense que ça revient au même.

Par contre ici je me déplace en voiture pour aller à ma job (oui oui on dit ça ici)

Par contre ici je me déplace en voiture pour aller à ma job (oui oui on dit ça ici). Et il faut prévoir quelques coûts… On paie son permis chaque année à sa date d’anniversaire ! on paie également ses plaques ! Aussi, pour me garer assez facilement dans ma rue, j’ai opté pour la vignette (environ 180dol à l’année) qui te permet de te garer dans une certaine zone proche de chez toi (quelques blocs). Sans vignette, c’est l’horreur pour trouver une place et c’est à croire qu’il faut avoir fait des études spéciales en lecture de panneaux, quelle galère pour les comprendre et éviter de se prendre un ticket (bien sûr nous on n’y a pas échappé au début ! 🙁 ). L’essence est en moyenne à 1.15/1.20, alors oui c’est biiiien plus bas qu’en France mais on consomme pas mal hein (pour mon cas, en moyenne 13L/100) car ici beaucoup de gens ont une grosse voiture (pour l’hiver, c’est bien appréciable et pratique!). Pour info également, il y a 90% de boîtes automatiques!

Pour ce qui est du logement, c’est moins cher c’est sûr !

Pour ce qui est du logement, c’est moins cher c’est sûr ! Je vis sur Le Plateau Mont-Royal (le quartier où la plupart des Français sont installés), ça bouge énormément, c’est à proximité de tout (bars, restaurants, magasins, parcs, métros, etc), j’ai un 90m² avec une terrasse d’environ 10m² et paie 1250$ (l’équivalent de 900€). Je vous laisse imaginer combien coûterait un appartement comme ça en plein Paris (disons vers Bastille par exemple si on doit essayer de comparer le quartier).

Du coup, on s’en sort mieux ou niveau confort de vie ?

OH OUI! (mais après ce n’est que mon avis)

L’hiver est-il si difficile que ça ?

Question difficile également! Ca dépend de toi et de comment tu vas l’aborder! Moi, j’adore l’hiver mais je me demandais si j’allais toujours aimer en venant ici! Et je confirme que oui, encore plus!

Alors c’est sûr que les températures descendent beaucoup parfois! Mais les -30 ce n’est pas non plus tout le temps! (bon, attention, je parle à mi-janvier, je n’ai donc pas encore vécu un hiver complet puisque ça dure jusqu’avril) mais tout le monde se couvre bien, l’air est sec, contrairement en France, fait que ça passe tout seul. il faut continuer à sortir, à bouger, à se motiver! Sinon, c’est sûr, j’imagine que ça peut vite devenir déprimant surtout qu’il fait nuit à 16h30! Nous, on en profite beaucoup les WE pour se balader et partir à quelques heures de route (dans les Laurentides surtout mais sinon vers la ville de Québec) pour visiter et profiter des parcs et paysages magnifiques! Ça, c’est le pied!

Et les Québécois, qu’en penses-tu ?

Je les aime! Je ne sais pas si eux nous aiment toujours car on les envahit de plus en plus, ça c’est sûr ! Mais c’est bien parce qu’on les aime, non ? 🙂

Penses-tu rester longtemps au Canada ?

Notre visa de travail est pour 2 ans. Pour l’instant on profite de l’instant présent, on prend tout ce qu’il y a à prendre, on visite, on voyage, on rencontre … On a du fun quoi! On verra plus tard ce que l’avenir nous réserve.

Un dernier mot ?

Merci à toi Bruno pour l’intérêt que tu as porté à mon expérience! Très bon tour du monde à toi ! Continue de nous faire rêver et voyager avec tes sublimes photos. A vous qui lirez cet article, j’espère qu’il vous aura intéressé et vous aura peut-être éclairé! Pour ceux qui hésitent à voyager ou bien venir vivre ici, stop ! N’hésitez plus, sautez le pas, c’est certain que ce sera sans regrets! A tantôt!

Alors, ca vous donne envie de partir tester l’aventure québécoise? 🙂

POUR ALLER PLUS LOIN : Que visiter à Montréal

Fondateur du blog
  1. C’est vrai que le Québec fait rêver beaucoup de français car c’est dépaysant et il n’y a pas besoin de savoir parler anglais pour y travailler (même si c’est un gros plus de le parler). Après, le plus difficile est d’obtenir le visa…

  2. J'ai vécus l'éxperience Montréal que deux jours malheureusement mais moi qui ai les grandes villes telles que Paris en horreur, Montréal j'ai vraiment adoré! c'est magique tout est beau les gens sont tellement gentils
    Pour info je suis restée 3 semaines au Québec et le genre de reflexions que j'ai eu sont:" Merci jolie blonde tu a illuminée ma journée" ou encore "ta couronne de fleur est très jolie ça te vas à ravir" ou encore quand ils te disent bonjour dans la rue juste pour le plaisir de te dire bonjour!
    Quand je suis revenue à Paris donc à Orly à peine descendu de l'avion on m'a dit " tes tatouages sur ta poitrine tu veux pas me montrer tes seins voir si t'es tatouée?" ou encore "t'a une tête a aimer les pénis" voilà…
    Comme je regrette le Canada x)
    Sinon mon copain habite là-bas et c'est vrai que c'est dur la distance et puis…
    les formations de photographes sont meilleures au Québec 😀

  3. Wow, tu m'as fait monter l'émotion là. J'ai vécu 5 mois à Québec (je suis aussi restée un peu à Montréal), et je suis littéralement tombée en amour avec cette belle province. J'adore les québécois, l'accent, les expressions. J'y retourne pour mes vacances les 2 premières semaines de septembre (joie intense!).
    Merci pour ce fabuleux article, tu as très bien descris les atouts et inconvénients, en tout cas je pense comme toi 😉 Merci aussi pour ce fabuleux site. Gros becs

  4. Bonjour cecile

    Nous avons le projet de partir vivre au canada, meme situation que toi mon mari a sa dans la tête depuis 10 ans et moi je suis comme toi je suis très très familles, amies mes racines quoi et hésite. Ton texte m a bcp plus tu explique très bien mais petite question: t es tu fait des amis facilement, et comment as tu ressenti l eloignement avec famille et amis.
    Merci de ta reponse et si possible de donner de tes nouvelles sur votre situation d aujourd hui.
    merci beaucoup.

    1. Allo ! 🙂
      Ecoute, aujourd’hui on aime toujours autant notre vie ici mon copain et moi-même…
      Sache que moi aussi je suis très famille, tout quitter pour venir vivre ici a été très difficile, et je pensais honnetement ne pas être capable de tenir longtemps, vraiment. Je m’étais dit « aller un an ou deux puis on rentrera! » et tu vois au final… je ne me vois plus rentrer en France. Ca fera 3 ans débujt avril qu’on est là !
      Je suis toujours autant famille mais ce que tu vis quand tu retournes en France (pour les fêtes de fin d’année ou bien à d’autres moments) est encore plus fort et intense!
      On s’est aussi fait des amis bien sûr, au travail forcément, puis en salle de sport, en soirées avec d’autres amis, et autres!
      il faut rester ouvert d’esprit et prêts à faire de belles rencontres, ça viendra tout seul ensuite !
      Je t’avoue que mes 3 premiers mois ont quand même été difficiles, beaucoup de remises en questions, beaucoup de déceptions, de comparaisons, je pense que j’étais assez fermée puis je pensais beaucoup à la France, ma famille, mes amis… et à un moment j’ai comme eu un déclic et j’ai juste appris à apprécié tout ce qui m’entourait, et là tout a commencé à aller ben ben mieux!!! depuis c’est du pur bonheur!
      Après quand on lit le commentaire d’Eric D c’est sûr que ce n’est pas le même ressenti. Je comprends d’ailleurs tout à fait son commentaire. Moi je suis venue avec un visa de travail, j’avais déjà mon travail. Mais mon copain lui n’en avait pas et a du chercher. Il est dans le management des ventes et a trouvé rapidement! Mais c’est certainq ue le visa PVT (Permis Vacances Travail) peut faire peur à certaines sociétés, ils ont l’habitude que les pvtistes les lachent au bout de quelques mois pour ensuite voyager… alors ils se méfient. A vous de voir de quelle façon vous aimeriez venir!
      n’hésite surtout pas si tu as d’autres questions 🙂

  5. Salut

    Je suis au Quebec depuis 4 ans…
    On se croirait au Paradis si on se fie au texte de Cecile … sauf que ce n’est pas tout à fait vrai …

    Ton expérience Française ne vaut rien ici .. comme tes diplômes. Donc ça doit vous amener à réfléchir avant de prendre une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences financières, familiales etc …
    Il y a aussi d’autres pays certainement plus attractifs, à vous de comparer l’offre.

    Si vous êtes expatrié, c’est déjà plus facile pour vous .. c’est ce qu’a connu mon cousin qui n’a pu parlé de son expérience québécoise que de façon positive … lui n’avait rien perdu et n’avait que des avantages… diplômes reconnus, salaire élevé, congés payés, assurances santé … tout ce que vous n’aurez pas avec votre visa de résident permanent ou PVT !

  6. Bonjour, Après plus de 16 ans passés à Montréal, je trouve moi aussi le portrait un peu trop flatteur. Oui la personnalité des Québécois est très différente de celle des Français, mais j’ai cru comprendre que Cécile venait de Paris et Paris… Ce n’est pas la France ! Il y a des coins en France où les gens sont aussi gentils qu’au Québec. Par ailleurs, attendez d’avoir des enfants et d’être confrontés aux listes d’attentes des Centres de la Petite Enfance (CPE) au système scolaire local (et non français), aux urgences de l’hôpital pédiatrique, aux camps de jour, services de garde ou autres services publics… et le paysage que vous dépeignez sera un peu terni. Non ce n’est pas le paradis, mais oui on peut y vivre très correctement, à condition de ne pas faire trop de comparaisons justement, mais d’accepter la vie telle qu’elle est ici avec ses hauts et ses bas (car il y en a). Attention aussi à l’image que bcp de Français véhiculent : la moto-neige, le traîneau à chiens, les trucs pour touristes de passage. Se faire des amis québécois n’est pas facile non plus. Vous allez rencontrer des tas de gens de tous les pays qui eux aussi veulent se faire des amis, mais parce que c’est une sorte d’urgence sociale. J’aurais bien d’autres choses à vous dire pour que vous ne tombiez pas de haut en venant ici, comme : « allez lire tous les blogs sur les immigrations ratées aussi pour vous faire une vraie idée de la vie québécoise ». Sans fard. Mais si, après 16 ans, je suis toujours ici, ce n’est pas un hasard…

  7. Probablement un des plus beau pays du monde que je rêve de visiter. Merci pour ce témoignage qui a eu le don de me faire rêver durant sa lecture.

  8. Je viens de lire avec une grande attention ce témoignage….. Actuellement en Guadeloupe j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de québécois qui sont amoureux de leurs et nous font tomber amoureux à distance…. Ils sont incroyablement gentils…. Pour ma part je vais faire un voyage pour le mois de juin découvrir Québec ville qui m’a été joliment décrite et qui a affûté ma curiosité…
    #voyagezdesquevouslepouvez.
    Au pire c’est de belles rencontres qui vous attendent…
    So une métropole partit avec sa valise et ses envies de plus loins.

  9. Super article ! Je tombe dessus très en retard, mais en effet le Québec est une magnifique terre d’accueil..

    Etant moi meme expat, j’ai appris à vivre ici et tout le monde a été exceptionnel avec moi. Ce ne fut pas forcément facile, mais cela en valait le coup ! Après quelques manques, comblées par des sites ou de la famille me rendant visite, je m’y habituait et cela était génial !! J’en ai encore des frissons.
    Pour tout vous avouer cela me manque même un peu ! D’où ma nostalgie de trouver des articles comme celui ci ! 😀

  10. Bonjours, ton conjoint avait déjà trouvé un travaille avant de partir? car je suis dans la même situation, et a par le PVT et le permis de travaille je sais si a d’autre situation.

  11. super article , on envisage avec nos 3 enfants de partir dans la provinces du quebec avec de la chances je l’éspère etre tirer au sort pour le pvt 2018 . En tout cas ton article me donne encore plus envie d’y aller .

  12. Bonjour Bruno, merci pour tes articles nous avons passé 3 semaines l’an passé pour rejoindre notre fille qui a vécu à Lassalle pendant 5 mois (elle a préféré éviter le plateau pour vivre au milieu des québécois un vrai bonheur !) j’ai l’impression de revivre ce que toutes les personnes ont témoigné comme toi la gentillesse des québécois, l’intérêt de cette ville et de la région nous repartons en septembre prochain et passons une soirée et une matinée à Montréal avant de partir en road trip que nous conseilles tu pour passer une bonne soirée typique et comme visite hors sentiers battus pour la matinée du lendemain sachant que nous avons passé 5 jours sur Montréal et que nous avons arpenté je crois tous les quartiers que tu as décris (le quartier latin, le village, le vieux Montréal, le mont royal le plateau, je rajouterai le quartier Westmount, l’oratoire st joseph…) merci d’avance de tes idées

  13. Bonjour . Mon amie et moi voudrions essayer d’aller vivre et travailler au Québec avec nos enfants,étant donné que nous avons la quarantaine quel visa et avec qui de sérieux serait le mieux pour immigrer ? Car il y a des agents d’imigration pas très honnête. Merci

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.