Vous avez envie de découvrir les Philippines ? Savoir comment est la vie là-bas ? À quoi ressemble la capitale, Manille ? Sarah y a vécu pendant 3 ans et répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le pays. Bonne lecture 🙂

Vivre à Manille

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Sarah, j’ai 28 ans, j’habite à Nantes et je travaille dans le web. J’ai eu la chance d’avoir des parents passionnés de découverte et d’aventure, qui m’ont donné le gout des voyages. C’est lors de mon stage de licence que je suis partie vivre à Manille, aux Philippines, où je suis restée vivre trois ans.

Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grande communauté de Votre Tour du Monde ? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂 

Pourquoi es-tu partie aux Philippines ? Et pourquoi as-tu choisi Manille ?

Pour valider ma licence, je devais faire un stage de 4 mois, en France ou à l’étranger. J’ai postulé dans de nombreux pays et sociétés, pour finalement avoir le choix entre le Guatemala et les Philippines. J’ai choisi les Philippines car cela faisait des années que je rêvais d’aller en Asie. Je n’avais jamais vraiment entendu parler de ce pays, c’était l’occasion ! De plus, je parle assez mal espagnol, je préférais donc favoriser mon anglais. Pour Manille, je n’ai pas vraiment choisi : la société dans laquelle j’ai fait mon stage y était localisée.

Est-ce qu’il y avait des préparatifs particuliers à faire ?

Pour travailler aux Philippines, il vous faut un visa de travail. Tout est très bien expliqué sur le site de l’ambassade des Philippines à Paris. Le visa n’est pas difficile à obtenir.

Les Philippines étant un pays tropical, on peut y trouver des cas de paludisme, de dengue, Zika, ect… Les moustiques peuvent faire beaucoup de mal ! Avant de m’y rendre j’avais commencé un traitement contre le paludisme que j’ai arrêté une fois sur place, par négligence. Mais franchement, investissez surtout dans un bon anti-moustique et vous devriez être protégé. Si vous êtes vraiment sensible aux moustiques, il vaut peut-être mieux faire le traitement quand même. De mon côté, je n’ai jamais rien eu !

J’ai aussi écrit un article sur le pays où je vous donne 10 raisons de partir visiter les Philippines

As-tu vécu un choc culturel important ?

Le choc culturel a été important car non seulement c’était la première fois que j’allais en Asie, mais en plus Manille n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais. Gratte-ciels qui côtoient les bidonvilles, gros billboards à l’américaine, autoroutes aériennes… Je ne savais pas trop ou j’étais au début. Mais Manille reste une ville très occidentalisée, donc pour une première expatriation en Asie, l’adaptation s’est faite rapidement. Ce sont justement ces grands contrastes qui m’ont fait tomber amoureuse du pays !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ta nouvelle vie ?

J’ai adoré vivre dans une mégalopole aussi cosmopolite : il y a beaucoup d’endroits où sortir, de restaurants. J’ai aimé aussi le fait que les Philippines se trouvent en moyenne à deux heures d’avion de la plupart des pays d’Asie du sud-est : les possibilités de voyage sont immenses !

Évidemment j’ai adoré les paysages, qui restent parmi les plus beaux que j’ai pu voir pour le moment. Il y en a pour tous les goûts : forêts luxuriantes, plages paradisiaques, récifs de coraux magiques et montagnes splendides. J’ai également apprécié découvrir l’histoire riche du pays et sa population tellement gentille.

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

Manille a ses bons côtés, mais également ses mauvais : c’est une ville très polluée, stressante. J’ai aussi eu du mal avec les regards insistants des Philippins : ils sont parfois à la limite de la vénération envers les occidentaux et ça m’a bien souvent mise mal à l’aise.

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Je n’ai pas eu de difficultés d’adaptation puisque j’ai été très bien intégrée auprès de mes collègues philippins d’abords, français ensuite, qui m’ont fait découvrir leur ville, leur culture, leur façon de vivre, ect… J’ai très vite pris goût à la vie là bas !

Tu as longuement habité en France… Alors, tu préfères vivre à Manille ou notre cher pays ?

C’est difficile de répondre à cette question parce que les deux endroits ont des avantages que l’autre n’a pas. Aux Philippines j’ai eu accès à un niveau de vie que je n’aurais jamais pu avoir en France au même âge. Mais la France a des avantages non négligeables, comme le remboursement des frais médicaux, ce genre de choses. Des choses que l’on considère parfois comme normales, mais qui en réalité ne le sont pas et qui nous facilitent la vie au quotidien.

Comment est le marché du travail là-bas ?

Le marché est difficile car il est impératif de savoir parler anglais et tagalog, le dialecte local de Manille et deuxième langue officielle du pays. Mais il y a aussi des entreprises étrangères installées à Manille, où il est possible d’obtenir des postes plus intéressants. Le bouche à oreille est ce qui fonctionne le mieux, surtout pour les sociétés étrangères : la communauté des expats est solidaire et de nombreuses soirées de networking sont organisées par les ambassades et les chambres de commerce.

Et le coût de la vie à Manille, est-il très important ?

Les Philippines sont un pays très abordable lorsque l’on vient de France. Par exemple, j’habitais seule dans un appartement de 74 mètres carrés, avec un balcon, dans une résidence avec piscine, pour un loyer de 400 euros par mois. Une place de cinéma dans un Imax coûte à peu près 5 euros, 7 euros pour la 3D. Un bon restaurant japonais te coûtera 10-12 euros, boisson comprise. Une bouteille de bière coûte entre 1 et 2 euros, selon la marque et les bars.

Concrètement, combien faut-il gagner pour avoir un bon confort de vie à Manille ?

Je dirais qu’avec 900 euros tu peux déjà te faire bien plaisir. Ça permet d’avoir un appartement sympa, pas trop mal situé, de sortir au restaurant et aussi de se payer des billets d’avions, car les compagnies philippines sont des compagnies low-cost qui font souvent des réductions.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en été ?

En été, les températures oscillent entre 33 et 37 degrés bien souvent, parfois plus. Mais on s’habitue très vite à vivre toute l’année en tongs et en t-shirt ! Tellement que « l’hiver » philippin parait bien froid avec ses 26 degrés de moyenne.

Et les philippins, qu’en penses-tu ?

C’est un peuple vraiment gentil et ayant la main sur le cœur. Je n’ai jamais été aussi bien reçue que dans les familles de mes collègues. C’est un peuple courageux, qui fait face à toutes les situations avec le sourire. Ce n’est pas pour rien qu’on surnomme les Philippines « Pays du sourire » !

J’ai moins aimé le côté « vénération » que beaucoup peuvent avoir envers les occidentaux. Ils ont tendance à nous mettre sur un piédestal, ce que j’ai trouvé franchement gênant la plupart du temps.

Penses-tu rester longtemps aux Philippines ?

Je suis rentrée en France il y a trois ans, pour des raisons professionnelles. Si je ne me vois plus vivre aux Philippines, ça reste un pays que j’aime énormément et dans lequel je reviens avec grand plaisir !

Un dernier mot, un dernier conseil ?

Les Philippines sont un pays régulièrement oublié des road trips en Asie du Sud Est et c’est vraiment dommage parce que c’est un pays qui offre une diversité de paysages incroyable. Ça reste un pays vraiment top pour les backpackers en manque d’aventure car peu touristique, on peut y vivre de vraies aventures pour peu que l’on s’éloigne de certaines îles touristiques. Et c’est un paradis pour les plongeurs avec ses coraux multicolores, ses requins baleines, ses oursins géants et ses épaves de bateaux de guerre. Si vous avez besoin d’info sur ce pays, n’hésitez pas à me contacter !

Un grand merci Sarah pour avoir pris le temps de répondre à cette interview voyageur ! Si vous avez des questions à lui poser, l’espace commentaire est là pour ça 🙂

 

Vivre à Manille: l’exemple de Sarah
4 (80%) 7 votes