Aujourd’hui c’est Léa qui nous parle de son expérience à l’étranger avec un pays qui va intéresser beaucoup d’entre vous: la Nouvelle Zélande 🙂

Vivre à Auckland

vivre à auckland

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Léa, j’ai 28 ans et je vis à Paris. J’ai 10 ans d’expérience dans l’hôtellerie/tourisme, mais j’ai fait des études de droit (chercher l’erreur).

Pourquoi es-tu partie en Nouvelle Zélande? Et pourquoi as-tu choisi Auckland ?

J’ai toujours voulu vivre une expérience de travail et de voyage sur 1 an à l’étranger. Depuis toujours, je fuis la routine, j’ai déménagé plusieurs fois, je ne me sens pas particulièrement « chez moi » quelque part. Mon éducation fait que je suis très ouverte d’esprit et je n’ai pas peur de sortir de ma zone de confort.

J’ai longtemps réfléchi (depuis mes 16 ans) pour savoir dans quel pays aller. J’avais en tête une année en Erasmus ou simplement partir après une 3ème année d’étude qui finalement ne s’est pas faite. J’ai trouvé un CDI que j’ai décidé de lâcher au bout de 3 ans, car je me suis dit: « c’est maintenant ou jamais ! »

J’ai choisi de vivre à Auckland en Nouvelle-Zélande pour quelques mois, car une amie de longue date y vivait à l’époque, mais j’ai voyagé dans presque tout le pays pendant 3 mois (en deux voyages et entre les deux, j’ai travaillé).

vivre à auckland

Est-ce qu’il y avait des préparatifs particuliers à faire?

Si j’avais su, je n’aurais pas autant emporté de choses …

Déjà j’ai choisi l’option valise (et non sac à dos), ce qui n’était franchement pas la meilleure des idées même si on reste 1 an, car moi je voulais voyager un maximum donc la valise a dû rester chez les copains locaux. Je me suis quand même bien débrouillée, car j’ai emprunté un sac à une copine et j’ai acheté des fringues et l’équipement camping sur place.

L’autre chose inutile c’est la trousse de secours … J’ai bêtement suivi les conseils du Lonely Planet (guide que j’adore quand même!). À moins de faire une grosse randonnée d’une semaine (ou plus), y’a toujours moyen de trouver des médicaments sur place … pas besoin d’avoir des dizaines cachets, crèmes ou seringues et j’en passe.

Sinon en 3 mois j’ai organisé mon départ (de la démission de mon CDI jusqu’aux préparatifs des premières semaines sur place). J’ai choisi la Nouvelle-Zélande, car le visa s’obtient très facilement pour les Français (personnellement, je l’ai reçu en seulement 4 jours et il ne coûte pas très cher). Ensuite j’ai acheté mes billets d’avion (je suis passée par l’agence Le Cercle de Vacances, car les prix sont hyper attractifs et vous voyagez sur Emirates donc des avions très confortables, bonnes bouffes etc…) et j’ai juste réservé une auberge pour la première semaine à Auckland. Une fois sur place j’ai ouvert un compte en banque et obtenu un numéro équivalent à la sécu en France, mais pour le travail. Ensuite je suis partie en road trip avec des filles rencontrées sur Facebook un mois avant de partir.

As-tu vécu un choc culturel important ?

Absolument pas ! Saut l’accès au wifi … même avec une box c’est trèèèès lent!

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ta nouvelle vie ?

Je suis revenue à Paris il y un peu plus de 6 mois maintenant, mais à l’époque j’aurais dit tout simplement la découverte du pays, être sur les routes et aller là où je ne suis jamais allée. En Nouvelle-Zélande ce qu’il faut faire c’est fuir les villes, là vous verrez des choses absolument merveilleuses à couper le souffle.

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

Le coût de la vie. Comme sur toute île j’imagine, l’isolement fait qu’ils importent beaucoup de produits. Ce n’est pas rare de trouver un avocat à 8$NZ (dans les 5€). Et … le wifi haha

vivre à auckland

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Personnellement je n’ai pas bien vécu mon installation à Auckland après mon premier road trip. Pas le bon quartier, pas les bons colocataires, des débuts un peu difficiles au travail, mais finalement j’ai déménagé dans la coloc de mon amie de longue date dans un super quartier proche de tout avec des supers colocs (on était 7 au total) et je me sentais beaucoup plus à l’aise au travail.

Par contre, je me suis fait pirater ma carte bancaire seulement 2 jours après mon arrivée … et j’étais en attente de mon ouverture de compte ET du virement de mon compte français au Néo-Zélandais … ça a été la pire galère de ma vie (avec 12 heures de décalage avec la France, vous avez peu de choix de créneaux horaire pour appeler la banque).

Tu as longuement habité en France… Alors, tu préfères vivre à Auckland ou notre cher pays ?

J’aime profondément la France. J’ai eu la chance de beaucoup y voyager avec ma famille en camping-car, et on a déménagé quelques fois donc on a vu pas mal de choses ! Je ne pose pas vraiment de points de comparaison. Je me sens à l’aise partout, mais je préfère la ville pour le moment et comme Auckland est une ville assez ennuyeuse, je n’y étais pas spécialement heureuse.

Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grande communauté de Votre Tour du Monde ? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂 

Comment est le marché du travail là-bas ?

Pour un français tout va dépendre de son objectif : vous pouvez vouloir faire de la cueillette pour vous faire de l’argent et partir voyager en auto-stop ou vous pouvez mettre en avant vos compétences spécifiques pour vous installer dans un contrat durable (et avoir le visa qui va avec). Ou comme moi trouver entre les deux : dans l’hôtellerie ou le service ou la vente en magasin (perso je bossais dans un spa de luxe). J’ai mis presque 1 mois à trouver alors que d’autres trouvent en quelques jours sur place ou même déjà en France avant de partir.

Et le coût de la vie à Auckland est-il très important ?

Oui. Les salaires sont un peu plus élevés, mais c’est quasi impossible de trouver un studio ou un appartement à louer seul. C’est le système de colocation qui est le moins cher.

Concrètement, combien faut-il gagner pour avoir un bon confort de vie à Auckland ?

Je gagnais 630$NZ par semaine (18$NZ de l’heure) ce qui était très raisonnable, car le salaire moyen est entre 13 et 15$ de l’heure. Je dépensais dans les 50$ de nourriture et 135$ pour le loyer (par semaine), c’est une organisation différente, mais pas impossible. J’avais largement de quoi mettre de côté pour mes voyages même avec quelques sorties. Je suis même revenue en France avec des économies.

Un point que je trouve important : ne pas arriver avec moins de 2000€. Vous pouvez vite les dépenser en loyer (ou en auberge de jeunesse) et en repas, et si vous ne trouvez pas du travail rapidement, vous risquez de vous mettre dans une situation compliquée. J’ai vu des gens avoir de gros soucis et parfois repartir parce qu’ils ont mal géré leur argent, c’est dommage.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en été ?

En Nouvelle-Zélande, on dit que l’on voit les 4 saisons en une journée. En 1 heure il peut venter, crachouiller de la pluie froide puis grand soleil pour faire place à un ciel nuageux … On passe facilement de 25 à 10 degrés en une journée. Ce n’est pas extrême, mais déroutant pour s’habiller, surtout quand on part en randonnée pendant des heures. Il faut faire attention au soleil aussi. On est pile au-dessus d’un trou dans la couche d’ozone et les dégâts sur la peau sont très dangereux.

Et les Néo-Zélandais, qu’en penses-tu ?

Les Kiwis sont des gens très ouverts et qui adorent savoir d’où les visiteurs viennent, notre histoire, nos origines. Ils sont ravis de partager leur culture même si la culture maorie moderne n’a plus rien à voir avec celle de leurs ancêtres. Ils sont super patients et vraiment cool.

Penses-tu rester longtemps à Auckland ?

J’ai vécu 8 mois sans sortir d’Auckland. Je ne le recommande pas. Ne vous y attardez pas ! Ce n’est pas une ville qui offre beaucoup d’options. En 4 jours, vous en avez fait le tour.

Quelle anecdote t’a le plus marquée pendant ton séjour à Auckland ?

Rien ne m’a marqué à Auckland alors je vais choisir un souvenir de voyage sur l’île du sud : c’était juste avant ce magnifique coucher de soleil. Je campais près de la plage après 8 heures de randonnées sous la pluie dans le parc national d’Abel Tasman quand soudain les enfants du campement d’à côté ont hurlé « des dauphins! ». Je sors de ma tente en toute vitesse en attrapant ma caméra et là … nous étions 5 ou 6 à observer un groupe d’une vingtaine de dauphins venant se nourrir et jouer à seulement quelques mètres de la plage … Ils sautaient, zigzaguaient entre les petites vagues qu’ils créaient … j’en croyais pas mes yeux, c’était si beau!

Un dernier mot, un dernier conseil ?

Achetez une voiture ou un van à votre arrivée et bougez un maximum. N’essayez pas de rester en ville trop longtemps. Surtout, profitez de toutes les opportunités qui s’offrent à vous, n’ayez pas les yeux rivés sur votre compte en banque, la Nouvelle-Zélande est probablement un pays que vous verrez une fois dans votre vie.

 

Merci à Léa d’avoir pris le temps de répondre à mes questions sur sa vie à Auckland. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire 🙂

Vivre à Auckland : l’exemple de Léa
3 (60%) 3 votes

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.

Send this to a friend