Assis derrière votre bureau terne, un néon sur la gueule, vous regardez par la fenêtre, il pleut. Pire que ça, il fait gris. Depuis combien de temps n’avez vous pas vu le soleil, d’ailleurs ? Bonne question ! Vous claquerez bien la porte pour partir en tour du monde mais seulement voilà, vous n’avez pas un rond. Et ce n’est pas le coût de la vie ici qui va vous permettre d’économiser quoi que ce soit…

Aujourd’hui, nous vous présentons quelques astuces et conseils pour réaliser ce rêve au moindre coût :

UN TOUR DU MONDE LOW COST

Dans cet article, vous découvrirez toutes les manières de réaliser un tour du monde low cost. Additionnez-les et vous partirez l’esprit tranquille, en dépensant d’ailleurs moins que si vous étiez resté travailler dans ce bureau glauque !

tour du monde low cost 5

Tout d’abord, comment obtenir de l’argent sur place :

Revenus pour un tour du monde low cost

Vous êtes plutôt cigale que fourmi et n’avez pas un centime sur votre compte épargne ? Pas un problème. De nombreux moyens existent pour obtenir quelques revenus avant votre départ et à l’autre bout du monde.

Louer votre appart sur Airbnb : ce nouveau business à la mode connait un franc succès, et ce partout dans le monde. Vous louez pour des durées de quelques jours ou de quelques semaines, cela est bien plus avantageux qu’une location mensuelle et fait fureur auprès de tous les groupes d’amis, amoureux en vadrouille, business man et petite famille venus découvrir votre belle région. A distance, chargez une personne de confiance de s’occuper des remises de clés, changements de draps et ménage en échange d’une petite contribution ou choisissez l’option « les locataires sont en charge du ménage » et vous profiterez de cette belle source de revenue depuis votre transat à Copacabana ou pendant votre Trek sur l’Himalaya. Si vous êtes vous-même locataire, soyez sûr que votre propriétaire est averti et consentant !

Faites vous sponsorisez : vous avez un talent caché, largement reconnu ou pas encore partagé au monde, faites en votre ressource pour votre tour du monde low cost. De nombreuses entreprises, associations, organismes privés et structures publiques consacrent de petites à grosses sommes au sponsoring de talentueux tour-du-mondistes. Que ça soit la photographie, l’écriture, l’analyse de marché, le reportage vidéo, le rafting, la voile et tout autre art, compétence professionnelle et performance sportive, vous pouvez les intéresser. Certaines personnes obtiennent même un financement intégral de leur tour du monde.

Faites participer vos amis : le système de cagnotte en ligne ! C’est simple, vous créez gratuitement votre cagnotte en ligne, vous la partagez à vos amis en décrivant votre projet (facultatif mais plus convivial) et vous récoltez les dons pour réaliser votre tour du monde low cost.
Les plus répandues :

Travaillez sur place ! Mais pas derrière un bureau terne comme vous en aviez l’habitude, plutôt dans un bar sur une plage Australienne ou dans le bon restau d’un roof top Hong-Kongais. Comme déjà abordé dans mon article Budget Tour du Monde, vous pouvez jusqu’à vos 31 ans, travaillez dans les huit pays possédant des accords avec la France : le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, le Japon, Singapour, la Corée et Hong-Kong. Il s’agit du Working Holidays Visa et vous trouverez des infos détaillées sur le site officiel : http://www.working-holiday-visas.com/. C’est le parfait moyen d’allier vacances et travail, vous obtiendrez de quoi financer la suite de votre périple tout en découvrant la culture du pays et en profitant de vos temps libre pour pratiquer les activités que vos collègues locaux vous auront conseillées.

tour du monde low cost

Pays à privilégier en tour du monde low cost

Parce que vous pouvez diviser votre budget par deux si vous vous concentrez sur certains pays et évitez certains autres. Bizarrement, ces pays les moins chers sont souvent les plus extraordinaires.

Voici quelques exemples de pays « cheap » par continent :

  • En Amérique Latine : Panama – Équateur – Bolivie – Salvador – Nicaragua – Venezuela – Paraguay
  • En Asie : Vietnam – Inde – Cambodge – Birmanie – Sri Lanka – Laos – Mongolie
  • En Afrique : Madagascar

Ces pays, pour la plupart chargés d’histoire, présentent des paysages à couper le souffle. La découverte culturelle est d’une richesse sans pareille et on y fait d’incroyables rencontres. J’ai notamment eu la chance de voyager en Mongolie où j’ai passé des moments inoubliables dans le désert de Gobi ou encore au sein d’une famille Mongole dans les fameuses steppes. Et en plus de tout ça, voyager, manger et se loger dans ces pays ne coûte presque rien !

Rien qu’avec ces 15 destinations, de la forêt tropicale du Choco en Équateur à Madagascar et ses mille paysages, vous avez le temps d’en prendre plein les yeux, de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux mets sans vous ruiner d’un poil !

tour du monde lowcost

Economies sur place pour un tour du monde low cost

Le couch surfing : Principe déjà nettement répandu à travers le monde, le couchsurfing consiste à accueillir un voyageur sur son canapé pour une ou plusieurs nuits, gratuitement. Vous pouvez être hôte ou couchsurfer. L’échange monétaire est interdit, ce concept est purement basé sur l’entraide ! L’occasion de faire des rencontres, de découvrir les logements et habitudes de vie du pays et de partager ses expériences de voyage avec de nouvelles personnes, souvent elles aussi mordues de voyage.

Site officiel : https://www.couchsurfing.org/

Le woofing : World Wide Opportunities on Organic Farms. Ce concept écolo pour les amoureux de la nature est un très bon moyen d’associer économies avec découvertes culturelles. En effet, vous travaillez pour une ferme ou autre organisme agricole en échange du gîte et du couvert. Vous avez 2 jours de repos par semaine ce qui vous permet de voyager aux alentours et vous devez accomplir un minimum de 3 semaines de travail. Grâce à cela, vous pouvez découvrir une culture avant de partir à l’aventure à travers ce même pays tout en œuvrant pour la bonne cause et en vous enrichissant aux côtés de personnes locales ou autres voyageurs du monde ! Attention, il ne s’agit pas de vacances, vous devez fournir une réelle aide aux personnes qui vous accueillent.

Site officiel : http://www.wwoof.fr/

Les auberges de jeunesse : Appelées Backpackers Hostel à l’international, elles représentent en plus d’un logement, un hub de rencontres et d’échanges à moindre coût. Ambiance conviviale autour du partage et du récit d’expérience, vous y trouverez des chambres individuelles ou des places dans des dortoirs à des prix défiants tout autre type d’hébergement. Pour ma part, c’est en auberge de jeunesse que j’ai fait mes plus belles rencontres ! Faites faire votre carte internationale sur ce site http://www.hihostels.com/web/membership.fr.htm et bénéficiez de tarifs réduits dans plus de 4000 auberges de jeunesse, partout dans le monde.

tour du monde low cost

Le stop : Plus risqué mais si vous êtes un peu baroudeur et n’êtes pas attendu à une heure précise, c’est un très bon moyen de voyager gratuitement et de discuter avec des personnes habitant le pays.

Le bus et transports locaux : Un des moyens de transport les moins chers, chaque pays détient un réseau de bus reliant les villes entre-elles. Plus long que l’avion ou le train mais nettement moins coûteux, misez sur le paysage et les personnes que vous pouvez y rencontrez. Dans certains pays, les réseaux ferroviaires ont des wagons 3è classe dans lesquels la place ne coûte rien. De mon expérience, ce n’était pas le luxe absolu mais vu le prix, on passe au-dessus !

Les marchés de rue : En plus d’être le meilleur moyen de tester la nourriture locale, c’est aussi le moins cher ! Dans la plupart des pays, les marchés de rue offrent une grande variété de saveurs locales sous forme de plats, de brochettes et de petits en-cas. Le prix défie toute concurrence et la nourriture est souvent fraiche et préparée devant vous. Je me souviens notamment d’un fabuleux Pad Thai pour moins d’un Euro (35 Baht) sur Khao san Road, à Bangkok.

tour du monde low cost

Du coup, entre l’argent que vous aurez récolté avant le départ, le choix de destinations plus économiques, les solutions alternatives et un mode de vie qui sort des sentiers battus sur place, vous avez tout en main pour un tour du monde low cost réussi.

Conclusion : partez ! Plus rien ne vous en empêche, l’argent n’est pas un frein et c’est au travers de telles expériences qu’on apprend, qu’on vibre et qu’on vit.

Partir en tour du monde Low Cost
5 (100%) 1 vote