Aujourd’hui, nous vous proposons l’interview de deux amis voyageurs qui ont fait le choix de partir durant 8 mois pour un périple à travers l’Asie.

L’interview du lundi devient une véritable tradition pour Votre Tour du Monde. Tous les lundis, nous publions en effet une interview de personnes comme vous, qui sont simplement passionnées de voyage. Vous souhaitez aussi répondre à nos questions pour faire voyager virtuellement des milliers de personnes ? Rien de plus simple, écrivez-nous via le formulaire « Contact » en haut du site !

Deux amis, un périple en Asie et des sourires

Amis depuis leurs années collège à Tarare, en région lyonnaise, Anthony et Morgan ont pu découvrir au travers de leur voyage les merveilles des pays traversés, tout en prenant le temps d’aller à la rencontre des habitants sur place, et notamment des enfants. Dans chacun des pays visités, les deux compères ont pu apporter leur sourire et leur dynamisme dans des associations locales. Aujourd’hui en Inde, dernière étape de leur aventure, les deux jeunes hommes nous en disent plus sur leur projet intitulé Passe ton smile.

1. Qui êtes-vous, que faites-vous ?

Passe ton smile les garçonsMorgan Lachal, 24 ans, éducateur spécialisé, habitant de Tarare, originaire de Joux, dans le Rhône ! Anthony Fouillat, 23 ans, diplômé d’un master en audit et gouvernance des organisations, habitant de Saint Marcel L’éclairé (toujours en région lyonnaise). Nous nous connaissons depuis la 3ème au collège de Marie Laurencin (Tarare), cela fait donc 10 ans.

.

2. Où êtes-vous en ce moment ?

Nous sommes actuellement à Agra en Inde, près du Taj Mahal. L’Inde est notre dernier pays, après 8 mois de voyage.

3. Comment est né ce projet ?

Le projet « Passe ton smile » s’est d’abord nourri d’une envie commune de voyager à la fin de nos études. Nous souhaitions marquer le coup avant d’entrer pleinement dans la vie active ! Après pas mal de discussions, il nous est venu l’envie de nous servir de notre voyage pour le partager avec le plus grand nombre, avec ceux qui n’ont pas cette chance ! Le voyage est un luxe et nous en sommes conscients. De plus, nous ne voulions pas être de simples consommateurs mais pouvoir également amener une part de ce que nous sommes ! D’où l’envie d’intervenir auprès d’associations sur place et d’apporter notre énergie.

4. Comment vous est venue l’idée de ce projet autour du sourire ?

L’idée de ce projet autour du sourire est née d’une vidéo qui nous a inspirés !
La vidéo est sur Youtube et se nomme « Where the hell is Matt ? » : Matt Harding voyage dans un maximum de pays et regroupe des foules pour danser sur une chorégraphie toute simple et drôle ! Cette vidéo transpire le partage et le sourire, et c’est ce qui nous a donné envie de nous lancer !

5. En quoi consiste-t-il ?

Le projet consiste à réaliser une immense chaîne du sourire qui se propage et se partage de pays en pays, de personnes en personnes. C’est un message de fraternité, d’espoir et de partage que nous souhaitions faire passer !

Passe ton smile Foire de Tarare

6. Quels sont les pays que vous allez parcourir ?

Nous avons déjà parcouru 7 pays et l’Inde, où nous venons d’arriver, vient compléter la liste des 8 pays : Nous avons traversé la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Vietnam, les Philippines, l’Indonésie, le Népal ; Nous sommes au Nord de L’inde pour ce dernier mois ! 1 mois par pays, ce qui nous fera 8 mois de voyage au total !

7. Pourquoi l’Asie ? Comment avez-vous décidé votre itinéraire ?

C’est un continent qui nous attirait tous les deux : la spiritualité qui s’en dégage, la culture asiatique, la nourriture, les rites, les codes sociaux, le fonctionnement de cette partie du monde est tellement éloigné du nôtre !!! Nous voulions un dépaysement total, alors notre choix s’est porté sur l’Asie ! Nous avons réalisé une sorte de boucle, en évitant toujours les pleines saisons et donc le tourisme de masse !

8. Combien de temps avez-vous consacré au montage de ce projet avant le grand départ ?

Entre l’élaboration, la préparation du dossier et la recherche de sponsors cela nous a pris une belle année !

9. Accepteriez-vous de nous donner le budget global estimé de votre voyage ?

Environ 17 000 euros pour deux tout compris, à savoir hébergement, nourriture, billets d’avion, visas, transport…

10. Comment l’avez-vous financé ?

La majeure partie du financement provient de nos propres économies faites durant toute l’année de préparation ! Nous sommes tous deux revenus chez nos familles pour pouvoir mettre plus facilement de coté ! Et oui, merci papa et maman sur le coup ! Une partie du financement provient également de nos sponsors. Enfin, nous avons perçu certains avantages qui nous ont permis d’économiser de bonnes dépenses (appareil photo, assurance voyage, etc.).

Passe ton smile Philippines Big Bang Ballers don de nourriture et de matériel scolaire car le savoir est une Arme

11. Comment s’est passée la recherche de parrains/sponsors ?

Le parrain a été rapidement trouvé : Les Big Bang Ballers, déjà dans nos contacts, ont tout de suite marché avec nous ! L’ONG, basée à Grenoble, est également implantée dans deux des pays traversés : Philippines et Népal où nous avons pu intervenir pour eux auprès d’enfants des rues et d’orphelins.
Pour ce qui est des sponsors, ça a été une longue course au fonds. Il a fallu contacter plus d’une centaine d’organisations publiques et privées pendant un an, les relancer…pour n’avoir qu’une réponse positive juste un mois avant notre départ en Asie ! Nous avons ciblé nos communes, la région Rhône-Alpes, les banques, assurances, mutuelles, équipementiers sportifs, participé à toutes les bourses aux projets, à la foire de Tarare.

12. Comment avez-vous choisi les associations et organisations que vous soutenez  ?

Nous nous sommes principalement tournés vers des organisations travaillant avec des enfants ! Nous voyons en la jeunesse un avenir et nous sommes immanquablement touchés par la spontanéité et l’authenticité des plus petits ! Il faut savoir que nous sommes intervenus là où l’on a eu la possibilité de le faire, ce qui ne coulait pas de source pour tous les pays. Au Vietnam par exemple, il n’a pas été possible d’agir, faute d’autorisations très compliquées à obtenir et qui doivent être anticipées bien à l’avance !

13. Comment s’organise votre voyage ?

Nous nous laissons en général porter par les rencontres, les évènements et le charme du pays ! Nous sommes intervenus quelques fois le temps de 2 journées, 4 jours, parfois une semaine. Cela dépendait beaucoup des structures ainsi que du programme envisagé. En sachant que bien souvent, le programme changeait en cours de route 😉

Passe ton smile Taj Mahal

14. Quel accueil avez-vous reçu jusqu’à maintenant dans les pays visités ?

Lorsqu’on arrive dans un pays, c’est toujours un peu délicat : c’est une nouvelle langue, un contact différent selon les peuples, les traditions, la culture car même si nous sommes restés en Asie, chaque pays et chaque population ont leur propre identité ! Il convient alors de rapidement s’adapter, de comprendre et d’apprendre quelques mots importants comme « bonjour, merci, au revoir ». Après, ça roule tout seul, nous avons toujours été super bien accueillis et nous nous sommes toujours sentis à l’aise après les premiers jours d’adaptation !

15. Quelle est la réaction la plus courante quand vous annoncez que vous êtes Français ?

On nous devine souvent à notre accent anglais ;). C’en est d’ailleurs assez drôle, il est impossible de leur cacher notre nationalité ! Les Français sont relativement bien appréciés en Asie. La France représente la classe et l’élégance aux yeux de cette partie du monde ! Nous sommes aussi connus pour être de bons négociateurs 😉

16. Comment s’organise votre hébergement lorsque vous êtes sur la route ?

Nous dormons la plupart du temps en Guest house ou en Homestay (maisons d’habitants aménagées pour recevoir 2 ou 3 touristes). Il nous est bien sûr arrivé de dormir directement chez l’habitant ! Durant les treks reculés dans différents pays notamment en Thaïlande, au Laos, au Vietnam…

17. Quelle langue utilisez-vous pour échanger avec les populations que vous rencontrer ?

Nous essayons toujours d’apprendre rapidement les formules de politesse et quelques mots importants : Compter jusqu’à dix, bonjour, au revoir, merci… Cela facilite le premier contact en général ! Après cela, c’est bien sûr l’anglais que l’on pratique le plus souvent !

Passe ton smile Jaipur Inde

18. Parmi les paysages que vous avez parcourus, un coup de coeur ?

Plusieurs… Les montagnes de Sapa avec leurs rizières en Terrasse au Vietnam, les couchers de soleil splendides de Sihanoukville au Cambodge, les plages de sable blanc de Bira en Indonésie, la chaîne himalayenne au Népal, la magie des récifs et des coraux de Moalboal (Philippines), le Taj Mahal au lever du soleil, le temple d’Angkor Wat à son coucher, les cascades du Laos… Il y en a tellement…Il faudra venir à l’expo’ photo !

19. Même question pour les organismes pour lesquels vous avez été bénévoles.

Pour en citer un, même si toutes nos interventions nous laissent des souvenirs marquants, nous citerions le Cambodge, à l’orphelinat de Pacdoc (près de Siem reap). Nous sommes intervenus là-bas durant une semaine chaque matin auprès d’une vingtaine d’enfants de 6 à 16 ans.
Nous donnions des cours d’anglais et de français en début de matinée puis nous passions le reste de la journée à jouer avec eux avec des jeux venus tout droit des centres aérés de Tarare !
Le dernier soir nous avons fait un immense feu de camp et offert un repas à la française aux enfants : pain, tartines de camembert fondu dans les braises, tartines de Nutella, salade de fruits, chamallows grillés… Pour ces enfants qui ne mangent que du riz et des soupes, c’était comme Noël. On a fini la soirée sur une boum, de la musique à fond : partir en dansant c’est toujours plus gai ! Nous les avons quittés les larmes aux yeux, touchés par leur sourire à tous et l’entrain qu’ils avaient de nous retrouver chaque matin ! C’était un moment très fort !

20. Y-a-t’il des coutumes qui vous ont surpris, voire peut-être même « choqués » ?

Oui, plusieurs. Nous avons assisté à des sacrifices de buffles et de cochons dans différents lieux (en Indonésie et au Népal). Il ne faut pas craindre le sang. Nous avons aussi assisté à des transes en Indonésie avec des enfants maniant de grands couteaux en hommage à une divinité hindoue, c’était très impressionnant !

21. Aviez-vous déjà fait des voyages ensemble par le passé ?

Nous étions partis en vacances en France mais cela se résumait à une semaine ! La vie ensemble 24/24, c’est génial quand on a une amitié et une complicité fortes ! Il n’y a pas besoin de se poser trop de questions, c’est un peu comme l’amour en moins compliqué, c’est évident !
On veille, depuis le début, à s’accorder des moments d’autonomie et de solitude qui restent malgré tout essentiels au parfait équilibre de notre duo : le temps des mails, de la lecture, des siestes.

Salutations_Tadjoura-500x333

22. Est-ce qu’il vous arrive, de temps à autre, d’avoir le mal du pays ? Si oui, comment le gérez-vous ?

Bien sûr, si vous saviez le nombre de fois qu’on s’est listé tout ce qu’on voulait manger, les gens qu’on aurait voulu emmener avec nous à certains moments pour qu’ils partagent nos joies, etc. Et si vous saviez le nombre de fois où on s’est dit : « Bordel que notre SNCF et notre RNA, c’est trop bien »… Eh oui les transports en Asie ce n’est pas toujours une partie de plaisir. On ne râlera plus sur les retards en France, c’est décidé !

23. Comment allez-vous prolonger l’aventure « Passe ton smile » une fois rentrés en France ?

Nous comptons prendre tout d’abord le temps de retrouver nos familles et nos proches ! Nous prévoyons ensuite des expositions photos avec nos différents partenaires, un tour des écoles avec lesquelles nous avons correspondu et travaillé tout au long du voyage, sans oublier le gros travail de la réalisation du film, véritable apothéose de ce long périple ! La vidéo s’annonce hallucinante préparez-vous à en prendre plein les yeux et le cœur !

24. Quelle est la première chose que vous rêvez de faire lorsque vous foulerez le sol français ?

Morgan : Serrer dans mes bras mes sœurs et mes parents, embrasser celle que j’aime et manger une raclette ou les steaks du grand-père avec les petits pois de la mamie !

Anthony : Je ne vais pas être très original : idem ! Profiter de la famille, des amis, et puis faire un stop à notre restaurant à viande fétiche de Lyon dès la sortir de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry pour déguster une énorme entrecôte saignante avec gratin dauphinois !

25. Avez-vous d’ores et déjà des projets pour votre retour au bercail ?

Se reposer, digérer tout ce qu’on a vécu et finaliser pleinement notre projet. Après viendra le temps des : « Bon, qu’est-ce qu’on fait ? ». Le temps de trouver un emploi aura sonné !

26. Et enfin, dernière question : projetez-vous de repartir (ensemble) après cette aventure ?

Non l’heure n’est pas aux projets de ce genre, nous croyons qu’une bonne routine nous fera du bien. Si l’homme est un nomade, il aspire également à bâtir et construire. Nous verrons ce que la vie nous réserve.

Pour suivre en direct Morgan et Anthony dans leur aventure, vous pouvez aller faire un tour du côté de leur blog ! En tout cas, j’espère que cette folle aventure que vivent ces deux jeunes vous aura donné le sourire 🙂

Pouvez-vous voter pour ce post?