Le Sud-Tyrol est une province très peu connue en France, d’ailleurs moins de 1% des touristes là bas viennent de l’hexagone. Elle m’était pourtant bien familière pour la simple raison que je suis assez souvent sur Instagram (oui il faut bien que je vous donne des nouvelles régulièrement sur mon compte @brunomaltor 🙂 ) et c’est un lieu super photogénique faisant le bonheur de beaucoup de photographes qui sont nombreux à partager leurs clichés sur leur galerie. Autant vous dire que je bavais devant les images que je pouvais voir passer. Et c’est en Janvier que j’ai eu la chance de pouvoir à mon tour découvrir le Sud-Tyrol et la magnifique chaîne de montagnes des Dolomites. Je vous raconte mon voyage dans cet article.

Que faire dans le Sud-Tyrol et les Dolomites ?

Les chiffres sur la province du Sud-Tyrol

  • 520 891 Habitants
  • 7 400 km²
  • 17 000 km de chemin de randonnée
  • 400 châteaux
  • 1 200 km de pistes de ski

La monnaie

L’Italie étant dans la zone euro, vous n’avez pas de soucis à vous faire pour tout ce qui est paiement.

La langue

Si j’avais eu un aperçu des paysages qui m’attendaient, le Sud-Tyrol m’a surpris sur une chose : le mélange des cultures. Je ne m’attendais pas du tout à ça, mais c’est en fait un véritable carrefour entre la culture méditerranéenne et la culture autrichienne. Le résultat : la province compte 3 langues officielles, l’italien, l’allemand et le ladin, le dialecte local. Plus de 60% de la population parle allemand en 1ère langue. Dans certains villages on entend parler allemand avant l’italien et tous les panneaux sont traduits dans les deux langues. C’est assez fou.

La météo

Je me suis rendu dans le Sud-Tyrol en Janvier, un mois parfait pour profiter des sports d’hiver et des paysages enneigés dans toute la province.

Les mois que je conseillerais pour vous y rendre, d’un point de vue «claque visuelle », seraient septembre / octobre, au moment où les températures sont encore relativement douces et que les arbres arborent leurs plus belles couleurs d’automne. Je compte bien y retourner un jour pour voir ça.

Comment s’y rendre ?

Pour vous rendre dans le Sud-Tyrol ; vous devrez obligatoirement passer par l’aéroport d’une province voisine. L’aéroport le plus proche est celui de Venise (profitez en pour visiter cette belle ville, toutes les infos sont dans mon article, que faire à Venise ?). Je vous conseille ensuite de louer une voiture et de vous rendre directement dans le Sud-Tyrol. Le trajet dure environ 2 h.

Pour la location de voiture, je suis passé par le classique EuropCar. En hiver, pensez bien à demander des pneus adaptés et des chaines si vous souhaitez vous aventurer en dehors des sentiers battus.

 

Le Sud-Tyrol et les Dolomites

Bolzano

Bolzano est la capitale du Sud-Tyrol et la ville avec le plus d’habitants de la province. Elle se visite très rapidement, si vous comptez y faire un tour, je vous recommande d’y consacrer une demie journée mais pas plus. Si vous venez dans le Sud-Tyrol, ça serait quand même dommage de passer votre séjour en ville 😉

La petite activité que je vous conseille particulièrement, c’est de monter dans le téléphérique qui vous permet de prendre de la hauteur et ensuite emprunter le petit train jusqu’au terminus, Collalbo Klobenstein pour vous rendre aux Pyramides de Terre (Piramidi di terra del Renon). Une fois que vous avez visité le site, ne redescendez pas tout de suite et attendez le coucher de soleil, la vue est imprenable depuis le haut de la montagne. Personnellement je l’ai un peu loupé parce que je suis resté sur le site des Pyramides, entre Collalbo Klobenstein et les Pyramides de Terre se trouvent plusieurs chemins de randonnée, c’est par là que vous aurez la meilleure vue.

Attention, prenez bien vos tickets de train en même temps que vos tickets pour monter en téléphérique. Une fois arrivé en haut je crois qu’il est impossible d’acheter son ticket de train…

La vue depuis les pyramides de Terre à Bolzano

Les 3 Cimes

Les 3 Cimes, c’est l’un des sommets les plus connus des Dolomites et aussi l’un des plus photogéniques. Vous avez de nombreuses randonnées qui vous permettent de l’atteindre ou de trouver un angle idéal pour immortaliser le moment ! La vue est notamment exceptionnelle depuis le Monte Paterno.

Les 3 cimes, l'un des plus beaux sommets des Dolomites

Val Fiscalina

Pour faire une petite randonnée tranquille mais tout de même impressionnante, rendez vous à Val Fiscalina. Dès le parking, le décor est en place : une superbe vallée surplombée de monts aux sommets enneigés (du moins en hiver).

Pas besoin de guide ou de condition physique particulièrement élevée, la randonnée se fait sans trop forcer en 4 h aller retour. Ça n’empêche pas d’en prendre plein les yeux pendant tout le chemin !

Val Fiscalina, une randonnée simple de 4 heures dans les dolomites

Strudelkopf

Une autre randonnée que vous pouvez faire : celle jusqu’au sommet de Strudelkopf ! Elle n’est pas très compliquée et vous en aurez pour environ 2 heures pour arriver au bout.

Je l’ai faite de nuit afin d’admirer le lever de soleil, un moment juste magique que je ne peux que vous conseiller 100 fois. Je me suis levé à 4h mais j’ai arrêté de me plaindre dès que les premières lueurs orangées ont commencé à se dessiner sur la cime des montagnes qui nous entouraient, le spectacle était à couper le souffle. Dans ces conditions il faut mieux prendre un guide, quand il neige il se peut que vous ailliez aussi besoin de vous équiper de raquettes.

Strudelkopf, le sommet à atteindre pour le lever du soleil et profiter du spectacle

L’église de Santa Barbara

Le Sud Tyrol regorge d’églises jonchées dans de larges vallées surplombées par des massifs enneigés, mais je vais vous parler ici d’une église en particulier qui a réussi à conquérir mon cœur en une soirée : celle de Santa Barbara.

Je me suis rendu à l’église de Santa Barbara pour admirer le coucher de soleil et comment dire… JE NE M’ATTENDAIS PAS A CA DU TOUT ! C’était simplement le plus beau coucher de soleil que j’ai pu voir dans ma vie (et j’en ai fait beaucoup) ! L’église offre un panorama parfait sur les montagnes aux alentours et si vous êtes chanceux vous pourrez voir le ciel en feu tout autour de vous en fin de journée.

L'église de Santa Barbara, l'une des plus belles des dolomites

Le lac de Dobbiaco

Si vous voulez voir un paysage grandiose sans faire d’effort, le lac Dobbiaco est le spot parfait. Juste en bord de route, il suffit de vous arrêter sur le parking, marcher 3 secondes et vous vous trouverez en face de cet immense lac entouré de montagnes. Entre la couleur de l’eau, les réflexions, les imposantes montagnes, vous avez de quoi vous régaler avec votre appareil photo.

La petite astuce, passez devant le parking payant sans vous arrêtez et continuez jusqu’au petit restaurant au bord du lac qui possède aussi un parking. Il est gratuit pour les clients donc allez prendre un petit chocolat chaud, ça vous permettra de passer un bon moment au chaud et ça vous évitera de payer le parking.

Le lac de Dobbiaco au lever du soleil

Faire un tour en montgolfière

J’ai eu beaucoup de chance, pendant mon séjour au Sud-Tyrol, un festival de montgolfières était organisé. Des dizaines de passionnés et professionnels étaient réunis et ont fait décoller leurs ballons entre les montagnes des Dolomites. C’était une super expérience et je pense que c’est l’un des meilleurs moyens d’observer les montagnes depuis le ciel. Le calme et la sérénité qui régnaient pendant tout le voyage étaient en symbiose avec la grandeur des lieux que nous survolions.

Vous pouvez réserver votre vol sur ce site. Les prix sont assez élevés (250  € / personne) et ne se font qu’en janvier ou février, c’est donc vraiment à réserver pour les occasions spéciales.

Si vous faites un tour en montgolfière, un conseil : couvrez-vous bien ! Il fait très très froid en haut et le voyage peut durer plus de 3 heures.

La petite anecdote qui fait plaisir : en plein vol, je demande au pilote comment fait il pour diriger le ballon. Il m’a calmement répondu qu’il ne dirigeait rien et que c’était le vent qui s’en chargeait. Il ne s’occupe en fait que de l’altitude. Résultat, l’atterrissage se fait tous les jours à un endroit différent. Dans notre cas, c’était à plus de 2h30 du point de départ et en plein sur une route de campagne.

Photo des dolomites prises pendant le vol en montgolfière

Les cols par où conduire

Si vous vous rendez dans le Sud-Tyrol et les Dolomites, vous risquez de faire pas mal de route. Mais ce n’est pas une mauvaise chose, les routes dans la région sont simplement MAGNIFIQUES, les paysages se suivent et ne se ressemblent pas ! Donc faites vous un kif : prenez le volant, mettez la musique à fond et roulez 🙂

Voici trois cols par lequel je suis passé et que je vous conseille pour en prendre plein les yeux, n’hésitez pas à les ajouter à votre itinéraire si jamais vous êtes dans le coin :

  • Col Gardena
  • Col de Valparola
  • Col de Gardena

que faire dans les dolomites, les cols par ou conduire

Voilà donc déjà quelques pistes qui devraient vous aider à faire un petit itinéraire bien sympathique dans le Sud Tyrol et les dolomites. Si vous avez des suggestions, des randonnées qui vous ont marquées ou des églises qui vous paraissent incontournables, n’hésitez pas à mettre tout ça dans les commentaires 🙂 

que faire dans les dolomites

Voyage réalisé en collaboration avec l’Office de Tourisme Südtirol. Mes coups de coeur & reco restent bien sûr le fruit de mes propres appréciations 🙂

 

Que faire dans le Sud-Tyrol et les Dolomites ?
3.9 (77.14%) 7 vote[s]

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.