Cette fois ci c’est Margot qui a gentiment accepté de répondre à mes questions sur son expérience en Chine. Elle a vécu à Pékin et nous raconte son quotidien ! Bonne lecture 🙂

 Vivre à Pékin

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Ni Hao! Je m’appelle Margot, j’ai 21 ans et je suis étudiante MBA en hôtellerie à Vatel Los Angeles. Depuis toujours, je voyage en Europe et en Afrique grâce à mes parents et à des voyages scolaires. C’est cet environnement culturel très développé et mon amour de l’histoire qui ont permis de façonner ma personnalité et me décider dans mon choix de carrière : l’hôtellerie. Grâce à mes études, j’ai pu découvrir de nouveaux pays, continents et cultures comme en Chine.

Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grande communauté de Votre Tour du Monde ? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂 

Pourquoi es-tu partie en Chine? Et pourquoi as-tu choisi Pékin?

Je suis partie en Chine dans le cadre de mon stage de deuxième année de Bachelor à Vatel Bruxelles. Plusieurs raisons m’ont poussée à choisir cette destination plutôt exotique.

  • J’ai eu l’occasion de découvrir un nouveau continent : l’Asie, qui m‘était totalement inconnue à ce moment-là.
  • Le management asiatique est totalement différent des modèles européens et américains. Cette expérience m’a permis de développer mon savoir personnel mais aussi professionnel.
  • Le choix de Pékin était facile sachant que c’est la capitale culturelle du pays, ce qui est un avantage non négligeable lorsque l’on veut découvrir le pays et ses traditions.

Est-ce qu’il y avait des préparatifs particuliers à faire ?

Pour partir en Chine, il faut absolument se renseigner sur la région de destination et la saison. Pour Pékin, étant au nord, l’hiver est très rude et la neige tombe très souvent donc des vêtements chauds sont à prévoir. De plus, la pollution y est plus forte et certaines activités seront annulées. Alors qu’en été, il fait très chaud donc la crème solaire, l’anti-moustique et les vêtements légers sont plus appropriés.

Concernant le visa, la Chine est assez difficile sauf pour les visas touristiques.

Concernant le visa, la Chine est assez difficile sauf pour les visas touristiques. Il faut se renseigner au cas par cas pour des demandes de visa pour des stages ou pour du travail. Les procédures étant assez compliquées, je conseille fortement de passer par une agence qui s’occupera de tout le côté administratif pour vous (iChine est une agence fiable sur Paris).

Les vaccinations avant le voyage ne sont pas obligatoires mais il vaut mieux être à jour sur ses vaccins avant le départ surtout pour des voyages en backpack où les conditions dans les villages peuvent être moins luxueuses qu’en hôtel. Préparez aussi une bonne pharmacie avant de partir car la médecine en Chine est totalement différente et les médicaments européens sont chers.

Gros préparatif avant le départ en Chine : le VPN. Dû à la censure chinoise, l’accès à certains sites internet comme Facebook, Twitter, Instagram, Gmail (et j’en passe) est IMPOSSIBLE même dans les hôtels les plus haut de gamme. Il faut télécharger des VPN payants ou non sur son ordinateur et son téléphone portable. (Astrill est très bien pour les ordinateurs. C’est un VPN payant mais il reste abordable. VPN Security Onavo Protect sur l’Apple Store est très bien et gratuit.) Cependant attention le VPN utilise beaucoup de batterie donc prévoir sa batterie portable (plus qu’abordable en Chine avec de nombreux modèles très sympas).

As-tu vécu un choc culturel important ?

J’ai vécu un énorme choc culturel surtout au travail et j’ai eu quelques semaines d’adaptation. La vie quotidienne, l’alimentation, les coutumes et la façon de travailler sont vraiment différentes mais c’est aussi cette partie de mon voyage que j’ai le plus appréciée. De plus, j’étais avec d’autres européens en stage et il y a beaucoup de voyageurs occidentaux dans la ville, ce qui permet de s’y retrouver facilement au final.

Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ta nouvelle vie ?

Ce qui m’a le plus plu c’est ce choc culturel : le fait de ne pas parler couramment le mandarin, d’être entourée d’asiatiques, d’avoir une alimentation différente, voir un autre type d’architecture… C’est ce qui fait la beauté du voyage et ce qui permet d’en garder un souvenir mémorable.

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

J’ai moins apprécié la dimension de la ville qui est énorme. Traverser Pékin en voiture est long et encore plus long en transport en commun. Il faut toujours prendre au moins 40 min de transport pour faire de petits trajets.

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Bien sûr, il a fallu s’adapter à Pékin mais aussi à la culture chinoise. Voir tous les panneaux écrits avec des idéogrammes m’a rapidement perdu et la communication peut s’avérer difficile avec les locaux qui ne parlent pas vraiment l’anglais. Je conseille fortement d’avoir quelques bases de mandarin avant l’arrivée comme les chiffres et les phrases de politesse (merci, bonjour, je m’appelle…). Il faut aussi s’adapter à une nouvelle culture et apprendre les coutumes : cracher dans la rue est totalement normal, les faux billets sont très courants, on ne donne pas de pourboire sinon on insulte le serveur, pour n’en citer que quelques-unes. Mais la vie y est facile et s’adapter se fait naturellement avec de la volonté. Si l’Europe vous manque, le quartier de SanLiTun sera parfait avec ses enseignes européennes et tous ses bars remplis d’occidentaux.

Tu as longuement habité en France… Alors, tu préfères vivre à Pékin ou notre cher pays ?

Personnellement, je ne me vois pas vivre à Pékin à cause de mon expérience de travail avec les chinois qui ne me convient pas. Cependant, c’est une ville très agréable et beaucoup d’expatriés, de stagiaires et d’étudiants choisissent d’y vivre.

Par contre, je ne me vois pas vivre non plus en France 😛 J’adore être expatriée dans d’autres pays et villes. Cela m’apporte beaucoup personnellement et je continuerai tant que je le pourrai.

Comment est le marché du travail là-bas ?

Étant allée à Pékin en tant que stagiaire, le marché du travail reste assez flou de mon point de vu. J’ai pu observer le fait que plusieurs personnes remplissent les tâches d’une fonction qu’on attribuerait à un employé en Europe. De plus, les occidentaux qui y travaillent occupent des postes à fortes responsabilités à cause d’obtention de visa de travail difficile car la priorité du travail est laissée aux chinois. L’obtention du visa de travail doit être justifiée par le fait qu’un chinois ne pourrait pas remplir cette fonction particulière.

Et le coût de la vie à Pékin, est-il très important ?

Le coût de la vie à Pékin n’est pas très élevé, comme la plupart des pays asiatiques, surtout pour des occidentaux. On peut manger un très bon repas avec boissons comprises au restaurant pour à peine 10€. Cependant, l’achat de produits européens va forcément coûter plus cher mais reste accessible dans les magasins comme Carrefour, Décathlon ou Ikea par exemple.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en été ?

En été à Pékin, les températures peuvent monter assez haut et je n’ai jamais eu au-dessus de 40°C. Mais en ville, l’air peut être vite étouffant et je conseille d’aller se balader, faire du pédalo ou se poser dans les parcs comme vers le temple du ciel, le palais d’été, ou le parc de Behai et l’ancien palais d’été qui sont moins fréquentés.

Et les chinois, qu’en penses-tu ?

Les chinois sont vraiment adorables, très curieux et facilement abordables. Beaucoup m’ont posé des questions sur la vie en Europe, nos coutumes, si on buvait vraiment du vin, comment on fêtait les anniversaires, Noël, ou notre nouvel an. Ils n’ont pas eu peur non plus de me faire découvrir leur culture et leur ville.

Penses-tu rester longtemps en Chine ?

Je pense retourner en Chine mais seulement en tant que touriste. Il y a tellement de choses à voir dans ce pays qu’il faut plusieurs voyages pour en apprécier sa beauté.

Un dernier mot, un dernier conseil ?

Pour ceux qui viennent seulement voyager, faire des road trips ou même les expats, il faut faire attention aux distances. Pékin et la Chine sont énormes et on peut facilement se faire piéger par le temps. Mais cela n’empêche pas de découvrir au maximum le pays. Il est tellement vaste qu’il est riche en paysages, cuisines, cultures, religions et ambiances.

De plus, choisissez d’aller dans les endroits moins fréquentés comme le palais du prince Gong, la mosquée du bœuf, le marché de Panjiayuan, le lac de Houhai, les gorges de Longqingxia…

Petit warning : l’eau n’est jamais potable même dans les hôtels. Préconisez l’eau minérale surtout dans les restaurants ou bien demandez une cérémonie du thé.

Merci à Margot d’avoir partagé son expérience ! Je vous invite à écrire en commentaire vos questions ou votre ressenti sur la Chine et Pékin 🙂

Vivre à Pékin: l’exemple de Margot
4.38 (87.5%) 8 votes