La Norvège avait été l’un des pays qui m’a le plus marqué en 2016 et Tiffani a eu la chance d’y vivre pendant plusieurs mois. Elle nous raconte son expérience dans cet article 🙂

Vivre à Ås

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Tiffani, j’ai 23 ans, je suis originaire de Lyon et j’ai fait une école d’ingénieur, ISARA-Lyon, avec une spécialisation en environnement et gestion des ressources. Je suis passionnée de voyage et j’ai donc profité de mes études pour parcourir le monde. Par ce biais, j’ai réalisé un semestre Erasmus en Norvège, dans l’université NMBU à Ås.

Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grande communauté de Votre Tour du Monde ? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂 

Pourquoi es-tu partie en Norvège? Et pourquoi as-tu choisi Ås?

J’ai choisi la Norvège car je ne connaissais pas l’Europe du Nord, région très réputée pour l’écologie que je souhaitais étudier. Cependant, je ne voulais pas me retrouver au milieu de la Norvège où il est nécessaire d’avoir une voiture pour aller faire les courses. C’est pour ça que j’ai choisi Ås, qui est une grande ville étudiante, à seulement 30 mn de train d’Oslo, 15 mn en bus de Drøbak, en bord d’Oslofjord. Un très bon point de chute pour visiter la Norvège. L’université NMBU, présente à Ås, est aussi l’université norvégienne la plus réputée pour les sciences de la vie. Tout me confortait dans mon choix de partir là-bas.

Est-ce qu’il y avait des préparatifs particuliers à faire ? 

La Norvège fait partie de l’espace Schengen et il n’y a donc pas de visa particulier à faire lorsque l’on est européen, simplement aller s’enregistrer auprès de la police si on reste plus de 3 mois.

Je suis partie de mi-juillet à fin décembre. Ås est situé dans le sud de la Norvège, et il faut savoir que les mois les plus froids sont janvier et février (même au sud de la Norvège, les températures vont jusqu’à -20°C à ces périodes-là). L’été n’est pas très chaud en Norvège. Lors de mon voyage en Norvège du sud en juillet, la température moyenne était de 10°C. Les températures oscillent en règle générale entre 10 et 20°C en été, avec de la neige résistant à certains endroits, même si je me souviens d’un weekend de fin août à 30°C sur les plages de l’Oslofjord.

“Il n’y a pas de mauvaise météo, simplement de mauvais vêtements”

Dicton Norvégien 

Je me suis achetée ma doudoune directement sur place pour l’hiver, choix que je ne regrette pas. Si l’on va vivre sur place, je conseille d’acheter les affaires d’hiver en Norvège, elles seront plus appropriées. Je conseille aussi d’acheter des chaussures de randonnée. La Norvège est un pays magnifique et les randonnées ne manquent pas. De bonnes chaussures imperméables sont donc à privilégier par rapport à de simples baskets.

Il y a un dicton norvégien qui dit « Il n’y a pas de mauvaise météo, simplement de mauvais vêtements ».

As-tu vécu un choc culturel important ?

Je ne m’attendais pas à avoir un choc culturel en allant en Norvège. Je pensais que les cultures européennes étaient similaires. Mais en fait j’ai appris qu’il y avait d’énormes différences avec les norvégiens. Par exemple en cours, il est normal d’avoir une place libre entre chaque personne. Je ne vivais en colocation qu’avec des norvégiens et je n’avais pas vraiment de contacts avec eux. Si l’on veut manger tous ensemble, il faut le prévoir à l’avance. Sinon chacun mange dans sa chambre. Aussi l’alcool est très présent en Norvège et un verre d’alcool fait changer radicalement les norvégiens. Mais dès la soirée passée, les habitudes reprennent et les contacts de la veille s’effacent. Ce genre de comportement a été difficile à comprendre au début de mon semestre. Ensuite, plus on passe de temps dans le pays, plus on comprend comment les norvégiens fonctionnent. Je ne leur en ai jamais tenu rigueur, c’est simplement une culture différente que j’ai pris plaisir à connaître.

Il y a aussi de grandes amplitudes au niveau du temps de jour : les journées sont très longues en été (18h de jour à Ås avec un lever avant 5h du matin et un coucher vers 23h) et plus courtes en hiver (6h de jour avec un lever après 9h et un coucher vers 15h15). Cependant, contrairement à ce que j’aurais pu imaginer, les journées courtes n’ont pas été difficiles et je m’y suis finalement bien adaptée.

J’ai écrit un article sur que visiter en Norvège du Nord , allez le consulter pour avoir un itinéraire complet sur cette partie du pays 

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ta nouvelle vie ?

J’ai vécu dans un campus pendant cette période, ce qui n’est pas non plus représentatif d’une « vraie » vie. Mais vivre sur un campus très international m’a permis de côtoyer beaucoup de nationalités différentes, et on ne s’ennuie jamais. J’ai beaucoup aimé apprendre à vivre d’une façon norvégienne, en changeant ses habitudes. Le froid, la durée du jour, les habitudes alimentaires… Mais ce que j’ai préféré est la façon de vivre des norvégiens. Le pays est un des plus surs au monde, la liberté de tout le monde et l’honnêteté sont des valeurs très importantes,  tout cela se ressent au quotidien. La nature est une partie importante de leur culture. On passe de nombreux weekends à découvrir le pays à travers des randonnées, ou simplement des soirées au coin du feu dans la forêt. Le mot qui traduit le mieux le mode de vie norvégien est « koselig ». Ce mot traduit un sentiment de bien-être, simple et confortable.

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

Rien. Toutes les mauvaises expériences que j’ai eu ce sont au final transformées en bons souvenirs. Le charme d’un pays réside dans ses qualités et ses défauts. J’ai détesté la Norvège en arrivant à cause de la météo catastrophique (je quittais Lyon et ses 40°C, j’arrive dans un pays où il fait 7°C avec de la pluie, de la neige, du vent…), à cause des habitants que je trouvais froid (le « bonjour-merci-au revoir » n’est pas usuel en Norvège), de la gastronomie (ne pas s’étonner en voyant du bacon en tube…), etc. Mais finalement, au fur et à mesure où j’apprenais à connaitre ce pays, je suis tombée sous le charme. Il faut simplement se donner le temps de comprendre pourquoi les choses sont comme ça et s’y adapter.

Tu as longuement habité en France… Alors, tu préfères vivre en Norvège ou notre cher pays?

La bonne gastronomie française est vraiment quelque chose qui me manque quand je suis à l’étranger (ah, ces français et la nourriture !), et je n’ai pas non plus passé l’hiver à -20°C, donc je ne peux pas me prononcer sur la vraie vie en Norvège mais ça ne me dérangerait pas d’y vivre quelque temps.

Comment est le marché du travail là-bas ?

Le taux de chômage est très bas et le gouvernement essaye d’attirer des internationaux dans le pays. Les norvégiens parlent tous un anglais pratiquement parfait, donc la langue n’est pas une barrière pour l’emploi, mais je sais qu’il est grandement apprécié de faire des efforts et d’apprendre le norvégien.

Et le coût de la vie en Norvège, est-il très important ?

La vie est très chère en Norvège… Mais le niveau de vie des ménages est aussi bien plus élevé qu’en France. Cependant on arrive à développer des techniques pour ne pas trop dépenser. Comme aller faire des grosses courses en Suède quand c’est possible où les prix sont moins élevés qu’en Norvège, ou camper au lieu de dormir dans un hôtel, puisque le camping sauvage est autorisé en Norvège du moment qu’il n’est pas à côté d’habitations.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en hiver ?

Dans le sud, les températures minimales en juillet sont de -20°C. Le plus difficile est la température ressentie, le jour où le vent souffle fort. Il faut enfiler des couches de vêtements le jour où les températures sont basses, parce que ce n’est pas le froid et la neige qui empêchent les norvégiens de sortir (ils échangent simplement leur vélo contre les skis).

Et les norvégiens, qu’en penses-tu ?

Bien que les norvégiens soient très froids et qu’il est difficile de lier des relations avec eux (hors soirées où l’alcool leur permet de devenir très chaleureux), ils sont très gentils et sont toujours là pour apporter leur aide. Il faut simplement apprendre à les connaitre et comment ils fonctionnent.

Un dernier mot, un dernier conseil ?

Que ce soit pour y vivre ou simplement pour visiter, je conseille la Norvège qui a énormément à offrir.

Merci à Tiffani pour son témoignage ! Je vous laisse avec une vidéo que j’avais réalisé lors de mon propre voyage en Norvège 🙂

Vivre à Ås: l’exemple de Tiffani
4.75 (95%) 4 votes

Send this to friend