Voyager seule quand on est une fille

Notre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. Steve Jobs

Folie, sottise, inconscience et tant d’autres adjectifs que les autres emploieront pour décrire votre projet. Pourtant, n’y a t-il pas là une forme d’audace et de curiosité à vouloir partir seule ? Si, un jour, cette idée venait à naître dans votre esprit, ne la lâchez surtout pas. Nourrissez là, chérissez là et, plus que tout, réalisez-là.

J’ai 21 ans et, pour la première fois cette année, j’ai décidé de voyager seule. J’étais excitée, folle de joie, j’avais peur aussi, mais c’était toutes ces émotions réunies en même temps qui faisaient que je me sentais prête, que je devais le faire maintenant et que personne n’arriverait à m’en dissuader. Seulement, partir seule n’est pas de tout repos, et cet article est en quelque sorte destiné à vous préparer, non pas à l’idée de voyager seule, mais à ce qui vous attend dans ce périple en solitaire.

Voyager seule quand on est une fille

Les inconvénients de voyager seule

Bien sûr, comme partout, on trouve des inconvénients dans le fait de voyager seule. Voyager seule, comme c’est écrit noir sur blanc, signifie que l’on est seule. Pour celles qui ne supportent pas la solitude, voyager seule peut s’avérer psychologiquement rude. Mais en voyage plus que n’importe où, le contact avec les autres s’établit très facilement, alors il ne tient qu’à vous de dépasser votre solitude ! Honnêtement, je ne pense pas réellement que la solitude se fasse sentir lorsque l’on voyage seule. Je pense même que les instants où l’on se retrouve seule sont volontairement choisis et qu’aucun d’entre eux n’est subi, à défaut de les choisir.

voyagerseule5a

Voyager seule, c’est aussi parfois se mettre en danger. Une fille, qu’importe dans quel pays où elle se trouve, est toujours plus vulnérable qu’en étant accompagnée. C’est pour cela qu’il faut prendre ses précautions avant chaque voyage pour pouvoir appréhender au maximum les situations auxquelles on peut se retrouver confrontée. Être seule, c’est pouvoir se blesser, se faire agresser ou encore se perdre et ne pas être secourue. Ces risques là, la fille qui voyage seule, elle les connaît, les comprend et les accepte. Parce qu’après tout, c’est aussi ça, le voyage. Ce sont les imprévus, les nouvelles expériences, les situations inconnues auxquelles on désire se confronter. Voyager seule, c’est se dépasser, apprendre et s’apprendre davantage.

Les avantages de voyager seule

Comme je l’ai dit un peu plus haut, être seule n’est pas toujours évident. Pourtant, être seule, c’est avoir l’occasion de se retrouver, ne pas être soumise à ce que veut l’autre ; il n’y a que vous et le monde. Vous êtes libre. Absolument libre de tout. Être seule, c’est n’avoir aucune contrainte, aucun compte à rendre, ne rien devoir à personne. Être seule, c’est pouvoir se retrouver seule au milieu de nulle part, ouvrir ses bras à l’immensité et hurler de toute votre âme ! Voyager seule, c’est être soi pleinement, c’est être en vie.

voyagerseule3a

Mais pas de panique, voyagez seule, c’est aussi faire un tas de rencontres, les plus fortes et les plus belles de votre vie ! C’est aller à la découverte des autres, partager un bout de votre vie avec eux et recevoir beaucoup en retour. Partir seule, c’est découvrir de nouveaux visages, ceux que l’on croise au quotidien dans la rue mais sur lesquels on ne s’attarde pas. Et pourtant, ce sont sur ces mêmes visages que vous vous retournerez en voyage. Et c’est ce qui rend votre aventure d’autant plus magique ! C’est la vôtre, c’est la tienne, elle ne ressemble à aucune autre et, franchement, elle en vaut la peine.

Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller.
Jack Kerouac – On The Road

Enfin, voyager seule, c’est dévoiler au monde son véritable visage. C’est s’abandonner totalement aux autres, s’ouvrir, ne pas craindre leur regard ou leurs jugements. C’est être soi, pleinement, avec ses forces mais aussi ses blessures. Voyager seule, c’est pouvoir rire ou pleurer n’importe quand, et avec n’importe qui. Le chemin sera parsemé d’embûches, mais il n’y a que les défaites qui puissent conduire aux grandes victoires.

DECOUVREZ MES MEILLEURS CONSEILS POUR VOYAGER SEULE ICI

voyagerseule6a

Alors les filles, prenez votre sac-à-dos et votre plus beau sourire et partez à la découverte du monde, mais aussi de VOUS ! J’attends avec impatience vos témoignages, vos histoires, vos galères mais aussi vos bonheurs ! Nous ne sommes ni folles, ni courageuses, nous avons seulement soif d’aventure, nous avons soif de vivre !

Ne pensez-vous pas ? Qu’est-ce qui vous pousse à voyager seule ?

  1. Bonjour ! Cet article est très intéressant. Ce n’est pas un tour du monde que je voudrais faire mais une année en Australie avec le Working Holiday Visa.
    Je souhaite partir 2/3 mois après le jour de mes 18 ans, est ce trop tôt pour partir seule ?

    1. Bonjour, Marie !

      Honnêtement, je ne pense pas que l’âge soit véritablement une barrière pour voyager. Tout est une question de préparation et d’organisation. Néanmoins, le seul petit problème que tu pourrais rencontrer en Australie serait par rapport à ton âge puisque là-bas, la majorité n’est qu’à 21 ans ! En tout cas, si tu te sens prête et sûre de toi, alors dans ce cas, je n’ai plus qu’à te souhaiter bon voyage ! 🙂

      1. D’accord, merci beaucoup pour votre réponse !
        J’ai un an pour réfléchir à tout ça et m’y préparer.
        Et qui sait peut-être que je ferais mes études avant de partir, tout cela reste à voir, mais ce qui est sûr je veux voyager jusqu’au bout de mes rêves 🙂
        Encore merci d’avoir répondu et bonne continuation !!

  2. Je suis partie seule en Inde une première fois, puis j’y suis retournée quelques années plus tard avec mon copain. Je ne regrette absolument pas mon voyage seule, tout simplement parce que lors du second voyage, je n’ai presque pas rencontré de filles !

    Eh oui, dans certains pays, les femmes ne viendront pas vers vous si vous êtes accompagnées d’un homme, pour des raisons culturelles ou de timidité. Et les hommes qu’on a rencontrés s’adressaient en général à mon copain et pas à moi, ce qui est assez agaçant… Donc voila une bonne raison de voyager seule !

  3. bravo d'avoir ce courage et je ne peux que vous y encourager
    moi je l'ai eu il y a 30 (et oui les annees passent) et un peu par "obligation" car je ne trouvais pas une personne pour partir avec moi sur plusieurs mois. et j'y ai pris tellement de plaisir que j'ai refait des dizaines d'autres voyage a l'aventure.
    je suis partie sur tous les continents sur des périodes allant d'un mois a 11 mois.les conditions ont beaucoup evoluées ces dernieres années et j'ai eu mon lots de galeres (qui maintenant me font bien rires). Mais j'ai surtout rencontré des gents merveilleux dans tous les pays, qui viennent vers vous, vous font vivre avec leur famille comme si vous étiez des leurs, qui n'ont rien mais qui vous donnent tout et qu'il est difficile de quitter.
    je n'ai aucun regret et j'ai le coeur empli de beaute et d'amour.
    alors oser et remplissez vous de toute cette beauté.

  4. Partir seule est agréable, mais il faut bien préparer son voyage, être assez autonome, débrouillarde et curieuse, car sinon on passe à côté des choses.
    Pour moi ce fut mon voyage à Madagascar avec mon sac à dos qui m’a ouvert les yeux et depuis je suis heureuse de voyager en groupe ou seule selon les opportunités. Avant cela, partir seule ne me serait jamais venu à l’esprit !

  5. Partir seule en voyage, j’en ai toujours eu envie mais je ne m’en étais pas donné l’autorisation… jusqu’à maintenant, alors que j’ai 38 ans et j’en suis super fière ! Mardi prochain, je pars pour un voyage de trois semaines en Thaïlande et franchement j’ai hâte, d’aller a la rencontre des gens et de me découvrir moi-même. Je pars pleine d’enthousiasme bien qu’avec une certaine appréhension qui j’en suis sûre disparaîtra lorsque je poserai les pieds à Bangkok !

  6. Ping : La France toujours première destination touristique en Europe | Buzz-JetBox
  7. Je suis partie toute seule pendant deux semaines en Pologne et ton article est totalement vrai, je me retrouve complétement dans ce que tu écris.
    Le prochain voyage se fera à 2 mais je sais que j'aurai l'occasion de revivre cette belle aventure.
    Je te souhaite beaucoup de voyages 😉

  8. Bravo pour ce témoignage qui est bien vrai !
    J'étais déjà partie seule à l'étranger pour 2 ou 3 mois mais toujours dans des contextes structurés pour des stages ou semestres en échange universitaire donc c'était différent…
    Là je reviens de 6 mois de voyages itinérant seule, pour ma 1ère fois de l'Amérique du nord, au Mexique, à Cuba et au Costa Rica ! Et c'est vrai que le fait de partir seule était à la fois une obligation et un choix, et j'ai retrouvé beaucoup de choses que j'ai ressenti dans ce que tu écris.

    Finalement, comme je le dis, je me suis sentie seule dans mes transferts d'aéroports, sur mon siège dans l'avion, sur le chemin qui mène à l'auberge de jeunesse… Mais dès qu'on arrive dans un nouvel endroit, une nouvelle destination qui s'offre à nous, les moments où l'on est réellement SEULE deviennent plus rares qu'on ne le croit, et cela ne tient qu'à nous-même de s'isoler ou non. Et effectivement, je n'aurais jamais imaginé à quel point on peut créer de réelles amitiés en se retrouvant dans des situations de rencontres dont on se souviendra à vie !

    Finalement, être seule est la plus belle liberté qu'il soit, car on peut décider d'effectivement l'être pour s'isoler, ressentir les choses et se retrouver avec soit-même (et tous les voyageurs connaissent cela et donc le respecteront), ou on peut choisir de s'accompagner des personnes qui nous inspirent et que notre intuition nous dit de suivre… 🙂 Et là, c'est la magie du voyage, et ces personnes auront partagé des moments avec toi dont tu peux reparler et que tu peux revivre car l'autre l'a vécu avec toi !

    Donc pour finir je citerai une phrase du célèbre film en rapport avec ce thème "Into the Wild", qui est: "Happiness only real when shared"… Et le fait d'être partie réaliser mon voyage seule m'en a convaincue. Je ne me suis jamais sentie être autant moi-même que pendant ces 6 mois, mais je me sentais moi-même à travers l'autre, car l'autre était là pour rire, pleurer, admirer, penser avec moi… Donc voyager SEULE est en faite une belle "litote": c'est dire le moins pour dire le plus <3 . Anne-Sophie.

    1. Bonjour,
      J’ai lu ton commentaire, et j’aimerais exactement faire le tracé que tu as fait, il s’agirait également pour moi d’une grande première.
      Je souhaiterais allier les endroits où je peux être hébergée par des proches (Montréal, et Miami) et les moments seules pour découvrir chaque endroit et voyager comme bon me semble.
      J’aimerais beaucoup avoir des conseils, tes impressions et si tu as des bonnes idées de par ton expérience.
      Je te laisse mon adresse e-mail : delphine.prigent.letard@gmail.com pour qu’on puisse échanger.
      Je te remercie vraiment par avance !!!
      Delphine

  9. Hehe j'adore ce genre d'article…j'ai toujours l'impression que c'est moi qui l'ai écrit lol 😉 partir seule ma plus grande aventure de ma vie … J'ai pris mes clics et mes clacs juste après mes études, j'ai vider le peu d'économies que j'avais et j'ai vécu pendant 3 ans une expérience qui enrichie au fur et à mesure aujourd'hui 🙂 le plus important comme tu le souligne très bien, dans le fait de voyager seule, c'est surtout retrouver face à soi même et ainsi déterminer avec précision ce que l'on souhaite mais surtout ce que l'on ne veut pas dans la vie … Faire face aux obstacles, apprendre de toutes cultures et surtout se rendre compte qu'en fait, nous sommes jamais seule 🙂 Le voyage est l'école d'une Vie … Foncez !!!

  10. je trouve ton article machiste quand même, j ai toute ma vie voyage seule et ça change rien que tu sois une fille ou un gars, tu peux être fragile et te faire agresser, tu prends le sexe comme un déterminante, je trouve ça très bizarre, pourquoi pas inclure a l'homme, pour moi ça ne change rien, tant les hommes comme les femmes on a les mêmes sentiments quand on voyage seuls, peut être le fait d être un femme te donne tout un bagage cultural a charger sur tes épaules, mais quand même dans ce temps, on cour les mêmes risques et on partage les mêmes sensations.

  11. Voyager seule est une chose qu'on devrais toute faire au moins une fois dans sa vie, pour se connaitre soi-même, savoir de quoi on est capable et pouvoir se débrouiller. Je suis partie à la découverte de Londres l'an dernier avant je n'avais pas osé partir pendant mes études. Quand je suis partie j'avais la trouille franchement puis arrivé là-bas c'était facile comme s'y j'étais à Paris. J'étais dans une auberge de jeunesse et j'ai visité les monuments que je désirais voir. J'étais LIBRE. Avis à toutes celle qui n'osent ou qui attendent, ne réfléchissez pas trop, partez.

  12. Que l'on partage les mêmes sensations, oui, je ne vois pas où j'ai écrit le contraire, mais que l'on partage les mêmes risques, je ne suis pas d'accord. Le statut de la femme est loin d'être le même d'un pays à l'autre et si pour moi, une fille qui voyage n'a rien de choquant, parles en autour de toi et analyse les mentalités. Mais ne parle pas de machisme, c'est terriblement réducteur et c'est surtout non fondé.

    Bonne route!

  13. Bonjour, Je pars à Bali seule pendant 3 semaines. Il est certain que je vais aller faire de l'apnée. Mais qu'est-ce que je fais avec mon passeport??? Quelqu'une a une suggestion?

  14. Je rejoins le sentiment de @EhryuKiu. Je voyage seule depuis que j’ai 18 ans. Egypte, Cambodge, Mexique, Birmanie, VietNam, Jamaique… et je commence à en avoir marre de ces remarques du genre « quel courage », « vous n’avez pas peur? une fille toute seule… ». C’est ridicule. Avoir peur c’est se mettre des barrières et la peur n’a clairement pas de sexe! Pourquoi sous le prétexte que je suis une femme je devrais flipper et m’interdire d’aller à certains endroits, réaliser mes rêves, repousser mes limites ? Tout ceci n’a rien à voir avec le fait d’être un homme ou une femme, c’est tout simplement une question de priorité dans la vie ! J’en ai marre d’entendre les « oh la chance! ». Je ne dépense pas mon argent en alcool, boites, clopes… Mes passions sont la musique, les voyages, la photo et si possible allier les trois comme je l’ai fait dernièrement aux US.
    Tout est question de choix et de priorité dans la vie, pas de sexe. Tu priorises ce que pense les autres ou TOI. Si c’est le premier choix, alors c’est bien triste et c’est perdre un temps fou et une énergie folle. Je pense que mettre en avant que l’on est une fille et que l’on voyage seule, c’est comme danser en plein milieu d’un champs de bataille ou se dessiner une cible sur le ventre, ça n’a aucun sens. Désolée mais ton discours ne résonne pas en moi. Il manque peut être un brin de maturité… que l’on acquiert avec le temps et à force de voyager, donc tu es plutôt en bonne voie il semblerait. Voyager c’est aller à la rencontre d’autres façons de vivre et de penser. C’est voir les choses sous un autre angle. Homme/femme c’est si petit, facile et restrictif comme raisonnement. Bonne route et bon courage dans tes études de droit.

  15. Je pense que Ehryu Kiu qui accuse Claire de Machisme ne fait que projeter ses propres obsessions refoulées sur les autres. Les filles et les garçons sont égaux, mais différents. Nier ceci est un déni de la réalité par peur de ses propres sentiments sur la question.

    Pour Kan10, le déni est encore plus évident, car elle le dit elle même : elle « priorise » ses idées sur celle des autres. Traduisez : la réalité est comme elle le décide elle-même. Peu importe ce que pensent les autres. C’est un discours idéologique qui dit ce qui devrait être, selon elle, et non pas ce qu’est la réalité constatée.
    Or, la réalité est que la condition de la femme est difficile dans bien des pays, et ignorer les violences impunies faites aux femmes peut vous mettre en danger lors d’un voyage.

    Notez dailleurs qu’un pays peut ne pas être dangereux, mais la situation peut le devenir. C’est la situation qu’il faut étudier selon que vous êtes garçon ou fille. Dans certains cas, un garçon sera plus en danger (par défi viril) dans d’autres cas, ce sera une fille (impunité des crimes sexuels).
    D’une manière classique, jusqu’a 25 ans, c’est la fille qui a plus de risques ; après c’est le garçon. (Voir par ex. « Les facteurs de risque de la violence envers les femmes » au Canada)

  16. J'ai voyagé seule et me suis totalement reconnue dans chaque mot de ton article. J'ai galéré en arrivant à langkawi personne ne voulait échangé mon argent je suis restée 48h sans un sous mais c'était génial je ne regrette pas un seul moment. Chaque paysage m'a redonné une énergie incroyable chaque ville que j'ai visité m'a émerveillé c'était magique. Et les rencontres humaines m'ont profondément touché. Merci pour ton article et bonne continuation pour la suite.

  17. Tous ces témoignages me touchent beaucoup et me parlent. Je suis aussi souvent partie seule, à vélo, dans différents pays du monde (Crète, Tunisie, Maroc, Chili, Bolivie…), sur des périodes de trois semaines à 2 mois. J’ai traversé des régions désertiques, en communion avec la nature et je m’y suis toujours sentie bien. A chaque fois, j’ai fait de belles rencontres, les gens venant facilement vers une voyageuse solitaire, pour un brin de causette ou pour m’inviter à partager leur repas ou m’offrir le gîte pour la nuit. Ce n’est que du bonheur, on apprend à se connaître, à se dépasser, à connaître ses limites. Il faut juste être un peu plus vigilante quand on est une fille, et se laisser guider par son sixième sens dans certaines situations. Le feeling est un excellent guide ! Pour celles qui hésiteraient encore à franchir le pas, foncez ! Et n’oubliez pas que quand on voyage seule sur une longue période, on partage toujours des bouts de chemins avec d’autres voyageurs…

  18. Je suis partie en Inde, deux fois trois semaines l'année passée, il y a exactement un an, j'étais à mon deuxième voyage.. Aujourd'hui, je suis en couple. Quand je suis rentrée d'Inde après mon premièr voyage, j'étais heureuse de repartir car le premièr voyage s'est vraiment bien passé, j'ai rencontré une autre volontaire (j'ai fait du volontariat) mais le deuxième voyage, j'étais seule, dans une maison de nonne. J'ai sympathisé mais je pleurais assez régulièrement.. Alors je ne sais pas si je suis faite pour voyager seule.. Oui, j'ai rencontré des gens, c'était une expérience magique, mais voila, seule, c'est seule. J'ai envie de voyager, de découvrir le monde, de rencontrer les gens et les cultures, je sais que je suis faite pour Ca, pour voyager, mais la question c'est : seule? C'est rassurant de partir avec quelqu'un mais c'est aussi que j'ai du mal avec la solitude. Et l'ayant déjà fait, je ne me suis sentie bien qu'au premièr voyage, lorsque j'ai rencontré l'autre volontaire. Alors oui, on rencontre des gens qui voyagent aussi, etc. J'ai rencontré des gens, mais je ne me sentais quand même jamais à l'aise.. Est ce parce que je ne suis pas partie assez longtemps?
    Enfin, je ne veux pas qu'on me dise de faire ceci ou cela, je ne veux juste pas regretter mais partir seule, on peut le faire n'importe quand, n'est ce pas? ! Et j'ai la conviction intime que ce qui est fait pour moi, c'est le voyage partagé..
    Enfin, comment mettre un peu d'ordre dans mes idées?

  19. Ah oui et je suis aussi partie en Gambie deux semaines et au bresil trois moi et demi mais pour ces deux voyages, j'étais dans le premièr avec mon groupe de percussion et l'autre avec mes cousins du bresil ! J'ai été au bresil à certains moments seule, quand j'allais à l'université etc, mais je n'ai rencontré personne par moi même, les gens que j'ai rencontré, c'était des gens que les cousins connaissaient ou que mon groupe de percussion avaient invité pour nous donner cours. Et en Inde, j'ai rencontré les gens du programme de volontariat, les responsables etc mais personne par ma propre initiative..
    En fait, j'admire les gens qui voyagent seul! Mais ce n'est pas fait pour moi je crois
    Je voyagerai avec les gens que j'aime et parcourerai le monde avec l'homme de ma vie ! Des moments seule, j'en aurai aussi

  20. Jolie texte 🙂 j’ai 22 ans et m’envole demain pour la Roumanie 14 jours, seules.
    Évidemment quelque petites craintes mais j’ai tellement hâte de voir de quoi je suis capable seule. Si j’y pense je viendrai mettre en commentaire comment c’est déroulé mon séjour.

  21. Bonjour. Alors d’abord, merci merci merci merci pour cet article qui est magnifique (et qui date un peu, mais malheureusement je ne suis pas tombée dessus plus tôt).
    J’ai actuellement 17 ans, et j’ai un rêve un peu fou que je nourris depuis plusieurs années. J’aimerais partir seule en Amérique du sud (je ne sais pas exactement où mais probablement Pérou, Bolivie, Colombie ou Chili) l’été 2018, juste après avoir passé mon bac (et donc avant d’entamer mes études sup). J’aurais donc un peu plus de 18 ans. Mais j’entends dire beaucoup de choses qui me font peur au sujet de la sécurité de certains pays… Je suis une fille, très jeune, petite, blonde… autant dire que je risque forcément d’attirer les regards… Je n’ai jamais voyagé seule, et même si je pense être plutôt débrouillarde (j’ai aussi l’avantage d’avoir un bon niveau en espagnol), il m’arrive de penser que mon projet est peut-être prétentieux… Certains d’entre vous ont-ils voyagé seuls en étant jeune dans un pays réputé dangereux ? Quels conseils pourriez-vous me donner ? Sinon, quel(s) autre(s) pays plus accessible(s), en terme de sécurité, pourriez-vous me conseiller ? Merci

  22. C’est rassurant de lire cet article, de voir les commentaires et que la plupart des gens pensent la même chose! J’ai eu du mal récemment à partir en vacances avec des copines (pas les mêmes priorités ou les mêmes envies lors du voyage)… Il me reste des jours à prendre cette année, ce n’est pas long mais j’hésite vraiment à passer ce cap de partir à l’aventure seule, je pense que si je le fais, ce sera surement en Asie. Mais j’ai ce petit truc que je ne sais définir qui me retient 🙁

    1. Bonjour Delphine, je voulais vous dire qu’une seule chose: foncez! J’ai passé presque deux mois toute seule en Asie il y a quelques mois et j’ai adoré. Je ne regrette absolument pas, c’était mon premier voyage seule mais surement celui dont je garde les plus beaux souvenirs. Vous ne risquez rien, même en étant une femme toute seule à l’autre bout du monde. Au contraire, tout le monde vous aide, vous écoute, vous rends service. Pourtant je suis encore jeune, mais les habitants vous font sentir en sécurité. C’est en tout cas mon expérience de ce voyage. Mais si vous avez déjà songé à partir seule, c’est que vous vous sentez capable de le faire, et c’est un très bon début. A vous de mûrir votre projet!

  23. Merci Bruno pour cet article qui devrait permettre à certaines de ne pas flipper de partir seule. Pour avoir vécu un an sur place, j’ai rencontré pas mal de femmes qui visitaient seules. Aucune n’a rencontré de soucis dans mon souvenir. C’est une région safe et les vietnamiens sont très accueillants. Les solutions de découvertes sont très variées.

  24. Bonjour
    Je viens d acheter un utilitaire neuf que j ai fait équiper de caissons démontables.
    J ai fait 3 jours initiatiques ds les marais Poitevin.
    J ai commencé un voyage Espagne et Portugal de 3 semaines a 2 avec mon copain, mais je suis décidée à voyager solo.
    Je me prépare pour faire la France et l Europe..je suis impatiente d oser le premier périple et je sais qu ensuite je ne pourrais plus m arreter !
    J ai 56 ans et j ai vendu ma maison en région parisienne.
    J ai loué un meublé pour cet hiver pour préparer une année sabbatique en 2020….
    A suivre
    Profitons de chaque jour Mesdames

  25. Bonsoir j’ai 21 ans, je suis étudiante et je prépare mon voyage de fin d’étude mon projet est le même que le vôtre c’est à dire acheter un utilitaire y mettre un matelas et une réserve d’eau et partir pour un tour d’Europe de 2 mois et demi, c’est une grande organisation, je part seule et je suis tellement pressée d’y être. Bien que certaines peurs m’habitue je compte bien les surmonter, si vous avait des conseils pour une jeune glob trotteuse je suis preneuse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.