Vivre à l’Ile Maurice : L’exemple de Morgane

Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer Morgane, une Française partie à la rencontre de l’Île Maurice. Pourquoi l’Île Maurice ? Comment partir ? Quel est le coût de la vie sur place ? Tant de questions qui vont trouver une réponse dans cette interview qui devrait vous intéresser. Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grosse communauté de Votre Tour du Monde ? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂

Hello Morgane, peux-tu te présenter ?

vivre-a-lile-maurice-interviewHé bien moi c’est Morgane 26 ans. Je suis originaire du Var, dans le sud de la France. J’ai toujours eu une envie de voyages insatiable. Après ma première licence en Lettres, j’ai « globe trotté » pendant un an avant de passer une licence en management de projets culturels et artistiques. Suite à cela, après diverses expériences professionnelles dans la culture, la rédaction web, les reportages photos, l’accompagnement de groupes étrangers; je suis devenue enseignante, toujours dans l’espoir de partir. Ailleurs. Et j’ai réussi !

Je suis donc actuellement professeur de français, en tant qu’employée locale, et non comme expatriée, (je précise) dans un établissement affilié à l’AEFE à l’Île Maurice depuis quelques mois déjà. Passionnée de voyages, de photographie et de culture, j’ai décidé de vous présenter un peu l’endroit où j’ai posé mes valises.

Pourquoi es-tu parti vivre à l’Ile Maurice ? Pourquoi pas un autre endroit ?

J’ai toujours voulu partir vivre quelque temps à l’étranger. J’ai postulé dans différents pays, un peu partout dans le monde, et la première réponse obtenue venait de Maurice. Mon mari est mauricien, du coup le choix s’est naturellement porté sur cette île de l’Océan Indien. Ce n’était pas un choix évident, mais le statut d’enseignante en France (qui plus est lorsqu’on n’est pas titulaire) n’est pas le même qu’à Maurice, où la profession est toujours noble et respectée.

vivre-a-ile-maurice

J’avais envie de voir ce que ça donnait d’exercer ce métier dans un contexte culturel et social différent. Peut être l’impression de pouvoir enseigner avec moins de contraintes…

As-tu vécu un choc culturel important ?

Hum… pas de suite. Les premiers temps, tout est synonyme de vacances : l’océan, le soleil, les noix de coco, les plages paradisiaques, la cuisine métissée… puis vient le moment où l’on découvre l’envers de la carte postale. Le plus gros choc pour moi reste l’écart riches/pauvres que l’on peut rencontrer sur l’île. Il n’existe pas de salaire minimum à Maurice. Les riches sont très riches, et les pauvres… très pauvres. On peut ainsi passer de quartiers de luxe aux maisons de tôle en quelques centaines de mètres.

D’un point de vue plus positif, on pourrait parler de chocs culturels au pluriel. En effet, Maurice est une île très métissée. Les cultures créoles, indiennes, chinoises et occidentales se mélangent pour donner la véritable couleur locale de l’île.

Comme on dit ici « One island, many people, all mauritians ».

C’est une véritable explosion de saveurs culinaires, de musiques, de langues, de traditions et de religions que nous offre ce melting pot de communautés.

Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ta nouvelle vie ?

Tellement de choses. Finir le travail à 14h30, et filer à la plage déguster un ananas saupoudré de piment (un véritable délice !). L’odeur de la canne à sucre quand je suis en train de faire cours. Les élèves qui sortent de classe en disant « merci madame », ce qui n’arrive pour ainsi dire jamais en France. Entendre parler créole, et le côté parfois kitsch de la culture indienne (la télévision mauricienne en est un exemple parfait). Rencontrer autant de gens différents. ile-maurice-vivre-aFêter le nouvel an chinois, Holi, Divali, Noël et le Ramadan. Me promener dans Port-Louis, au milieu des échoppes, des marchands de rue. Sentir l’odeur des épices et me sentir perdue dans le brouhaha incessant du fameux bazar de la ville.

En ce moment c’est l’été, il fait 34°C et des mangues poussent dans mon jardin, juste sous les cocotiers.

En ce moment c’est l’été, il fait 34°C et des mangues poussent dans mon jardin, juste sous les cocotiers. Quand il fera moins chaud, j’irai peut être au bord de la mer admirer le coucher de soleil, en regardant les pêcheurs jeter leurs cannes en bambou dans le lagon…

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’as pas trop apprécié ?

Les bus locaux. Une aventure à part entière. Bruyants, polluants, dangereux, au son d’une musique extra forte et je ne vous parle pas des cafards sous les sièges, ni des regards lubriques de certains hommes un peu louche, que du bonheur ! Les rencontres avec les petites bêtes aussi… L’araignée de la taille de ma main dans la chambre, le serpent dans la salle de bain, les grenouilles dans le salon, le nid de mouches jaunes au dessus du lit et autres joyeusetés… Mais bon, ça fait partie du jeu !

ile-maurice-expatriation

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Oui et non, un petit manque de cuisine française de temps en temps, mais honnêtement, on s’y fait rapidement. Ma famille et mes amis me manquent cependant, c’est peut être la seule réelle difficulté. C’est difficile aussi de se faire de nouveaux amis, car la mentalité garçons/filles n’est pas toujours la même qu’en France et la barrière culturelle est parfois importante, surtout pour eux !

Alors, tu as préféré vivre à l’Île Maurice ou en France?

Je ne peux pas vraiment dire. Disons que visiter un pays et y vivre, ce sont deux choses différentes, et qu’au final, quand on vit dans un pays, on finit par n’en voir que ses défauts. Vivre à Maurice est une fabuleuse expérience, mais la France est un beau pays, je m’en rends bien compte, surtout en étant loin. Je pense cependant que je testerai d’autres endroits dans le monde.

Comment est le marché du travail là-bas ?

Très attractif. Énormément d’opportunités avec des emplois du temps et des salaires intéressants. De plus, les diplômes européens sont très appréciés, Maurice ne disposant pas d’une aussi grande variété de formations qu’en Europe.

ile-maurice-vivre

Le marché des nouvelles technologies est en plein expansion, Maurice se lançant dans la création de « smart cities » et étant une des plateformes numériques les plus importantes d’Afrique, faisant le pont entre l’Europe et l’Asie. L’île est considérée comme un « Hub » au milieu de l’Océan indien.

As-tu quelques conseils à donner pour trouver un emploi là-bas ?

Essayer. On peut facilement trouver son bonheur et les questions de visa sont rapidement réglées. Pas beaucoup de difficultés non plus pour trouver un logement à moindre coût. Cependant le salaire dépend bien souvent du niveau du diplôme et de l’expérience et peut évoluer selon les nationalités. Il faut donc bien se renseigner avant de signer un contrat.

Maîtriser plusieurs langues, aussi. La plupart des Mauriciens sont minimum trilingues (créole, anglais et la langue de leur communauté, voire le français en plus).

Et le coût de la vie à l’Île Maurice est-il plus élevé qu’en France ?

Non,il est bien moins élevé. Et les taxes et impôts sont directement prélevés sur le salaire (ô joie !). Les logements sont bien moins chers qu’en France et si on veut, on peut se faire un repas pour 2 euros. On prend le bus ou le taxi pour pas grand-chose et les fruits tropicaux valent bien moins cher qu’un kilo de pommes en France…

ile-maurice

Cependant si vous comptez manger la même chose qu’en France, là le budget sera plus important car Maurice ne produit pas les mêmes denrées et doit donc importer le vin, les produits laitiers, les viandes de bœufs etc. Et tout cela a un prix.

Concrètement, combien faut-il gagner pour avoir un bon confort de vie à l’Île Maurice?

Entre 20 000 et 30 000 roupies, en moyenne. Ce qui fait à peu près entre 550 et 800 euros par mois.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en été/hiver ?

On oscille hiver/été entre 16 et 35 °C sur les plateaux, et 22°C et 38°C sur la côte, il y a deux saisons seulement, l’été s’étendant de septembre à mai environ.

Et les locaux, qu’en penses-tu ?

Ils sont géniaux ! Très accueillants et très souriants. J’adore écouter les gens parler créole et entendre les jeunes chanter du sega mauricien sur la plage le dimanche. Les Mauriciens sont très sympathiques, vraiment. Parfois un peu lents, surtout au supermarché quand on est pressé, mais… c’est le rythme des îles.

vivre-a-lile-maurice

Autre chose, je suis persuadée à présent que les Mauriciens savent tous très bien chanter, et très bien cuisiner !

Penses-tu retourner définitivement en France un jour ?

Rentrer oui, certainement. Définitivement, ça c’est moins sûr.

Quand conseilles-tu de s’y rendre pour un séjour ?

En avril, fin de saison des cyclones, pas trop de touristes, et un temps splendide !

Sinon en décembre, pour les flamboyants et les litchis ! Un noël à la plage, ça fait rêver non ?

Cependant , je tiens vraiment à dire aux personnes qui voudraient visiter ce pays : sortez des hôtels ! Ne passez pas votre temps à brûler sur la plage ! Vous passez à côté de tout ce qui fait le charme de ce pays. Allez vous promener au milieu des plantations de thé, boire un rhum dans une vieille demeure coloniale à Labourdonnais, vous imprégner de l’atmosphère sereine des temples de Grand Bassin, lieu sacré hindou, faire de la randonnée dans les Gorges de la Rivière noire, y apercevoir les singes et les chauves souris endémiques de l’île. Vous pouvez aussi aller au Morne, patrimoine mondial de l’Unesco et haut lieu de l’histoire de l’esclavage à Maurice. Vous pourrez aussi joue à cache-cache avec les poissons, palmes-masque-tuba à Blue Bay et essayer de voir quelques requins en faisant une petite plongée près des récifs. Pas de risques ici, un bon vieux dicton assure qu’à Maurice, tous les requins sont végétariens !

Alors, par pitié, ne vous enfermez pas dans votre hôtel.

Un dernier mot, un dernier conseil ?

L’Île Maurice est un pays, pas un DOM, ni un TOM. Bien souvent les gens ne font pas la différence, quel dommage… Ce pays a énormément de choses à faire découvrir, et la richesse de son peuple et de son métissage culturel en fait un véritable joyau au milieu de l’Océan Indien !

Merci à toi de me permettre de faire découvrir ce petit bijou de l’archipel des Mascareignes. Et aux personnes qui liront ceci, n’hésitez pas à venir par ici, vous ne le regretterez pas !

Fondateur du blog
  1. Je ne pense pas que l’on puisse vivre confortablement avec 20 000 roupies par mois en 2016.

    Le coût de la vie bien que moins élevé sur de très nombreux postes, n’est pas si éloigné de ce que l’on peut trouver en France.

    Le tout est de savoir si vous êtes près à faire des conscessions sur votre pouvoir d’achat.

    Les démarches pour trouver du travail en 2015 ne sont pas si simple (salaire minimum imposé pour les non Européens, avantage donné aux locaux ou époux/épouses de locaux).

  2. Bien évidemment mon expérience est en effet celle d’épouse de mauricien et je vis personnellement avec 37 000 roupies/ mois pour deux , certes il y a des concessions à faire, mais on vit correctement , avec moins de difficultés qu’en France… 🙂
    Dans l’ensemble il y fait quand même bon vivre…

    1. Bonjour Morgane,

      Je me permets de te donner mon mail car je souhaiterai trouver du travail à Maurice étant donné que mon ami part travailler là-bas en tant qu’expatrié

  3. Tout à fait vraie! Je viens de l’île Maurice, et ce qu’elle vient de nous dire décrit bien ce magnifique pays. Sinon, je vous invite à le visiter, surtout pour un voyage romantique ou en famille.

  4. Moi, je suis parti 3 mois à Maurice. J’avais prévu 400 € par mois. Je n’étais pas riche et je vivais au coeur de Baie du Tombeau mais j’y ai bien vécu. Bien sûr, il faut faire des concessions et faire preuve d’adaptation. J’avais même pu écrire quelques articles pour le journal Samedi Plus. J’avais tout quitté pour vivre cette expérience et je ne regrette vraiment pas. Désormais, je navigue entre la France et Maurice grâce à une petite affaire que j’ai développé, Bon Plan Ile Maurice.

    1. Bonjour Cyrille.
      Tes quelques mots sur ce blog suscitent mon intérêt. J envisage de m installer Maurice pour quelques temps et souhaiterais m entretenir avec toi à ce sujet…..
      Je suis joignable par mail william.remy@yahoo.fr

      Par avance merci.

    2. Bonjour Marie
      Merci de nous avoir raconté l’histoire de Maurice, je souhaiterais résider à Maurice est y travailler prochainement, comment peut-on louer un appartement a maurice ou acheter ? Merci.

  5. Merci à toi de me permettre de faire découvrir ce petit ile. Je vis dans l’île de Santo Antao dans l’archipel du Cap-Vert dans le milieu de l’océan Atlantique, je peux témoigner des gens modestes, même après avoir vivre à l’étranger, ils rêvent d’un retour à la terre. Les gens qui vivent sur les îles sont heureux. La mer influence positivement même les visiteurs.

  6. Merci Morgane de partager ton expérience à travers ce récit complet et détaillé de la vie à l'Ile Maurice.
    Je souhaiterai te poser des questions plus précises car j'envisage de partir y vivre en janvier… accepterais-tu d'échanger avec moi sur cette adresse : crokodile83@hotmail.fr
    Je suis femme de 60 ans du Var !
    Merci d'avance.

  7. Bonjour, mon mari et moi sommes allés plusieurs fois à Maurice. Mon mari pour y travailler dans l événementiel. Nous adorons l endroit et aimerions y vivre. Seul bémol nos trois enfants. L aînée commence un bac pro sécurité le second est en 5 éme Ulis et la troisième en ce2. Qu en est il des études pour eux ? Je suis surtout inquiète pour le second. Y a t il des classes Ulis là-bas ? Et autre problème nous ne sommes pas mauriciens et on a lu qu’il fallait amener une grosse somme d argent pour pouvoir s y installer, de l ordre de 500000€. Est ce vrai ? Merci de votre réponse.

  8. Bel article! Après vous avoir lu, j’ai envie d’y vivre moi aussi. Je n’y ai passé qu’un petit séjour l’an dernier et c’est vrai que la vie est moins chère et plus agréable sur cette petite île paradisiaque.

  9. Merci Morgane pour ton message, comme toi j’ai un peu voyagé mais maintenant j’ai 51 ans et je profite d’être seul pour realiser ce que jai envie de faire. En septembre 2016 je viens 1 mois sur Maurine, connaître les Mauriciens et la cerise sur le gâteaux trouver un emploi ou pourquoi pas investir dans une entreprise.
    Je ne suis pas à la recherche de fortune. Mais vivre au soleil dans un magnifique cadre entouré de gens agréables.

    Au plaisir

    Philippe

  10. Chère Morgane,
    Bravo pour ton ouverture d’esprit.
    Je pense que la France et les français sont imbus et suffisants. Notre pays est en voie de déclin et beaucoup de pays étrangers gagnent a être connus. Maurice semble en faire partie. Ce n’est pas le cout de le vie qui en fait la qualité. J’ai personnellement connu des pays dits « sous développés » ou on vit mille fois mieux qu’en France. Des pays ou il y a une énergie, une gentillesse, une absence de pesanteur administrative et réglementaire, ou le pragmatisme, le bon sens font loi ! Bref,une qualité de vie quoi.
    Bon, ceci étant dit, j’ai besoin d’un petit conseil. Mes parents sont âges mais valides et adorent la vie dans les îles. Ils ne connaissent que les DOM…
    J’envisage d’investir a Maurice avec le projet de m’y retirer a la retraite (pour fuir cette France qui n’aime pas ses entrepreneurs). Je proposerais a mes parents (85ans) de couler une douce fin de vie a Maurice dans un bien acquis pour ça.
    Ma question : au niveau santé, médical, accompagnement personnes âgées … Est ce un bon plan a ton avis ? Merci de ta réponse a lpel@wanadoo.fr

  11. Bonjour,
    J’ai 26 ans, étudiant mauricien à Paris. Ayant terminé mes études (Master 2), je tente un concours cette année. En cas d’échec, en principe je vais devoir rentrer à Maurice.

    Je dois vous avouer qu’après avoir passé presque 7 ans en France, l’idée ne m’enchante guère mais cet article me rappelle finalement qu’on peut très bien vivre, travailler et être heureux à Maurice. Sans oublier ma famille sur place.

    Votre témoignage finalement n’aide pas seulement les potentiels expatriés à Maurice mais aussi les mauriciens expatriés en France.

    P.S: J’aimerais beaucoup prendre contact avec les français qui y vivent afin de garder un semblant de lien avec la France, notamment au niveau culinaire. (J’adore la charcuterie :))

    J’y serai de retour définitivement vers fin janvier 2017, n’hésitez pas à prendre contact. (manish.ghoorah1990@gmail.com).

  12. Bonjour,

    Nous allons bientôt nous installer à Maurice car mon mari travaillera là bas bientôt, et j’aimerais savoir si c’est possible/plus facile aussi pour moi de trouver du travail là bas (je suis dans le marketing/communication/commercial).
    Pour notre enfant (une fillette de 14mois), nous voulons qu’elle parle bien l’anglais et le français à priori, quelle école vous nous conseillez?
    Merci de vos réponses 🙂

  13. Bonjour Morgane,
    Merci de nous avoir fait partagé ton expérience. Maurice est un pays où j’aimerais bien aller vivre mais je me pose des tas de questions : maman célibataire d’une petite fille de 2 ans je me demande notamment comment est le système éducatif, si le marché du travail est dynamique ou s’il est difficile pour un expatrié de trouver un emploi…
    Pourrais-tu me contacter par mail pour qu’on échange ?
    vizvirginie@gmail.com
    Merci encore

  14. Bonjour,

    Constatant que les deux questions sont restées sans réponses, je me permets de donner quelques informations.

    A Maurice il existe trois types d’institutions éducatives:
    1) les Lycées Français que fréquentent environ 5% des enfants mauriciens (payantes et chères, 500 euros/mois),
    2) les écoles publiques (gratuites) et enfin
    3) les écoles privées (gratuites) mais qui sont soumises au contrôle de l’Etat, les enseignants sont notamment des fonctionnaires de l’Etat payés par celui-ci. Ces dernières écoles ont une certaine liberté au niveau de la gestion, ainsi le BEC, (Bureau d’Education Catholique) en gère quelques unes.

    Si je ne me trompe pas, les enfants d’expatriés français peuvent étudier dans les lycées français à moindre coût voire gratuitement grâce à des accords signés avec l’Etat français, renseignez vous donc auprès de l’Ambassade de France à Maurice.

    Les enfants mauriciens (95%) étudient principalement dans les écoles publiques ou privées en parténariat avec l’Etat.

    Contrairement à la France, les écoles publiques directement sous contrôle étatique sont les meilleures. Je m’explique, les enfants de la classe moyenne vont dans les écoles primaires publiques très compétitives. Le certificat d’études primaires (CPE en anglais) délivré à 11 ans permet d’accéder au collège et l’inscription se fait uniquement sur mérite.

    Ainsi les meilleurs collèges, tous publics, (12 à 18 ans) sont le Queen Elizabeth College, Collège Royal de Curepipe etc. (Le principe est la non mixité avec quelques exceptions comme le Mahatma Gandhi Institute)

    Dans les collèges publics et privés, le programme est celui du Ministère de l’Education Mauricien et le Bac est organisé par l’Université de Cambridge. (Enseignement intégralement en anglais sauf le français et les langues orientales, évidemment)

    Pour suivre le programme français, il faut impérativement fréquenter un des lycées français où il n’y a pas de sélection à l’entrée, enfin si, la sélection est surtout financière et donc forcément sociale…

    Comme en France, il faut bien choisir l’école primaire de ses enfants, certaines sont plus côtées (meilleurs résultats au CPE) que d’autres. Si l’enfant est déjà en âge d’être au collège ou au lycée, les collèges d’élite sont souvent réticents à les accepter vu qu’il ne sera pas passé par le « concours » à 11 ans. Les collèges privés du BEC sont généralement plus ouverts aux nouveaux arrivants et la nature catholique des institutions rend l’environnement plus « français », les collèges publics étant principalement fréquentés par la classe moyenne indienne (majoritairement hindoue) et chinoise.

    Donc pour résumé, pour un séjour non dépaysant il faut opter pour les lycées français, pour une entrée en douceur, les établissements du BEC (certains côtés comme le Collège du Saint Esprit, d’autres beaucoup moins voire médiocres) sont à privilégier et pour une immersion directe et complète, les écoles publiques sont à considérer (sachant que le niveau varie de très élévé dans les collèges d’élite à moyen dans certains)

    Dans le public l’enseignement se faisant en anglais, un enfant qui maîtrise peu la langue risque d’être complètement perdu en se retrouvant dans une classe de maths, de sciences ou d’économie ou tout est en anglais, donc pensez y au moment de faire votre choix.

    P.S: Si quelqu’un constate une erreur, je m’excuse d’avance et j’invite les autres à rectifier les informations s’il le faut.

  15. Bonjour, je me permets de te contacter après avoir lu ta présentation sur l’Ile Maurice.
    Voilà, je suis diplomée de Master 2 en marketing, je ne trouve pas de boulot sur Lyon et je souhaiterai partir à l’Ile Maurice (besoin de changer totalement d’environnement). J’ai recherché sur Internet mais je n’arrive pas à trouver de boulot pour le moment.
    Pourrais-tu me donner quelques conseils dans ce domaine ? Avais-tu trouvé du boulot avant de partir ? Aurais-tu des contacts sur place susceptibles de rechercher des candidats pour des contrats saisonniers ou plus ? Aurais-tu des coordonnées personnelles que tu accepterai de me communiquer pour que nous puissions échanger ?
    Je te remercie par avance pour ton retour et te souhaite une excellente journée
    Marine

  16. Bonjour Morgane,

    je suis thérapeute en massage et Réflexologie et je souhaite savoir quel est le salaire pour ce type de travail à Maurice car j’ai vu une annonce de recrutement dans un Centre de spa à Maurice du coup je veux tenter l’ expérience.

  17. Magnifique témoignage Morgane, je viens de passer 31 jours a Maurice et je n’ai qu’une envie y retourner
    Seule point ou je ne suis pas d ‘accord j’ai adoré les bus. monter dans un bus rempli de collégiens, se retrouver coller à un très beau mauricien, bras contre bras et faire comme si de rien n’était. Rentrer dans un bus ou les gens chantent et jouent de la guitare. Pouvoir demander au chauffeur de vous déposer à un endroit qui vous arrange. Marcher sur un trottoir et avoir le chauffeur de bus qui vous demande si vous souhaitez monter.
    Merci pour ce magnifique témoignage encore mais il ne faut pas trop faire de pub que ce pays ne soit pas envahi par les européens si imbus de leurs personnes e si sur de leurs convictions

  18. Merci Morgane!
    J´ai trouvé très intéressante ton expérience dans l´île. Quand J´ai lu l´article, j´ai voulu inmédiatement y aller.
    Car les resemblances dans la vie par rapport à ici, où j´habite (Mexique) nous avons presque la même manière de vivre, sur tout car ces deux choses:ici il y a aussi une grande diversité culturelle, les traditions sont très importantes, les fêtes sont caracteristiques du pays. Le transport en géneral est très bruyant et dangereux.

  19. Bonjour à toutes et tous, j’ai lu tous les commentaires sur Maurice y compris ceux sur Madagascar avec l’idée germante de m’installer dans cette région — Je reste toutefois perplexe — La description faite par chacun me parait bien trop paradisiaque — J’ai vécu une quinzaine d’années dans les DOM TOM atlantique et pacifique — Au début c’est toujours le TOP du changement et de la nouveauté — Après quelques mois on ne fait plus la différence — Donc prudence à tous les candidats pour les exodes tropicaux dont les effets ne durent qu’un temps — En plus, Madagascar ou Iles Maurice c’est pas La France — Il n’existe bien que les fonctionnaires et cadres détachés qui peuvent trouver l’expérience fantastiques voire les retraités en bonne santé avec une pension correcte.

  20. Bonjour, l’île Maurice est avant tout tournée vers les Mauriciens et les expatriés « fortunés ». Donc si vous apportez une valeur ajoutée professionnelle, pas de soucis. Mais pour « les petits jobs » qui entrent en concurrence avec ceux des Mauriciens, ça risque d’être très compliqué de trouver.

  21. Bonjour ! Très chouette article avec pleins de bonnes informations. Par hasard serait-il possible de contacter Morgane pour d’autres questions ou si quelqu’un passe ici et a la réponse à ma question je serai ravie ! Je voudrais savoir s’il est possible de trouver une colocation sympa à Port-Louis et pour quel prix ? Est ce que 20 000 roupies pour une étudiante qui ne cherche pas le plus grand confort mais souhaite faire des activités sur l’île les week-end suffisent toujours ? Un grand grand merci pour la personne qui me contactera (peut-être).

  22. Votre article interview m’a beaucoup a su capter mon attention concernant cette belle destination qu’est l’ile Maurice. En plus vous avez su monter les bonnes photos pour illustrer ces dires. On a l’impression d’y être. Encore bravo !

  23. bonjour je suis très intéresser pour allez vivre a Maurice mais je suis en invalidités peux ton vivre avec 800 euros de pensions je suis français et je souhaiterais toucher mes prestations la bas .et ce possible merci de me répondre au plaisir Raphael .

  24. Bonjour, ma compagne est mauricienne et nous allons nous marier, je compte bien changer de vie et partir vivre à maurice le stresse m’empoissonne ici, je compte travailler dans la construction et avec l’espoir qu’il y ai du potentiel. Je ne cherche pas la conquête mais simplement vivre avec plus de sérénité et l’esprit libre,

  25. Bonjour,
    Nous envisageons de partir vivre à Maurice mais plutôt près de Curepipe pour des raison professionnelles.
    Quelle est selon toi l’endroit le plus agréable à vivre au alentour? Connais-tu des agences immobilières?
    Merci,
    Emeline

  26. Bonsoir tout le monde

    Mea culpa , je ne suis pas passée ici depuis un moment je n’ai donc pas pu apporter de réponse à tout le monde.
    Evidemment je ne connais pas le salaire de tous les corps de métier et pour cela je vous encourage à jeter un oeil sur Expatblog , la section Maurice y est très complète et c’est un bon forum d’échange pour discuter de ce genre de détails.
    Sinon vous pouvez m’envoyer un mail : morganeo83@hotmail.fr pour tout ce qui concerne la vie là bas 🙂

    Bonne fin de journée à tous !!

  27. Bonjour,

    De toute cette histoire une seule chose me fait reculer, tu as parlé des serpents et j’ai une phobie de ce reptile…. Ce qui annule immédiatement mon projet de voyage vers ce pays

  28. Un super article plein de bonnes infos et très intéressant pour un couple qui comme nous, envisage de s’expatrier. Je suis moi aussi enseignante et adorerais pouvoir travailler à Maurice. En attendant d’y vivre, on va déjà s’y rendre d’ici quelques mois ! 🙂

  29. Bonjour, je suis congolaise et mère de 2 enfants , sans avoir lu votre article, j’ai toujours une forte envie de M installer à Maurice avec mon petit frère , suis plus intéressé par port Louis ou curepipe.
    Je ne suis pas riche et désir trouver du travail sinon créé une petite activités, peut il avoir des opportunités pour nous aussi (africains d’ailleurs )? Et peut on facilement avoir un permis résident ? On un mot qu’ellessont mes chances de réussite là bas

  30. Bonjour à tous et merci Morgane
    Je suis marié à une mauricienne et je viens à Maurice 2 fois par an. Globalement je suis d’accord avec Morgane sur sa présentation de l’île Maurice.
    Un petit bémol, je trouve que 37000 Rs par mois à deux, c’est un peu limite. Sinon, à tous ceux qui souhaitent s’y installer, il faut un permis de résidence que vous pouvez obtenir de différentes manières:
    1/ en devenant salarié. Attention, si vous avez un emploi local, vous n’aurez pas de points de retraite en France
    2/ En achetant un bien immobilier réservé aux étrangers. Je crois qu’il faut investir environ 500.000$ mais le montant exact est à vérifier
    3/ vous pouvez créer votre société mais il faudra fournir un business plan et atteindre un certain chiffre d’affaires pour rester
    4/ Les retraités peuvent s’y installer s’ils transfèrent leur retraite sur un compte à Maurice. Attention, il y a un montant minimum assez élevé. Je crois que c’est 40000€ environ par an… donc tous les retraités ne pourront y prétendre.
    Sinon, il est possible de passer 6 mois par an à Maurice ( peut-être neuf mois à vérifier) mais comme le séjour maxi est de 3 mois, il faudra partir en France pendant au moins 24H… Pas de panique, La Réunion est juste à côté
    Mon conseil, si vous avez l’âme d’un entrepreneur, n’hesitez Pas à créer une entreprise… l’économie fonctionne bien et si on n’est pas trop bête. J’ai moi même crée une résidence de tourisme, La Résidence Les Alizés qui est située à La Gaulette, pour ceux qui connaissent
    Au cas où certains voudraient venir voir sur place
    Bonne chànce
    Guillaume

    1. Bonjour Guillaume,
      Je suis indépendant dans le Bâtiment général avec une expérience de + de 15 ans.
      Travaillant seul et prêt a développer ma petite entreprise.
      J’aimerais m’installer à Maurice.
      Aurais-tu des conseils a me donner étant du 07/03/1967, en plaine forme et sportif.
      Merci pour tout. Denis

    2. Bonjour
      Tout d’abord, merci pour ces précieuses informations
      J’ai pour projet de venir vivre à Maurice l’année prochaine et souhaiterais avoir quelques infos supplémentaires
      Merci d’avance
      Alain

    3. Bonjour je souhaite m’installer sur Maurice 1 an avec mes 2 enfants pour Septembre 2019. Je souhaiterai savoir niveau permis de résidence comment ça se passe , car je ne souhaite pas travailler .Je recherche une école française correcte au niveau prix , et un logement meublé .
      Je vivrai de mes économies , je n’aurai aucune rentrée d’argent , j’ai besoin de m’aérer l’esprit une année .
      Alors si quelqu’un sait m’aider , je lui serais reconnaissante .
      Merci à l’avance
      Belinda

  31. Bonjour
    je suis ravie de lire tes commentaires
    nous nous rendons en février et mars cette année pour la 10 éme fois à Mauirce et nous souhaitons nous y installer
    pourrait-on se rencontrer ?
    ce serait un véritable plaisir
    cordialement
    Elise Rodot

    PS : nous prenons des villas en location §

  32. Salut Morgane,

    Pour être allé une quinzaine de jours en vacances à l’ile Maurice il y a quelques années, j’ai pu apprécier la qualité de vie due à l’ensoleillement et à la gentillesse des mauriciens. C’etait il y a quelques années, désormais aux portes de la retraite, ma compagne et moi envisageons l’eventualite de nous installer à Maurice afin de réchauffer nos vieux os. Je suis travailleur social, dans la réinsertion et peut être pourrai-je œuvrer bénévolement dans ce secteur ??? Pourrais-tu me filer quelques tuyaux pour prendre contact avec des personnes qui loueraient une maison sympa ? Un site où des adresses peu importe, je ne suis pas très doué pour entamer les démarches en pays peu connu, ainsi que les renseignements essentiels concernant les démarches administratives nécessaires.

    Alain et Cathy

  33. Hamed OULD Ely,je suis ivoirien et maître d’école.Je pense vraiment passer des vacances à l’Île Maurice et si possible m’y installer un jour.Votre témoignage de remplit d’émotions Morgane.

  34. Bonjour,
    Nous rêvons de partir à l île Maurice, mais avons peur du grand saut.
    Tout d’abord pour nos enfants et lycéens terminal pour l’un et seconde pour l’autre.
    L’un voudrait faire des études d’infirmier et l’autre dans la création de jeux vidéo…. J’ai lu les messages, mais pas de questions sur les études supérieurs et les possibilités….
    Nous avons également tous les deux un boulot en France et aimerions en changer, pour une vie plus souple et moins contraignante au niveau des horaires.
    Nous sommes déjà allé à l’île de la réunion qui nous avait beaucoup plu et nous envisageons de découvrir l’île Maurice très prochainement.
    Avez-vous des réponses à nos questions.
    Merci d’avance.

  35. Salut Morgane ! J’ai totalement été happée par ton témoignage . Je reviens tout juste de vacances à l’île Maurice et j’en suis complète tombée amoureuse !!! Et ton récit n’a rien arrangé .
    Je sais qu’entre vacances et vie quotidienne il y a une différence mais j’aimerai surtout savoir si côté climat (cyclones, etc…) c’est vraiment impressionnant ou pas?
    Merci d’avance

  36. Bonjour Morgane

    Nous partons 15 jours sur l’île Maurice en décembre avec un Noël la-bas, à Belle-mare exactement. Nous avons réservé un petit hôtel non luxueux mais qui a l’air sympa. Ce qui m’interpelle le plus dans ton récit, ce sont la rencontre avec serpents, araignées et autres bestioles dont j’ai une sainte horreur. Crois-tu que nous pouvons faire de telles rencontres dans notre hôtel ou dans d’autres lieux dits civilisés?
    Nous ne sommes pas très plages et nous comptons bien visiter tout ce que nous pourrons en taxi ou en transport en commun et à pieds bien sûr.
    Merci de tes conseils si tu en as
    Merci Morgane

  37. Bonjour .
    je suis Mauricienne et vis toujours a l’ile Maurice ,
    pour votre recit j’ai très bien apprécié sauf que faut pas induire des personnes en erreurs car les serpents dans la salle de main a Maurice pas possible comme on est un pays tropical et les serpents ne sont que dans les parcs attraction bien isolées et enfermer, pas en liberté comme vous l’avez mentionner dans votre blog.

    Merci Cindy

  38. Bonjour,
    Nous sommes un couple de Français de 53 ans et mon mari 58 ans.
    Nous souhaiterions nous installer à l’ILE MAURICE. Pour ma part j’ai encore quelques
    années à travailler. Je suis Comptable et j’ai 32 années d’expérience en tant qu’Assistanat
    Administratif et Comptable.
    Ou puis-je me renseigner ou sur quel site peut-on trouver des offres d’emplois me correspondant.
    D’avance merci pour vos réponse.

  39. Bonsoir,

    L’île Maurice est un endroit merveilleux,je le conseille à toutes et tous
    Les mauriciens sont très hospitaliers et très généreux et hyper sympathique
    La vie est douce.
    Mon rêve serait d’y vivre et terminer ma vie dans cette région si merveilleuse
    C’est vrai ,sortez de vos hôtels et visitez le pays (Chamarel,Ile aux cerfs,casela park etc….)
    Bon séjour
    Moi j’y retourne

  40. Svp j’aimerais savoir si je peux continuer les études en mécatronique sur île Maurice et quel salaire je peux avoir a la fin de ma formation ?

  41. Bonjour,
    Après plusieurs voyages à l.ile Maurice pour les vacances ,
    Mon mari est tombé amoureux de cette île, des mauriciens très chaleureux , on voudrait y allez vivre de-ci 3 ans, qu.es ce que vous pouvez nous conseiller pour le rapatriement . Des choses. Affaire et ne pas faire .
    Il y a t.il un groupe de français rapatriés . Qui existe ,? Merci à tous , pour vos réponses , belle et bonne journée .
    Fabie & francky

  42. Bonjour, merci pour ton témoignage. Je suis également professeur contractuelle en France, pourrais-tu me dire comment procéder pour déposer ma candidature à Maurice ?
    Merci de tes conseils ?
    Claire

  43. – L’ananas est bien meilleur mangé lors d’une baignade ou on le trempe pour le saler légèrement. Le piment, genre poivron extrêmement doux, c’est pour les touristes.
    – Les champs de cannes n’ont aucune odeur particulière.
    – Les bus locaux sont peu chers pour les touristes et il faut souvent demander lequel prendre car il n’y a pas de plan ni d’horaires affichés. Par contre les taxis sont bien plus coûteux, surtout si vous ne discutez pas les prix.
    Lorsque des touristes sont dévisagés c’est parce que leur habillement , voire accoutrement, parait étrange aux mauriciens. Quand aux regards salaces, c’est hélas ainsi partout, en particuliers dans les pays latins.
    – Il n’y a pas de cafards à Maurice, tout juste des blattes américaines injustement appelées « cancrelats ». Les serpents sont rares et surtout non venimeux. Les dangers sont plutôt dans la mer. Les moustiques sont bien plus présents et éventuellement porteurs de maladies.
    – Il faut être particulièrement sot pour laisser grossir un nid de mouches jaunes dans une habitation. Il est aisé de la supprimer lorsque il ne contient que quelques individus.
    – Les légumes contiennent plus de pesticides et d’engrais que vous ne pourrez imaginer. Dans nombres d’établissements, restaurants ou hôtels, on ne jette pas ce qui a pu être décongelé. Ce n’est pas dangereux, mais le produit n’a plus guère de goût. Pour ce qui concerne le rhum, sachez que c’est du « rum » fait avec les restes de la canne lorsqu’on a tiré tout le jus de cette dernière pour en faire du sucre. Au contraire des vrais rhums qui sont faits avec le jus de cannes.
    – Effectivement il y a deux saisons… Dans le monde entier, puisqu’il n’a a que deux solstices.
    Vingt à 30 000 Rs sont très insuffisantes pour bien vivre à Maurice. Pensez plutôt à doubler cette mise.
    – Oui le mauricien est encore sympathique, souriant et surtout causant. Même si il ne vous vend rien, le marchand de plage sera content d’avoir commercé avec quelqu’un qui s’est intéressé à lui.
    Quand à la vitesse d’exécution, là chère madame, on est sous les tropiques !
    – Les requins mauriciens ne sont pas pour autant des « vegans » et ne représentent pas le plus grand danger de l’océan. Les lafs, labou ou volant, les thazards, les cônes, mouches charbon, les fils blés se rencontrent plus fréquemment que les requins. On est pas à la Réunion.
    – L’île Maurice fut un joyau, oui, il y a plusieurs dizaines d’années. Ce n’est plus le cas. On s’y noie régulièrement, les accident de la route ont explosé, cela étant du aux meilleurs véhicules de seconde main importés du Japon et mal conduits. Le permis de conduire se passe un peu comme en France dans les années cinquante. Je vous laisse imaginer la suite. La drogue fait des ravages. Pour les contrôles techniques, obligatoires annuellement, nous avons donné un joli poisson au contrôleur et l’année suivante c’est une une journée en bateau qui lui fut offerte. Dans ces deux cas, le véhicule n’a jamais été vu, simplement vu, par le contrôleur. On est sous les tropiques !

    Non, Maurice n’est vraiment plus un joyau, nombre de plages publiques ont été construites, privatisées, remplaçant le sable public par du sable importé privé. Ces plages publiques se raréfient, vous y serez importunés par de nombreux marchands et démarcheurs en tous genre.
    N’allez surtout pas à la plage de Mont-Choisy un week-end, votre votre intégrité physique pourrait bien, surtout si vous êtes blanc, n’être qu’un vague souvenir.
    Si vous êtes toujours tenté, faites quelques séjours longs à des périodes différentes avant de vous engager.
    Si vous persistez, sachez que, paradoxalement, le coût de la vie à l’île Maurice peut être faible mais vos dépenses seront élevées. En effet, outre le fait que vos habitudes de vie à l’occidentale pèseront sur votre budget, l’octroi du permis de résidence est conditionné au fait de dépenser annuellement sur l’île l’équivalent de 40 000 dollars, américains bien sûr, ou à défaut d’acquérir, de pouvoir acquérir, un bien immobilier d’une valeur minimum de 500 000 dollars, toujours américains.

    Ces remarques représentent une petite partie de l’expérience d’un touriste qui va à Maurice depuis 1982 une à trois fois par an, à raison d’un mois par séjour, résidant toujours chez des amis mauriciens.

  44. Bonsoir Morgane!
    On est début 2020 et je ne sais pas si vous êtes encore sur l’île Maurice…
    Auriez vous l’amabilité de vous mettre en contact avec moi? Je suis belge et mon mari et moi adorons l’île Maurice où nous sommes allées encore en décembre pour la troisième fois…
    Nous avons fait des démarches là bas dans des écoles mais visiblement il est difficile de savoir à quelle porte frapper pour être écoutés et entendus… Nous aimerions partir travailler làbas quelques années ou plus mais il n’y a pas (semble t il ) d’accords d’échanges entre nos pays … mais je ne souhaite pas forcément aller comme expatriée mais même travailler comme « locaux » nous conviendrait à tous les deux .. Pouvez vous m’aider? merci

    Anne-Sylvie et Bruno

  45. Bonjour madame Morgan,
    J’ai pris note de vos réponses aux questions portant sur l’île Maurice.Effet , l’île Maurice est l’un des pays au je voudrai poursuivre mes études supérieurs, considéré comme le deuxième pays d’Afrique le plus développé avec un coût de vie moins élevé et un paysage magnifique je crois que l’endroit idéale. Mais je voudrais savoir comment faire pour venir là-bas entant que étudiant?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.