Aujourd’hui c’est Margot qui nous emmène à Leeds, petite ville étudiante près de Manchester. Merci à elle d’avoir partagé son expérience, j’espère que ça vous donnera envie de visiter l’Angleterre 🙂

Vivre à Leeds

Bonjour, peux-tu te présenter?

Bonjour, bonjour. Moi, c’est Margot, je suis née il y a presque 23 ans à Arès, une petite ville au bord du Bassin d’Arcachon et j’ai grandi à 5 minutes de là, à Andernos-les-Bains. J’y suis restée jusqu’à mes 18 ans, avant de partir faire mes études de langues (LEA Anglais-Portugais) à Bordeaux, puis à Leeds dans le Nord de l’Angleterre et maintenant à Porto, où je suis en première année de Master de traduction.

Pourquoi es-tu partie en Angleterre ? Et pourquoi as-tu choisi Leeds ?

Je n’ai jamais vraiment su ce que je voulais faire de ma vie. Dans mon petit lycée de 600 élèves, à l’entrée en seconde, on avait le choix entre trois options obligatoires, Mesures Physiques et Informatiques, Sciences Économiques et Sociales et puis Portugais. Par élimination, j’ai choisi de commencer le portugais. Je crois que c’est à partir de ce moment-là que ma passion pour les langues s’est révélée, sans pour autant savoir vraiment quoi en faire. J’attendais le départ pour Bordeaux comme un départ à l’aventure, j’ai rapidement été déçue et voulait voir plus loin.

Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grande communauté de Votre Tour du Monde ? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂

Si la plupart de mes amis du lycée rêvaient des « States », moi c’était l’Angleterre qui m’empêchait de dormir le soir. Les chansons des Beatles, les cabines téléphoniques rouges, les fish and chips, Camden Town et la grosse horloge de Big Ben. Après deux courts séjours à Londres, j’étais frustrée de ne pas en avoir vu assez. En deuxième année de licence, on nous a parlé d’Erasmus et je n’ai pas hésité une seule seconde ! Les accords Erasmus de mon Université bordelaise et mon option portugais ont fait que je me suis retrouvée à Leeds et je n’aurais pas pu mieux tomber.

Est-ce qu’il y avait des préparatifs particuliers à faire ?

Les préparatifs m’ont paru particuliers puisque c’était la première fois que je partais aussi loin et aussi longtemps. Avec du recul, ça n’avait rien de si spécial. Des vêtements un peu plus chauds, un adaptateur de courant électrique, quelques livres sterling et une carte d’identité (du moins avant l’histoire du Brexit, ça suffisait).

As-tu vécu un choc culturel important ?

En mettant à part le fait que j’ai manqué de me faire écraser plusieurs fois en regardant du mauvais côté de la route et galéré à trouver les bonnes pièces dans mon portefeuille, non.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ta nouvelle vie ?

Pouvoir rencontrer des gens de partout dans une ville qui vit au rythme des étudiants et tente de répondre aux attentes de tous. Des associations et clubs pour tout genre d’activités de la natation à la couture en passant par le Quidditch et les amoureux de fromage et vin. Une vie nocturne très riche avec toutes sortes de restaurants, pubs, bars, clubs et concerts et de nombreuses options pour le shopping et les sorties culturelles.

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

L’abandon de la ville pendant les vacances universitaires et le manque de liaisons aériennes.

Y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Pas particulièrement.

Tu as longuement habité en France… Alors, tu préfères vivre à Leeds ou notre cher pays?

C’est différent. J’aime beaucoup la France mais à l’époque c’était important pour moi et pour pouvoir me construire, de partir voir ailleurs. Je ne vis plus à Leeds actuellement mais je suis toujours énormément attachée à cette ville. Leeds a été ma première vraie aventure loin de papa et maman et j’y ai passé des moments merveilleux et rencontré des personnes fabuleuses. Autant de souvenirs que je n’oublierai sûrement jamais et qui font que je considère toujours Leeds comme une deuxième maison.

Leeds a été ma première vraie aventure loin de papa et maman et j’y ai passé des moments merveilleux et rencontré des personnes fabuleuses.

J’ai vécu difficilement le retour en France à la fin de l’expérience Erasmus, c’est vrai, mais j’étais à la fois extrêmement heureuse de retrouver mes proches et la petite ville qui m’a vue grandir. Aujourd’hui, je ne me sens pas prête à revivre ici, pas de manière permanente en tout cas. J’apprécie beaucoup le fait d’être entourée par des gens qui n’ont pas la même histoire, ni la même culture que moi et de pouvoir découvrir de nouvelles choses tous les jours.

Comment est le marché du travail là-bas ?

Plutôt accessible comme à peu près partout en Angleterre j’imagine. Leeds est une ville vivante comme je le disais plus haut et attire beaucoup de nouveaux commerces, de restaurants ou de bars qui recrutent beaucoup de jeunes motivés et pas forcément expérimentés. Une bonne maîtrise de l’anglais reste un plus même si la communauté francophone est assez importante.

En ce qui concerne les postes avec un plus haut niveau de qualification à vrai dire je ne sais pas trop.

Et le coût de la vie à Leeds, est-il très important ?

Moins cher qu’à Londres, mais relativement cher quand même. Je n’ai jamais vécu à Paris mais je pense que les prix sont à peu près similaires.

Concrètement, combien faut-il gagner pour avoir un bon confort de vie à Leeds ?

Honnêtement, je ne sais pas trop. Je vivais avec environ 1 000 euros par mois en sortant assez régulièrement et voyageant beaucoup. Le taux de change variant assez souvent, j’avoue ne pas avoir vraiment suivi l’évolution.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en été ?

En été, non haha. C’est plus en hiver qu’il faut se méfier et se préparer à ne pas trop voir le soleil pendant deux ou trois mois. La nuit tombe assez tôt et bon, ça reste l’Angleterre…

Et les Anglais, qu’en penses-tu?

Accueillants et accessibles dans l’ensemble. Les gens dans la rue sont très polis et s’excusent toujours quand on les bouscule par inadvertance.

Quelques années plus tard, je me rends compte que je fréquentais au final peu d’Anglais, pas parce qu’ils n’étaient pas accessibles ou ouverts mais parce que j’ai rapidement rencontrés d’autres étudiants en échange avec qui je me suis liée d’amitié.

Penses-tu rester longtemps à Leeds ?

Je n’y suis plus, mais j’y suis déjà retournée en week-end et j’y retournerai encore c’est certain.

Un dernier mot, un dernier conseil ?

Leeds est une ville que je conseille grandement pour un échange universitaire ou une année sabbatique avec un job étudiant. Pour du tourisme, c’est autre chose.

La communauté française est importante et il existe un groupe sur Facebook des français à Leeds que je vous conseille de rejoindre si vous prévoyez d’y passer. 🙂

Merci Margot pour ce petit témoignage 🙂 Si vous avez des questions, la partie commentaire est là pour ça !

 

Vivre à Leeds: l’exemple de Margot
4.8 (96%) 5 votes

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Something went wrong.

Send this to a friend