Ce que j’aime vraiment à New-York, c’est cette passion qu’ont ses habitants. Cette envie de croire en la vie, en la possibilité de réussir dans ce qu’on aime. J’en parle dans l’article « une histoire de rêve américain« , je n’ai jamais rencontré autant de personnes qui veulent suivre un rêve, quitte à gagner un peu moins d’argent à la fin du mois.

J’aime cette philosophie de vie, elle me correspond totalement (cf l’article « le jour où je suis devenu un digital nomad« ). J’ai vécu à Paris, Marseille, Lyon, Saint-Etienne, Lima, Montreal, Shanghai, Francfort, et je n’avais jamais vu ca. On peut critiquer New-York sur de nombreux points, mais dieu sait que l’optimisme et l’envie de réussir sont deux choses extraordinaires qui te font aimer la vie au quotidien ici.

Et c’est cette envie de réussir qui m’a fait rencontrer une personne totalement atypique. Une personne que vous pouvez voir danser dans ma dernière vidéo sur Brooklyn en 3 minutes :

Rapide retour en arrière. Il y a dix jours, j’étais dans Brooklyn toute la journée afin de filmer cet immense borough, grand comme trois fois Paris et comptant 2.5 millions d’habitants. Alors que je m’apprête à prendre le métro pour rentrer, un jeune m’arrête et me demande de le filmer. Etonné, je lui demande ce qu’il compte faire. Il me répond qu’il va danser dans le metro. Et c’était parti.

Ce gamin n’a pas plus de 20 ans et voit les choses en grand. Toutes les semaines, il passe son temps à mixer études et danse dans le metro. Une façon de s’exprimer, une façon de vivre son american dream à lui, dans une ville où tout est possible.

« Starting from nothing then made it to something »

C’est comme ca que l’on peut résumer la vie de Mishka. Avec ses amis, il enchaine les metros non pas pour se rendre d’un point A à un point B, mais pour animer ces derniers et donner le sourire aux passagers l’espace de quelques minutes. Et espérer recevoir quelques dollars en échange. J’ai voulu le suivre le temps d’une journée pour découvrir le quotidien de ce genre de personnes qu’on oublie trop souvent. Il a accepté avec grand plaisir.


Le rendez-vous est pris pour 14h. Ca sera à la station Myrtle Av, la où toute la bande d’amis/danseurs se retrouve. Ils sont 4, ont tous entre 15 et 20 ans et sont passionnés de danse. Quand j’arrive, je suis forcément la cible de beaucoup de questions de la part du groupe qui s’échauffe par la même occasion.

Where are you from bro? What’s your name? Bruno? Like in the movie?

Après ce bel interrogatoire qui aura duré tout de même quelques minutes (accompagné de quelques blagues), le premier metro arrive et il est temps de lancer le show. On ne se rend pas forcément compte, mais le travail et la concentration demandée à ces danseurs est extraordinaire. Rien n’est laissé au hasard, même s’il n’y a pas de chorégraphie toute préparée à réaliser. De la passion, de la motivation, de la créativité, et rien de plus.

danseur-brooklyn

On essaye donc de faire assez de bruit pour intéresser les gens, mais pas trop pour ne pas déranger. Le show ne doit durer que quelques minutes, on se donne donc à 300% pour marquer les esprits et donner envie aux spectateurs de donner un ou deux dollars. Et ca marche. Cette joyeuse bande d’amis peut gagner jusqu’a plusieurs centaines de dollars par jour… en travaillant énormément, bien entendu.

brooklyn-danse-metro

J’ai vraiment adoré suivre ces quatre jeunes le temps d’une journée. Découvrir un monde totalement inconnu jusqu’à présent. Et me rendre compte de tout ce travail accompli pour en arriver la, face à nous. Pour faire ses preuves en l’espace de 3 ou 4 minutes.

Je n’ai pas été étonné d’apprendre que cette petite bande est souvent contactée par les plus gros musées de New-York pour réaliser des animations les soirs de gros événements. Une belle visibilité, qui leur permettra, je l’espère, de réaliser leur american dream. Après, tout, il n’y a pas beaucoup d’endroits sur terre où l’on peut se permettre de dire « Starting from nothing made it to something« . Et ils aiment vraiment la dire, cette phrase.

De mon côté, je suis rentré épuisé de ma journée avec cette équipe. Les filmer tout ce temps à été extraordinaire mais compliqué. Tout va si vite, il faut les suivre, se frayer un chemin, faire face aux critiques des voyageurs qui ne souhaitent pas être filmés, etc. Ceci étant dit, attendez-vous à les voir dans une prochaine vidéo 🙂

Et, s’il-vous-plait, lancez vous dans un projet qui vous tient vraiment à coeur dès aujourd’hui. Ce dernier vous mènera bien plus loin que vous ne le pensez!

Pour suivre ces jeunes sur Facebook, c’est par ici.
Pour Instagram : @welivethisnyc

Une histoire de danse
4.9 (97.14%) 7 votes

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.

Send this to a friend