Aéroport de Charles de Gaulle Paris le 16 mars 2017 : mon vol pour la Namibie décolle sans moi. “Mademoiselle, vous avez beaucoup voyagé. Il ne vous reste pas deux pages libres complètes à l’intérieur de votre passeport, nécessaires pour pouvoir entrer dans le pays. On ne pourra pas vous laisser partir”. C’est ainsi que j’apprenais la première règle d’entrée en Namibie : pas besoin de visa, mais six mois de validité de passeport sont nécessaires et surtout, deux pages libres sont indispensables afin de pouvoir atterrir à Windhoek. C’était un rêve qui s’effondrait en quelques secondes.

Munie d’un nouveau passeport, j’ai retenté l’aventure en avril dernier, accompagnée de deux amies pour un road trip en jeep de quinze jours à travers le pays avec plusieurs étapes phares : le sud désertique, avec la réserve du Namibrand et Sossusvlei, le Damaraland, avec ses paysages rocheux aux couchers de soleil divins et surtout l’incroyable réserve d’Etosha.

Cet article a été rédigé par Julie, une passionnée de voyage qui souhaite partager son expérience avec la communauté de  Votre Tour du Monde. Merci à elle d’avoir pris le temps de l’écrire, j’espère que vous apprécierez la lecture 🙂

Bruno

Itinéraire : 15 jours de road trip à travers la grandiose Namibie

Coucher de soleil Etosha Namibie

La Namibie n’est pas un voyage accessible aux petites bourses, même pour un séjour à la “roots”. Pour profiter du pays – et de ses routes les plus isolées – pleinement, il vous faudra louer une jeep avec tente sur le toit, ce qui représente un budget relativement important : 1400 euros pour 15 jours de location de Toyota Hilux pour trois (et l’assurance peut représenter jusqu’à 450 euros supplémentaires.

La Namibie n’est pas un voyage accessible aux petites bourses, même pour un séjour à la “roots”.

Mon budget total sur le voyage fut d’un peu plus de 2000 euros, billet d’avion compris). Il vous faudra de plus être muni d’un permis international et (tâche qui n’est pas des moindres) vous familiariser à la conduite à gauche. Les campings, eux aussi, doivent être réservés plusieurs mois en amont, car la Namibie étant le second pays le moins peuplé au monde, les campings sont pris d’assaut face à la demande touristique en plein essor.

Mais le jeu en vaut la chandelle, et une fois sur place, vous ne pourrez être qu’émerveillés par la diversité des paysages que ce pays, très safe à tous niveaux, a à offrir.

Récit de deux semaines sur les routes namibiennes.

De Windhoek jusqu’à la réserve du Namibrand

La règle numéro un qui nous a été mentionnée lors de la location de la voiture était de ne pas conduire plus de 400 km par jour, et c’est une règle en or. L’état des routes est très variable et vous pourrez aussi bien parcourir 100 kilomètres en une heure qu’en trois…

Nous avons donc commencé notre périple depuis la capitale, Windhoek : c’est l’endroit idéal pour s’approvisionner en courses pour le voyage, car sur la route, les supermarchés sont rares… si ce n’est inexistants.

Après avoir débuté sur une route en asphalte digne des autoroutes européennes, nous nous sommes rapidement retrouvées face à nos premières routes de sable, puis avons fini les sept heures de trajet sur des routes ne permettant pas de rouler à plus de 30km/h, qui nous ont emmenées tout droit au bout du monde, dans la superbe réserve privée du Namibrand.

Accueillies par des dizaines de troupeaux d’oryx, nous avons passé les deux premières nuits de notre séjour dans une atmosphère de paix absolue : seules deux places pour jeep sont disponibles sur les 200 000 hectares que compte la réserve du Namibrand et son camping, le Namib Family Hideout.

Nos principales rencontres sur place furent celles d’autruches fuyantes, de renards de sables venant jeter un coup d’oeil à notre dîner, d’oryx gambadant autour de notre camping et de hyènes s’aventurant autour de la voiture la nuit…

oryx dans le namibrand road trip namibie

Il faut savoir que la solitude du Namib Family Hideout a un prix : nous avons au total payé 250 euros pour deux nuits sur place pour trois personnes, location de “sandboards” et permis d’entrée pour la réserve inclus. La légende namibienne dit d’ailleurs que si l’on se coince du sable entre les doigts lors de la pratique de “sandboarding” dans les dunes, ce ne sera pas notre dernier séjour en Namibie… et ce sera probablement le cas, pour moi

Sossusvlei et ses dunes d’un autre monde

Nous avons ensuite eu la chance de visiter le plus vieux désert du monde, le désert de sel de Sossusvlei, qui est aussi probablement l’endroit le plus connu et le plus touristique de toute la Namibie. À 60 km à peine de la réserve du Namibrand, le changement radical de paysage surprend. Avant d’apercevoir les énormes dunes de sable de Sossusvlei, vous aurez peut-être la chance de traverser l’une des plus belles routes de Namibie aux tons roses et d’y être confronté à la rencontre de quelques zèbres…

 traversée de zèbres en namibie

Une fois sur place, l’ascension de la superbe dune Big Mamma (non, la chaîne de restaurant parisien ne s’est pas encore implantée au sommet de la dune) est un must, tout comme une promenade à travers le superbe “marais mort” du Deadvlei.

ascension sossusvlei

De Swakopmund par le Damaraland…

Depuis le sud du pays, la réserve d’Etosha ne peut être atteinte en un jour seulement.

Il vous faudra faire au grand minimum un arrêt impératif par la ville coloniale allemande de Swakopmund, qui sera l’occasion parfaite de recharger vos batteries, mais surtout de faire un plein d’essence et un gros réapprovisionnement en courses !

Un second arrêt par la région du Damaraland est également conseillé. Cette région rocheuse, qui est non sans rappeler Hampi en Inde, offre certains des plus beaux trajets du pays, vous permettant de rouler à travers des plaines arides recouvertes de savanes, qui sont elles dominées par des montagnes. Le Damaraland, c’est aussi l’occasion de voir certains des plus beaux couchers de soleil de la Namibie…

Coucher de soleil Damaraland

… Pour arriver à Etosha

L’arrivée dans la vaste réserve d’Etosha a été pour moi, comme pour beaucoup, je le suppose, une énorme claque. Le Lonely Planet décrit Etosha comme l’un des rares endroits au monde où ce n’est pas l’homme qui vient à l’animal, mais l’animal qui vient à l’homme. Et c’est exactement ce qui s’est passé à Etosha !

Nous avons aperçu notre première girafe cinq minutes à peine après être entrées dans la réserve. S’en sont suivies des centaines de gazelles, d’oiseaux, de zèbres, et de familles entières d’éléphants autour de points d’eau. La rencontre la plus incroyable fut probablement celle d’une mère guépard cherchant à chasser un chacal s’approchant trop près de ses cinq petits.

Outre les safaris en jeep, ce qu’il y a de remarquable à Etosha, ce sont ses trois campings (je conseille d’ailleurs de passer une nuit dans chacun d’entre eux) : chacun est situé autour d’un point d’eau.

Au coucher de soleil, chacun de ces points d’eau, auxquels les touristes sont invités à se rendre à pied, se transforme un peu en “spectacle de la vie”. Vous pourrez vous y asseoir et paisiblement admirer – avec un peu de chance – une girafe venant s’approvisionner au point d’eau, faisant ensuite place à un éléphant, suivi d’un rhinocéros ou d’une hyène… Etosha vous permet de vivre des moments uniques et la proximité avec les animaux (attention, on ne sort pas de la voiture en safari !) est simplement à couper le souffle.

girafe road trip en namibie

En dehors d’être un pays sublime et accueillant, la Namibie est aussi un pays à l’histoire riche et dramatique qui est toujours beaucoup trop méconnue : c’est en Namibie qu’a été implanté le premier camp de concentration allemand de “Shark Island” au tout début du 20e siècle, visant à exterminer les populations Hereros et Namas.

Je conseille à tous la lecture de l’excellent “The Kaiser’s Holocaust: Germany’s Forgotten Genocide” en amont du voyage. Il vous permettra d’arriver mieux préparé à ce voyage somptueux, vous apprendra à être plus sensible à ses lieux de combat et d’exil et d’être plus ouverts à la rencontre des courageux et fabuleux peuples namibiens.

Itinéraire : 15 jours de road trip à travers la grandiose Namibie
4.3 (86.67%) 6 votes

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.

Send this to a friend