Steppes, hauts-plateaux et désert de Gobi : Bienvenue en Mongolie intérieure

La Mongolie intérieure, à ne pas confondre avec le pays Mongolie est la 3ème plus grande province de Chine. Située au nord du pays, elle marque la frontière avec la Mongolie. Le désert de Gobi représente la majeure partie de la région. Que vous travaillez,étudiez ou soyez de passage en Chine, n’hésitez pas à faire un tour dans cette province autonome.

LA MONGOLIE INTERIEURE

Steppes à perte de vue, désert rocailleux ou de sable , vallées et paysages lunaires, vous serez servis en terme de paysages insolites. Par ailleurs, vous serez touchés par la gentillesse et l’hospitalité des autochtones : les mongoles. Ces derniers maîtrisent le mandarin mais ont conservé leur culture locale. Ils parlent le mongole et ont les mêmes traditions et la même religion qu’en Mongolie. Même si ils sont de nationalité chinoise, ils sont bien différents des Hans (ethnie majoritaire en Chine).

734635_10151167416066513_382387307_n 530282_10151167422101513_1611593507_n

Le climat est austère : très froid l’hiver et une bonne partie de l’année, à part l’été où certains endroits dans le désert de Gobi peuvent être caniculaires. De fait, la cuisine mongole est consistante : ragouts de mouton accompagnés de légumes, brochettes de viandes ou encore soupes de viandes et pommes de terre. Les mongoles sont très religieux, vous aurez l’occasion d’admirer de jolies temples Lamas en hauteur de collines dites sacrées pour les mongoles. Après avoir parcouru une partie du désert de Gobi, je me souviens que, accompagnés d’un guide local, nous nous sommes retrouvés dans un village au fond d’une vallée plutôt verdoyante. Ce fut très étonnant de voir un paysage différent de celui du désert pourtant pas très loin. Nous avons dormis sur place, à côté de la Lamasserie. Le confort était rustique mais le calme qui régnait aux alentours et le fait de partager le repas et échanger avec des moines bouddhistes fut une expérience incroyable. Le meilleur point d’entrée est en venant de Pékin ou de Xian, la ville de Hohhot (Huhehaote en mongole). Cette ville industrielle n’a pas grand intérêt hormis la visite du temple des 5 pagodes ou même aller faire la fête avec les locaux le soir. Ils seront ravis de trinquer avec vous.

Ils seront ravis de trinquer avec vous.

Même trop parfois car beaucoup veulent vous inviter (je confirme à Hohhot: je suis venu, j’ai vu et… j’ai bu!). La ville est bien située. De là, vous pourrez planifier votre itinéraire par vos propres moyens ou avec l’aide d’un guide. L’Auberge de jeunesse de Hohhot peut aider pour cela. Elle propose des circuits dans le désert de Gobi ou dans la prairies pour aller rencontrer des bergers. Il y a même possibilité de dormir dans une yourte, l’habitat traditionnel des mongoles nomades. Mais rien ne vous empêche d’explorer par vous-même si vous disposez de plus de temps et si la barrière de la langue ne vous fait pas peur.

550389_10151166483761513_148924435_n

150654_10151172807226513_1262370399_n

La région est tellement vaste qu’il y a l’embarras du choix pour des faire du trekking : prairies (verdoyantes l’été ou grandes étendues arides l’hiver), vallées et désert rocailleux vous emerveilleront. Les ballades à dos de chameaux sont également possibles, plutôt autour de Baotou ou vers Erlianhot, près de la frontière Mongole. Pour les plus courageux et à la recherche d’insolite : allez faire un tour à Saihantalazhen. C’est l’avant-dernière ville avant la frontière mongole en venant en train de Hohhot. Prenez le train jusqu’à Erlianhot puis un bus jusqu’à Saihantalazhen.

Peu de touristes s’arrêtent ici mais le dépaysement est total

Peu de touristes s’arrêtent ici mais le dépaysement est total : grandes étendues de steppes dans les environs, silence absolue, grand ciel bleu le jour et plus qu’étoilé la nuit. Les locaux sont d’une générosité incroyable : si vous sympathisez avec eux, ils n’hésiteront pas à vous offrir le thé au lait accompagné de fromage de Yach. Oui, oui, à déguster !

1604526_10151821727166513_624946839_n

Dans cette partie de la Mongolie intérieure, on se sent vraiment coupé du monde. J’y ai fait de belles rencontres. Je me suis même rendu à un festival du chameau à Saihantalazhen où beaucoup m’ont proposés de faire un tour de chameau, découvrir l’artisanat local ou assister à des représentations de danses folkloriques mongoles. J’en oubliais même le vent glacial et les -25 degrés du mois de janvier. Par la suite j’ai même été invité chez une famille mongole.

La gentillesse et les sourires faisaient penser que leur habitat était amplement suffisant et rappelaient que l’aspect humain était beaucoup plus important que l’aspect matériel.

La gentillesse et les sourires faisaient penser que leur habitat était amplement suffisant et rappelaient que l’aspect humain était beaucoup plus important que l’aspect matériel. Une belle leçon de vie et un souvenir inoubliable.

1176140_10151821727031513_1315035383_n

Pour résumer, adaptez-vous au mieux à la culture locale : visiter des temples, manger local, explorer le désert ou encore dormir dans une yourte vous permettront d’être en phase avec les coutumes mongoles et cela vous fera de très bons souvenir. Romain Plus d’informations Quand partir ? Le mieux est de partir hors saison : en automne voire au printemps. Il fait très chaud l’été (jusqu’à +40 degrés dans le désert de Gobi) et très froid l’hiver (jusqu’à -30 degrés dans l’extrême nord-est de la Mongolie).

L’automne reste tout de même la meilleure saison pour explorer la Mongolie intérieure

L’automne reste tout de même la meilleure saison pour explorer la Mongolie intérieure : les prairies sont verdoyantes et ce sera plus agréable de voyager à travers la province. Même si il fait doux le jour, prenez de quoi vous couvrir car les nuits sont tout de même froides, surtout sur les hauts-plateaux. Cependant, afin de ne pas être tracassé avec le train pour aller à Hohhot, évitez la première semaine d’octobre, semaine nationale de vacances en Chine ou la semaine du nouvel an chinois fin janvier, synonymes de grand départs dans tous le pays. Et quelle cohue ! Combien de temps ? La province étant grande comme presque trois fois la France, le mieux est évidemment de prendre son temps pour bien profiter de l’ambiance locale et des différents sites à voir, surtout si vous ne passez pas par un guide local. Une à deux semaines laissent tout de même le temps d’en voir pas mal. Si vous disposez de peu de temps comme environ quatre jours, mieux vaut cibler d’avance les sites où vous comptez vous rendre et éventuellement se faire accompagner par un autochtone. Comment y aller ? Privilégier le train permet de pouvoir s’acclimater au rythme des chinois hans et mongoles. C’est aussi une expérience amusante. Depuis Pékin, comptez environ 7 à 8h en train jusqu’à Hohhot. Ensuite, depuis Hohhot, tout dépend de votre itinéraire : vous pouvez vous déplacer en train, en bus ou en voiture dans la province. Les prix sont très correctes. Si vous êtes à Shanghai, Canton ou une des provinces du sud, et que vous disposez de peu de temps, alors l’avion est le moyen de transport le plus rapide pour rejoindre Pékin ou même directement l’aéroport de Hohhot. Air China et China Southern sont les principales compagnies, mais d’autres compagnies locales comme Sichuan Airlines ou Shenzhen Airlines peuvent également desservir. Les tarifs sont bien entendu beaucoup plus élevés que le train.

1526906_10151821726811513_1661924172_n

  1. Je connais pas mal la Chine mais je n’ai pas encore tenté la Mongolie intérieur… ça donne envie pourtant mais je me demande si ça vaut pas plutôt le coup du coup d’aller direct passer du temps en Mongolie… tu en penses quoi?

    1. Bonjour,

      Pour avoir fait MONGOLIE et Mongolie intérieure côté Chine, je conseille fortement la province chinoise. J’y ai trouvé les gens beaucoup plus chaleureux qu’en Mongolie, et les paysages (en s’aventurant bien à l’ouest évidemment) encore plus variés qu’en Mongolie. Les deux sont à faire, mais si tu es en Chine et que tu disposes de peu de temps (car il faut faire un visa pour la Mongolie), la Mongolie intérieure est un très bon choix en terme de dépaysement.

  2. Bonjour,

    Je prépare actuellement un tour de Chine, et la Mongolie intérieure est bien évidemment du voyage. J’aimerais voir le désert, mais aussi les prairies mongoles, en évitant les lieux touristiques, ce qui gâcherait le plaisir d’un véritable contact avec la nature et la population. Tes photos donnent vraiment envie de tenter l’expérience « wild ».
    Dans la ville que tu as mentionné, Saihantalazhen, est-ce qu’il est facile de réserver un guide pour s’aventurer dans les prairies ? Combien d’heures de Beijing en train ?
    Il faut noter que je voyage seule et que mon chinois est au niveau 0.

    Merci pour tes réponses !!

    1. Bonjour Sérima,

      Merci pour ton commentaire.
      Belle initiative! Tu as bien raison d’y aller. Tu vas adorer l’authenticité des lieux et la gentillesse des locaux notamment en Mongolie Intérieure. Tu comptes aller en Mongolie aussi? (attention il te faudra un visa mongole et une double entrée sur ton visa Chinois)

      A Saihantalazen, il te sera difficile de trouver un guide anglophone… et dans la plupart des patelins autour. Si tu ne parles pas chinois, tu peux quand même y aller (justement une bonne opportunité pour pratiquer un peu le chinois) sans trop t’aventurer hors des sentiers battus. Comme je parlais un peu chinois ça m’a beaucoup aidé. J’ai même réussi à trouver quelqu’un pour aller dans le désert aux alentours de la ville. Les gens sont très gentils. Mais comme tu es une fille seule, il vaut mieux faire attention et comme partout. Cependant, la Mongolie Intérieure est beaucoup plus safe que la Mongolie. Je ne me suis senti à aucun moment en insécurité.
      Ce que je te conseille est donc de suivre le trajet du train de Beijing à Oulan Bator, et faire quelques arrêts sur le chemin en Mongolie intérieure ou tu peux passer la nuit. Tu devras le faire à Erlian (ville frontière en Mongolie intérieure) si tu n’as pas encore ton visa mongole, que tu peux faire au consulat mongole de Erlian.

      Pour revenir sur les guides touristiques, tu en trouveras facilement dans les très grandes villes comme Hohhot (Mongolie intérieure) via une auberge de jeunesse (il me semble Anda Guesthouse, ils sont très sympas) et à Oulan-Bator en Mongolie, possibilté de trouver des guides via internet sur des forums Guide du routard ou Lonely Planet.
      Une idée pourrait être que tu contactes Anda Guesthouse (tape sur Google et tu trouveras leur mail) et que tu leur poses la question si ils organisent des trips au nord de la Mongolie intérieure ou si ils ont des partenaires vers Saihantalazen ou autres villes. En tout cas, vers Hohhot, grassland et désert du gobi, ils prévoient des excursions et ils étaient fiables. J »en avais un bon souvenir lors d’un autre trip.

      Je reste à ta dispo pour d’autres questions et échanger.
      Profite bien, tu vas adorer!
      Ca me donne envie d’y retourner 🙂

      A bientôt

      Romain

      1. Salut,

        Merci pour ta réponse ! 🙂
        Je ne pourrais malheureusement pas me rendre en Mongolie, manque de temps, mais pour sur, ce sera une prochaine fois (mon grand rêve est de prendre le transsibérien). 🙂
        J’ai fait pas mal de recherches sur les prairies près de Hohhot, et ce qui en ressort, c’est : beaucoup de touristes… Idem pour des coins un peu plus loin vers l’ouest comme le désert de Badain Jaran.

        Je vais essayer d’appeler l’auberge de jeunesse et voir ce qu’ils me proposent. Merci beaucoup pour le tuyau !

        J’espère pouvoir trouver quelque chose d’authentique, quitte à payer un peu plus. Les coutumes et modes de vie du peuple mongole m’attirent et m’inspirent vraiment, je ne veux pas être déçue par quelque chose de superficiel…

        Merci encore pour tous ces bons conseils !!

        Sérima

        1. Je t’en prie! tu as raison, mieux vaut sortir des sentiers battus. Tu vas adorer. Bon courage pour tes recherches. La culture mongole m’inspire également, je la trouve fascinante!
          N’hésite pas si tu as d’autres questions.

          A bientôt

  3. Bonjour Romain !

    Tout d’abord, merci pour ce beau témoignage !
    J’ai lu dans vos commentaires que vous conseillez l’AJ Anda guesthouse pour faire un tour dans les steppes, le désert et dormir en yourte.

    Ayant une semaine devant moi pour voyager à travers la Mongolie intérieure, je voulais savoir si il était vraiment faisable de se déplacer seul sur deux ou trois villes pour vraiment découvrir les locaux ? Et ainsi à partir de chacune des villes rencontrer des locaux qui seraient en mesure de nous proposer des sorties pour faire une balade à dos de chameaux ou une sortie dans le désert ?

    Cette deuxième solution est-elle à la fois plus économique et la meilleure manière de vivre la vraie Mongolie intérieure ?

    Merci pour votre retour !

    Antoine

    1. Bonsoir Antoine,

      C’est une très bonne idée que de visiter la Mongolie Intérieure prochainement, surtout sur une semaine, ça laisse le temps de faire pas mal de choses.

      1er option : avec la guesthouse c’est forcément plus cher, mais peut-être moyen de passer par un groupe, pour payer moins cher. N’hésitez pas à leur envoyer un mail pour voir avec eux.
      2e option : Je l’ai fait lors de mon second séjour en Mongolie intérieure, il est possible de partir seul et partir à l’aventure. Mais il faut bien se renseigner sur les bus/trains. Il peut etre possible de trouver des chauffeurs pour voyager de ville en ville mais mieux vaut maitriser le mandarin. Sinon se contenter du train et faire des villes de moyennes tailles + quelques escapades en bus c’est aussi possible.

      Donc à vous de voir, suivant les tarifs de la guesthouse ou d’un guide local (voir sur internet), l’option 1 a tout de même l’avantage de ne pas se prendre la tête avec les transports à vagabonder de partout.
      Mais si vous avez du temps pourquoi pas l’option 2, surtout si vous parlez un peu mandarin (voire mongole ^^)

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’infos, à votre dispo!

      Bonne soirée et surtout bon voyage en terre mongole

      Romain

  4. Bonjour Romain,

    J’ai adoré ton article, il me donne encore plus envie d’y aller.
    Je suis actuellement à Suzhou, et je compte aller bientôt à Pékin puis bien sûr en Mongolie intérieure.
    Avec des amis, on aimerait dormir dans une yourte, mais on n’a pas trouvé de sites de réservation ou quoi que ce soit…
    As-tu des conseils à nous donner s’il te plait?

    Merci encore pour ton article!

    1. Bonsoir Houda,

      Merci pour ton com’

      Moi aussi ça me donne envie d’y retourner rien qu’en y repensant…
      Super, ce que je peux te conseiller :
      Depuis Pékin, tu peux aller avec tes amis à Hohhot en bus ou train (pas cher) – 6 à 7h de train si mes souvenirs sont bons. A peu près autant en bus.
      Concernant la nuit en Yourte, comme je le conseillais dans un autre com, essaye de voir avec Anda guesthouse, c’est une auberge à Hohhot (tu peux trouver le num facilement dans les 1er liens sur Google, ils ont un site internet avec email de contact, ils répondent facilement). C’est un peu touristique comme plan, mais vous aurez le mérite de dormir dans une Yourte et vous aurez un/une guide pour le groupe, sachant que ce n’est pas forcément évident de trouver sans passer par qqun qui connait bien ou une agence en peu de temps (à part si tu passes 1 mois en Mongolie intérieure). Sinon essaye de voir sur internet si il n’y a pas des guides locaux, mais je pense pas des masses non plus.

      As-tu d’autres questions sur cette région? (transport, hébergement, ou autre)

      A ta dispo pour échanger autour de la Mongolie intérieure et/ou Chine

      Bonne soirée

      Romain

  5. Bonsoir Houda,

    Merci pour ton com’
    Moi aussi ça me donne envie d’y retourner rien qu’en y repensant…

    Super, ce que je peux te conseiller :
    Depuis Pékin, tu peux aller avec tes amis à Hohhot en bus ou train (pas cher) – 6 à 7h de train si mes souvenirs sont bons. A peu près autant en bus.
    Concernant la nuit en Yourte, comme je le conseillais dans un autre com, essaye de voir avec Anda guesthouse, c’est une auberge à Hohhot (tu peux trouver le num facilement dans les 1er liens sur Google, ils ont un site internet avec email de contact, ils répondent facilement). C’est un peu touristique comme plan, mais vous aurez le mérite de dormir dans une Yourte et vous aurez un/une guide pour le groupe, sachant que ce n’est pas forcément évident de trouver sans passer par qqun qui connait bien ou une agence en peu de temps (à part si tu passes 1 mois en Mongolie intérieure). Sinon essaye de voir sur internet si il n’y a pas des guides locaux, mais je pense pas des masses non plus.
    As-tu d’autres questions sur cette région? (transport, hébergement, ou autre)

    A ta dispo pour échanger autour de la Mongolie intérieure et/ou Chine

    Bonne soirée

    Romain

  6. Hello Romain,

    Un grand merci pour ton article très intéressant!!

    Nous sommes deux filles, on étudie à Shanghai et on souhaite partir la semaine prochaine en Mongolie intérieure.

    Nous avons 1 semaine et nous souhaitons arriver à Baotou pour ensuite facilement aller au monastère de Wudangzhao puis dans le désert, ensuite aller à Ordos et arriver sur Hohhot pour après partir dans les steppes. Nous allons contacter la guesthouse pour pouvoir réserver une nuit en Yourte en espérant qu’on soit avec un groupe.

    Penses-tu qu’il est facile de se déplacer en bus ou autre pour pas trop cher entre Baotou et les alentours (désert, monastère et Ordos) ? Y’a t-il une gare de bus ?
    Merci de ton aide 🙂
    Mathilde.

    1. Bonjour Mathilde,

      Merci pour ton com’ 🙂

      J’étais resté à Baotou à peine une journée, juste de passage : la ville n’est pas terrible et très polluée (beaucoup d’usines d’extractions de terres rares). Par contre, ça reste une assez grande ville et il y a une gare ferroviaire et routière (qui il me semble doit être à côté). Il est évidemment possible d’explorer les environs (qui sont magnifiques) depuis Baotou et de partir en bus vers le désert de Gobi, monastères, villages, grassland, etc.. ce qui sera d’ailleurs une vraie aventure (peu de personne parlent l’anglais, les horaires ne sont pas forcément respectés et il y a peu de fréquences pour les petits villages).
      Si vous avez pas mal de temps devant vous, c’est une très bonne idée de faire ça, mais il faut être patient et savoir anticiper les aléas car il y en aura forcément (mais ça fait partie des joies du voyage). Si en plus, l’une de vous maîtrise bien le mandarin, alors vous serez avantagées.
      De plus, les gens sont d’une gentillesse dans cette région, ça sera très appréciable pour vous; Toujours prêts à vous aider par exemple, si vous êtes perdues dans les rues de Baotou :). Et c’est relativement sécurisé (attention juste certains chauffeurs de taxis ne mettent pas les compteurs donc négociez bien le prix avant la course).

      Donc pour résumer, 2 options :
      – Si vous avez le temps devant vous et êtes prêtes à sortir des circuits touristiques, foncez! Par contre désolé, je ne connais pas l’adresse de la gare de bus. Cela doit se trouver facilement sur internet je suppose (mais n’hésitez pas à demander aux locaux aussi sur place).
      – Sinon mieux vaut partir avec un groupe et guide si vous comptez les heures et si vous ne voulez pas de complications.

      En espérant que cela vous aide dans votre choix de parcours.
      Je reste dispo si vous avez d’autres questions

      Au plaisir de vous lire et bon road trip!

      Romain

  7. Bonjour, je prévois d’aller 1 semaine en Mongolie intérieure et je souhaiterais faire « que » le parc de Hexigten qui a l’air déjà immense.
    Étant donnée que je pars la 1ere semaine d’octobre, j’ai un peu peur de ne pas trouver de bus pour aller au parc.
    Je pense prendre l’avion jusqu’à shifen et la un bus, mais j’ai lu que le parc est tellement grand qu’il y aller plusieurs « entree » donc différents bus.
    As tu un conseils pour le parc, en 5 jours est ce faisable de voir une bonne partie du parc (on sera aller pied + tente)
    Merci pour tes conseils et bravo pour ton site qui est super bien fait
    Fanny

    1. Bonjour Fanny,

      Merci pour ton intérêt. Au passage : l’article est de moi mais le site a Bruno 😉

      Je ne suis malheureusement pas allé à ce parc ayant fait une bonne partie de la Mongolie interieure (c’est très vaste !).
      Désolé de ne pas pouvoir t’aiguiller sur ce point mais l’avantage est que les locaux sont très sympas et tres avenants envers les étrangers.
      Tu peux sûrement trouver pas mal dinformations dans les auberges des grandes villes (Hohhot par exemple qui peut servir de base).
      Ensuite c’est vrai qu’il faut maîtriser un peu le mandarin (ou mongole ) dans les coins reculés.
      Bon trip et tiens moi informé sur la suite de ton voyage.

      Amicalement

      Romain

  8. Bonjour Romain. Merci pour ton partage d’expérience !

    Je suis basé en Chine jusqu’à fin avril et la Mongolie intérieure m’intéresse énormément, et en lisant ton article j’ai plus que jamais la détermination d’y aller !
    J’ai prévu d’y séjourner fin février / début mars pour une petite semaine (après avoir passé quelques jours à Pékin). Sais-tu si à cette période de l’année les températures sont aussi basses qu’en janvier ? As-tu une estimation du prix lorsqu’on choisit un circuit avec une auberge de jeunesse ?

    Merci d’avance de ta réponse 🙂
    Romain

  9. Bonjour Romain,

    Je réside actuellement sur Shanghai et j’ai une grande envie de faire un trek VTT en Mongolie Intérieure. Sais tu si il y a possibilité de réaliser ce type de voyage.
    Je sais qu’en Mongole il y a des agences qui propose cela mais je ne sais pas si cela existe en Mongolie Intérieure. Peut être est ce plus difficile de part la presence de beaucoup de desert.

    Merci pour tes conseils.
    Benoit

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.