La gastronomie asiatique – qu’on réduit souvent aux nouilles instantanées et au bol de riz 😉 – demeure toujours un mystère pour la majorité des Français. Après vous avoir fait découvrir les merveilles de la street food vietnamienne, direction maintenant le « Pays du Matin Calme »  pour une escale gustative tout aussi originale ! Avant de commencer, il faut savoir qu’en Corée du Sud, les plats principaux sont toujours accompagnés d’une multitude de petits hors d’œuvres, appelés banchan et placés dans des petites coupelles. En plus de votre plat de riz par exemple, vous aurez entre autres du kimchi, des crackers, une soupe… et plein d’autres !

Les trois grands classiques de la gastronomie coréenne : kimchi, tteok-bokki & bibimbap. Le kimchi –plat national – est un plat de chou ou de salade fermenté, assez acide et plutôt piquant. C’est un plat de base coréen, quasi-systématiquement servi en banchan avec tous les plats ou alors dans les soupes de nouille. Le tteok-bokki se mange le plus souvent en snack et est devenu une street food très populaire. Il s’agit de gâteaux de riz cylindriques sautés dans de la sauce soja et servis dans une sauce pimentée. Le bibimbap est, lui, un plat à part entière et est souvent la spécialité coréenne la plus connue avec le kimchi. Bibim voulant dire « mélange » et bap « riz », le bibimbap est tout simplement un mélange de riz, de légumes et de viande ou de crevette, le tout agrémenté d’un œuf au plat.

Le Jeon

Pajeon coree

Le jeon, c’est une galette frite, parfois même appelée la pizza coréenne. La garniture du jeon est très diversifiée, allant des fruits de mer (pajeon) à la galette végétarienne, en passant par le kimchijeon, galette à base de kimchi. Elle est servie avec un mélange de sauce soja et vinaigrette. C’est un peu plus cher que la moyenne (autour de 10 euros), mais le jeon vaut le détour.

C’est un excellent snack pour les soirées coréennes populaires (enchaînement de bars puis karaoke) : en effet, la tradition veut qu’on la mange accompagnée d’un (plutôt plusieurs) bol(s) de makgeolli (vous verrez ce que c’est plus bas !).

Le Mandu

Mandu coree

Le mandu est un plat de boulettes ou raviolis – à la vapeur ou frits -, farcis avec de la viande, des légumes ou du tofu. C’est plutôt un snack ou un apéritif mais il existe des mandu géants pour les plus gourmands. 🙂

Le naengmyeon

Naengmyeon corée

Le naengmyeon est un plat très original, je n’arrive d’ailleurs toujours pas à m’y habituer. Il s’agit d’une soupe froide – vraiment froide car il y a de gros glaçons – de vermicelles avec des tranches de concombre et de poire coréenne, un œuf et éventuellement de la viande. Le bouillon est, lui, très spécial et différent de toutes les soupes que j’ai pu manger grâce au mélange de vinaigre, sauce piquante, sucre, glaçons et tous ces ingrédients lui confèrent un goût très rafraîchissant.

En somme, c’est le plat parfait pour lutter contre la chaleur de l’été !

Le poulet Yangnyeom

Poulet yangnyeom

On dirait de simples chicken wings, mais c’est bien plus que ça… C’est le snack coréen par excellence, celui que vous allez manger en rentrant de soirée, ou alors à 4 heures du matin quand vous n’arrivez pas à dormir, et j’en passe ! Vous en trouverez dans les restaurants, dans la rue et même dans les bars.

Il y a une infinité de combinaison possible avec ces poulets frits coréens : sauce piquante, fondue, fromage râpé, lait de coco, ananas… l’éventail gustatif est donc assez impressionnant : sucré, salé, pimenté, et j’en passe ! Sans bien sûr oublier que le poulet est frit deux fois, de telle manière qu’il vous fond en bouche… C’est bon marché, super bon, et ça vous rend heureux, alors n’hésitez plus !

Et pour vraiment vous mettre dans la peau d’un coréen, accompagnez ça de soju, de bière, ou les deux d’un coup (somaek).

Les boissons : makgeolli & soju

Le soju, alcool de riz souvent bu sans modération, est la boisson nationale et est vraiment bon marché (moins d’un euro en boutique). Il accompagne les sorties, les diners, et donne lieu à des cocktails plutôt intéressants comme le soju/jägermeister ou le soju/bière (somaek). Le somaek est vraiment à la mode, tout comme le makgeolli qui connaît actuellement une seconde vie. A la différence du soju obtenu par distillation, le makgeolli est obtenu par fermentation, ce qui lui donne sa texture opaque et laiteuse. Il se boit de plus en plus mélangé avec des arômes fruités (banane, myrtille…).

Le dessert : patbingsu

Patbingsu coree

Les amateurs de crème glacée seront ravis avec cette pyramide de glace pillée. Le patbingsu est devenu le snack favori des couples qui se partagent cet immense mélange de glace pillée, crème glacée, fruits, chocolat, flocons d’avoine, tomate… En fait, faire un semblant de liste ne servirait à rien, car il peut ABSOLUMENT tout y avoir dans un patbingsu ! C’est aux alentours de 10 euros, mais c’est à tester au moins une fois !

La liste n’est évidemment pas exhaustive vu comment la cuisine coréenne est variée ! Je n’en ai pas parlé, mais allez absolument essayer le barbecue coréen… votre estomac vous remerciera et s’en souviendra très longtemps !

La nourriture coréenne : Les spécialités culinaires!
4.2 (83.64%) 22 votes

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.

Send this to a friend