Nous sommes en avril, le moment idéal pour commencer à planifier ses vacances d’été. Et si on partait au Vietnam, pays connu pour la Baie d’Along, l’hospitalité de sa population et surtout sa nourriture ? Mais avant de monter à bord, un petit quizz : que connaissez-vous de la gastronomie vietnamienne à part le phở, les nems et le bò bún ? C’est bien ce que je pensais ! Ce n’est pas grave, Votre Tour du Monde vous propose une petite escale pour découvrir la diversité et l’originalité de la street food vietnamienne !

Bánh Xèo

Banh Khoai

Le Bánh Xèo intrigue naturellement à cause de ses nuances de jaune. Il est très souvent méconnu des touristes alors qu’il est très répandu au Vietnam, que ce soit dans les restaurants ou les petits stands de rue.
Grossièrement, c’est la version vietnamienne d’une crêpe salée. Mais en fait, c’est bien plus que ça : la galette n’est pas faite à base d’œufs, mais de farine de riz que l’on fait frire à l’extérieur pour obtenir cette texture dorée et croustillante. À l’intérieur de la galette, la garniture se compose de bœuf, de beaucoup de soja, d’ognons et éventuellement d’haricots mungo, avec une dernière surprise à laquelle il faut s’habituer, des crevettes avec leur coquille !

Le Bánh Xèo est toujours accompagné d’une feuille de salade, de différentes herbes et bien sûr de nước mắm, la sauce de poisson vietnamienne. Une fois à table, la tradition veut que l’on découpe le Bánh Xèo en petits morceaux puis qu’on les mange enrobés de feuilles de salade.

C’est un plat qui voyagera avec vous, puisque son goût varie selon les régions! Par exemple à Huê, c’est même une spécialité locale, renommée à l’occasion Bánh Khoái, dont vous pouvez admirer les 50 nuances de jaune ci-dessus. Bon appétit !

Bánh Bèo

Banh Beo

Crédits : boriville.com

Le bánh bèo est un plat composé de plusieurs petites galettes à base de farine de riz. Elles sont cuites à la vapeur dans des petits moules en forme de coupelles. Ces galettes sont généralement recouvertes de crevettes émiettées mais la garniture varie selon les régions ; elles sont en tout cas toujours recouvertes de nước mắm. Il vaut mieux déguster ce plat encore chaud et assez rapidement pour pouvoir profiter du fondant des galettes.

Le bánh bèo est délicieux, mais aussi esthétique : l’assiette se présente comme une pyramide de galettes, restées dans leur coupelle ou non, ça dépend encore des régions !

Bánh Mì

Stand de Banh Mi

Crédits : Eliku Cho

Le bánh mì est l’un des nombreux exemples de l’influence française sur la gastronomie vietnamienne. « Bánh Mì » est un terme qui désigne initialement la baguette à la vietnamienne – produite par un savant mélange entre farine de riz et de blé – mais qui est devenu le terme générique pour désigner tout type de sandwich vietnamien.

Le bánh mì aussi délicieux que bon marché (moins d’1 euro) et vous trouverez des stands de bánh mì vraiment partout! Il existe de nombreuses variétés de bánh mì, mais les ingrédients principaux sont les carottes râpées, la coriandre et autres herbes, du concombre, et de la sauce (mayonnaise, piquante, soja ou Maggi). C’est pourquoi le spectre gustatif des bánh mì peut énormément varier du salé au sucré, en passant par l’épicé.

Il existe des sandwichs végétariens (bánh mì chay) mais il y a quasi-systématiquement de la viande (bánh mì thịt) : pâté vietnamien, poitrine de porc laqué, saucisse de porc, ou lamelles de viande séchée, il y en a pour tous les goûts! Et ceux qui ne veulent pas choisir se régaleront avec le bánh mì đặc biệt (« combo spécial« ) ! Il est même possible de manger un bánh mì de bon matin, avec œufs au plat, sauce soja ou Maggi et concombre (bánh mì trứng ốp la) si vous voulez tester un petit-déjeuner populaire vietnamien !

Chè

Chè chuoi

Voici un dessert qui effraie souvent les dilettantes à cause de sa texture étrange et de ses nombreuses couleurs. Pourtant, les Français connaissent souvent le ‘chè ba màu’ (boisson aux trois couleurs) sans savoir que ce dessert fait partie de la longue lignée des chè!

Il existe en effet une infinité de variétés de chè – qui se décline en soupe ou en boisson – avec comme ingrédients principaux haricots mungo, gelée, lait de coco, fruits exotiques, pâte de riz et boules de tapioca. Le chè est donc un mélange de ces différents ingrédients pour un goût très original, et a une forme liquide ou gélatineuse, voire solide.

Le chè se déguste froid ou alors chaud, comme ce succulent chè chuối ci-dessus (avec banane et boules de tapioca) ! Vous trouverez beaucoup de stands de chè à emporter, que vous mangerez dans un récipient de fortune, souvent un petit sachet plastique !

Cà Phê Sữa Đá

Café Glacé

Crédits : greedygyal.com

Les vietnamiens boivent leur café chaud, mais surtout froid! Le café est une fierté nationale depuis qu’il a été introduit au Vietnam par les colonisateurs français à la fin du XIXè. Le Vietnam est aujourd’hui le premier exportateur mondial de robusta et lui-même grand consommateur de café. C’est ainsi que le cà phê sữa đá (littéralement « café au lait avec glaçons ») est devenu la boisson phare du Vietnam.

Pour faire un café glacé, le principe est très simple : on filtre des graines de café vietnamien que l’on mélange avec du lait concentré sucré avant de verser le tout dans une tasse remplie de glaçons. Rapide, bon marché (environ 1 euro), et vos papilles vous remercieront. A consommer après vos longues balades !

Bonus : et bien sûr, essayez les phở !

Pho

Pas besoin de faire de la pub pour la très célèbre soupe tonkinoise originaire de Nam Định, au sud-est de Hà Nội. Les plus répandues sont le phở gà (poulet) et le phở bò (bœuf) et sont toujours servies avec du soja, du citron, de la sauce piquante et éventuellement des beignets en stick à tremper dans le bouillon.

Sachez seulement que les vietnamiens mangent du phở à toute heure de la journée, et souvent au petit-déjeuner!

La liste n’est évidemment pas exhaustive, compte tenu de l’éventail gigantesque des plats vietnamiens. Pour les curieux, j’aurais aussi pu vous parler des bánh cuốn, cơm tấm & bánh bao par exemple mais je préfère vous laisser découvrir tous ces petits plaisirs par vous-mêmes ! Mais avant de vous quitter, je vais vous expliquer pourquoi il y a le mot « bánh » dans de nombreux plats vietnamiens. « Bánh » veut littéralement dire « gâteau » ou « pain » mais doit être pris au sens large du terme, puisqu’il désigne généralement tout ce qui peut être cuisiné à partir de farine (nouilles, boulettes, biscuits…) . Et le mot qui suit sert donc à définir ce « gâteau » !

Top 5 de la street food vietnamienne
4.7 (93.33%) 3 votes

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Something went wrong.

Send this to a friend