Nous sommes un couple de trentenaires (Max et Amélie) avec deux enfants (Jean et Margaux) de deux et quatre ans actuellement en tour du monde et nous avons choisi de vous parler de la Patagonie qui fait partie de nos coups de cœur de ce « long voyage » qui n’est pas encore achevé. Ayant pas mal voyagé, nous avons vraiment été séduits par cette région qu’est la Patagonie que ce soit côté Argentin ou côté Chilien. On espère vous donner envie de vous y rendre à votre tour.

Cet article a été écrit par Amélie, une voyageuse de la communauté de Votre Tour du Monde. Si vous aussi vous avez envie d’écrire pour le blog, envoyez-moi un petit mail 🙂 

Ushuaia en patagonie

Comment s’y rendre ?

Dans le cadre de notre tour du monde, nous avons rejoint la Patagonie via un vol Paris-Buenos Aires avec Air France puis un deuxième vol Buenos-Aires – San Carlos de Bariloche avec Aerolinas Argentinas. Les distances étant très grandes en Argentine il est compliqué de parcourir tout le pays en bus ou en voiture, c’est pourquoi nous avons choisi de prendre un avion pour rejoindre San Carlos de Bariloche puis de louer une voiture pour descendre une partie de la célèbre Route 40 qui traverse toute l’Argentine du Nord au Sud.

La monnaie

En Argentine la monnaie est le peso argentin, il est fortement déconseillé de faire des retraits aux distributeurs car les frais de retrait sont exorbitants, ils varient entre 5 et 15% du montant retiré. Il faut en fait se rendre en Argentine avec des espèces et faire du change une fois arrivé sur place. Faites bien attention à l’endroit ou vous rangez votre argent.

Le climat

La meilleure période pour se rendre en Patagonie est l’été là-bas c’est-à-dire de Décembre à Février. Nous avons décidé de nous y rendre au printemps (Octobre / Novembre) et avons pu profiter au global d’un climat très doux, de prix plus bas qu’en haute saison et les sites n’étaient pas bondés de touristes, ce qui est assez agréable. Nous avons néanmoins quelques fois bravé la pluie.

Que faire en Patagonie ?

San Carlos de Bariloche

San Carlos de Bariloche est surnommée « le village Suisse » d’Argentine, nous on la comparerait plus tôt à Annecy avec son lac entouré de montagnes. San Carlos de Bariloche est célèbre pour son lac, ses chocolats, sa station de ski accessible depuis le téléphérique de « Cerro Catedral », ses nombreuses randonnées qui arpentent les montagnes.

Notre coup de cœur a été de prendre le télésiège de Cerro Campanario pour accéder au point de vue sur les 7 lacs de San Carlos de Bariloche. On peut également accéder à ce point de vue via une marche d’environ 1H qui mène au sommet.

San Carlos de Bariloche

La Route 40

Certes ce n’est pas une activité répertoriée officiellement mais descendre un bout de la Route 40 vaut vraiment le détour, on la compare souvent à la Route 66 aux Etats- Unis. Cette route est en réalité assez déserte, nous y avons croisé environ une voiture toutes les 30 minutes. Les paysages sont magiques : on passe des paysages de montagne à la steppe puis au désert et à nouveau aux montagnes. Sur les bords de cette route on croise de nombreux animaux et particulièrement des guanacos par centaines, les guanacos sont les cousins du lama c’est la même espèce. Par contre si vous tombez en panne sur la Route 40 vous pouvez vraiment être mal, mieux vaut prévoir pas mal d’eau, des réserves de nourriture et prévoir non pas une, mais deux roues de secours. Nous avons loué une voiture à San Carlos de Bariloche pour rejoindre la Route 40 et nous diriger vers le Sud de la Patagonie.

La Route 40

El Chalten

El Chalten est un charmant petit village de montagne, point de départ de nombreuses randonnées et qui permet notamment d’aller admirer le célèbre Mont Fitz Roy. Voici quelques randonnées qui se font à la journée :

  • De El Chalten vers la Laguna de Los Tres (4 heures aller) : La randonnée à ne surtout pas rater à El Chalten. Itinéraire de 10 km pour 700m de dénivelé qui mène au plus proche du Fitz Roy. Le départ se trouve au bout du village, et le parcours comprend plusieurs magnifiques points de vue sur les massifs alentours. Attention à la dernière montée pour arriver à la lagune, assez raide et souvent sous le vent.
  • De El Chalten vers la Laguna torre (3 heures aller) : Randonnée plus simple, idéale pour se mettre en jambe. Le parcours démarre à deux endroits différents et finit par se rejoindre pour emmener tout d’abord vers le mirador du Cerro Torre qui offre une vue imprenable sur ce pic qui domine toute la vallée. Puis le sentier continue jusqu’à la Laguna Torre et se termine au mirador Maestri.
  • De El Chalten vers Loma del Pliegue Tumbado et Laguna Toro (4/5 heures aller) : Départ depuis le bureau des gardes du parc à l’entrée du village, en direction de la lagune Toro. Cette randonnée est la seule à « offrir » un panorama sur les Cerros Torre et Fitz Roy à la fois. Elle est assez simple mais peut parfois être rendue compliquée par le vent.
  • El Lago del Desierto : A 37 km au nord de El Chalten se trouve le Lago del Desierto, accessible via un ripio. De ce lac partent deux sentiers, un qui permet de rejoindre en très peu de temps un point de vue sur le lac et le glacier (El lago Huemul) et un autre, plus long (4/5 heures) qui longe le lac par l’est. Une bonne alternative si le massif du Fitz Roy est pris dans les nuages. On peut même y pécher très facilement. Il est possible de s’y rendre en bus.

A El Chalten on peut également pratiquer toutes les activités liées à la montagne : VTT, kayak, rafting… Je vous conseille d’y rester au moins 4 à 5 jours sinon vous regretterez d’y être resté trop peu de temps. Les logements sont assez chers comparé au reste de l’Argentine mais restent accessibles pour nous Européens.

El Calafate et le Perito Moreno

El Calafate est la ville la plus proche du célèbre Glaciar Perito Moreno et donc c’est le point de départ des personnes qui veulent se rendre au Perito Moreno situé dans un Parc National.

Le perito Moreno est un des plus beaux glaciers que nous avons pu admirer dans notre vie, à côté Franz Josef et Fox situés en Nouvelle-Zélande peuvent aller se rhabiller, enfin se reglacer en l’occurrence 🙂

Une fois arrivés dans le parc, nous avons pu l’observer sous toutes ses coutures grâce à des passerelles qui l’entourent et situées à plusieurs niveaux pour pouvoir le voir en contre-bas ou au contraire en contre-haut.

Aucune photo ne révèle la beauté du spectacle, il faut le vivre. Ce grandiose et majestueux glacier est bel et bien vivant : de temps à autre on entend le crissement des morceaux de glaces qui se détachent et tombent dans le lac « Lago Argentina ». C’est un des rares glaciers qui n’est pas en recul, au contraire il avance de 730 mètres par an.

Après avoir parcouru les passerelles, nous avons décidé de faire le tour en bateau qui dure une heure et qui permet d’approcher de sa façade et de se rendre compte de sa hauteur de plus près. La partie émergée de l’eau de ses parois mesure entre 60 et 70 mètres.

On peut également s’y rendre en kayak pour que le tour soit un peu plus personnel, nous ne l’avons pas fait car les enfants doivent avoir au minimum 8 ans. A El Calafate, il existe le musée des glaciers qui explique l’histoire des glaciers, leurs formations… et plus particulièrement celle du Perito Moreno avec deux films assez bien faits et très intéressants. C’est une ville très sympa avec de nombreux restaurants, bars et boutiques de sport. Tous les sports ayant trait à la montagne y sont proposés.

El Calafate et le Perito Moreno

Punta Arenas

Punta Arenas est la ville de départ pour aller voir les manchots de Magellan sur l’Ile de Magdalena. A Punta Arenas, vous pouvez prendre un bateau qui vous permet de rejoindre l’Ile de Magdalena après environ 1heure de navigation et observer les manchots de Magellan dans leur habitat naturel. Attention ils n’y sont que de Septembre à Mars pendant leur période de migration. Nous avons adoré cette excursion car nous avons pu les observer de près sans les déranger.

Ushuaia, terre de feu

Nous avons décidé de ne pas aller jusqu’à Ushuaia par manque de temps, nous préférons en faire moins mais le faire mieux et parfois il n’est pas possible de tout faire. A Ushuaia, il est également possible d’admirer des manchots et notamment « le manchot royal » au cou jaune. Randonner dans le célèbre parc national de la Terre de Feu est un incontournable d’Ushuaia, d’autant plus qu’il existe plusieurs randonnées pour tous les niveaux. La randonnée menant à la Laguna Esmeralda célèbre pour sa couleur émeraude fait aussi partie des incontournables d’Ushuaia.

Ushuaïa en patagonie

Le parc national Torres del Paine

Je peux affirmer que le parc national Torres d’El Paine est le plus beau parc national du Chili et peut être même d’Amérique Latine.

Ce parc national célèbre pour ses fameuses Torres (les trois montagnes en forme de tours) et pour sa faune et sa flore diversifiées offre pléthore de randonnées, les plus célèbres étant le « W » et le « O ».

Cependant il faut réserver ces treks 6 mois à l’avance si vous souhaitez espérer avoir une place car les logements sont pris d’assaut. Vous pouvez cependant faire des randonnées à la journée et arriver par vos propres moyens ou en bus depuis Puerto Natales ou de puis El Calafate.

 

Nous espérons que vous aurez la chance de pouvoir vous aussi visiter la Patagonie
et vous en mettre plein les yeux avec le Perito Moreno, les manchots de Magellan, le
Parc National Torres del Paine ou encore le Mont Fitz Roy. Cela a vraiment a été un
coup de cœur pour nous et lorsque nous croisons d’autres voyageurs ou
tourdumondistes sur les routes ils partagent le même ressenti.

Amélie

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.

Send this to a friend