Pour la 3ème année consécutive, j’ai décidé de voyager grâce au pass Interrail : c’est un pass qui permet de voyager dans plus de 30 pays en Europe, avec les compagnies de train ou de bus partenaires, le tout avec un seul et même ticket.

Cette année, direction l’Europe du Nord en train. Je vous explique mon itinéraire et mes coups de cœur dans cet article, c’est parti !

Interrail en Europe du Nord :
itinéraire de 10 jours

Mon itinéraire

Je suis parti avec ma pote Morgane du blog Little Gypsy pour un voyage de 10 jours. J’avais déjà pas mal voyagé en Europe de l’Est et au Sud de l’Europe, alors j’ai proposé de partir plus au Nord pour cette fois-ci. Nous voulions avoir le temps de profiter de chaque ville où nous allions, nous nous sommes donc concentrés sur 3 pays et 3 villes en particulier :

– Amsterdam aux Pays-Bas (3 jours)
– Copenhague au Danemark (3 jours)
– Stockholm en Suède (3 jours)

Je suis parti de Paris et nous nous sommes rejoints directement à Amsterdam pour commencer l’aventure.

Pour résumer, mon trajet en train s’est découpé de la sorte :

Paris à Amsterdam : environ 4 heures
Amsterdam à Copenhague : 11 heures
Copenhague à Stockholm : 5 heures 30

Nous avons consacré une journée entière pour aller de Amsterdam à Copenhague, mais cela valait le coup ! La durée des autres trajets est très raisonnable. 😊 J’ai ensuite pris l’avion de Stockholm pour rentrer à Budapest, là où j’ai décidé d’habiter pour l’année.

Pour les curieux, j’explique mon choix d’habiter à Budapest dans cette vidéo.

Mes coups de cœur

Vous pouvez avoir un aperçu de mon voyage en regardant la vidéo ci-dessous. Elle y regroupe une partie de mes coups de cœur, mais je donne plus de détails dans les paragraphes qui suivent… 😉

Amsterdam

La capitale des Pays-Bas est connue pour sa multitude de vélos, ses canaux, ses petites ruelles, … Nous connaissions déjà un petit peu la ville donc nous avons essayé d’aller dans des coins un peu plus atypiques pour découvrir de nouvelles choses… le tout à vélo bien sûr ! 

Nous avons loué nos vélos pour une somme d’environ 10 euros la journée : vraiment idéal pour profiter au maximum de la ville en un temps plus restreint. Vous pourrez trouver des loueurs partout dans la ville et les prix sont relativement équivalents entre les différentes boutiques qui proposent ce service.

Quartier de NDSM

La première très bonne surprise de cette ville fut la découverte du quartier de NDSM. Cet ancien chantier naval a été réhabilité en 1980 pour en faire un lieu alternatif, où les artistes Street Art peuvent s’en donner à cœur joie. Vous pourrez trouver une multitude de petites surprises en vous y baladant, en tombant sur de véritables fresques (comme le célèbre portrait coloré représentant Anne Frank et réalisé par Eduardo Kobra), l’épave d’un ancien sous-marin soviétique, ou même une grue transformée en hôtel.

Un hangar de 80 000 m² se trouve au centre de ce quartier, dans lequel les artistes peuvent installer leur atelier. Tous les mois, un grand marché aux puces y est organisé. Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans un tel espace, vous ne le trouverez nulle-part ! 😃

Mention spéciale pour le café/restaurant « Noorderlicht » : sa décoration dépareillée et ses plats typiques ainsi que ses grandes baies vitrées est le lieu idéal pour une petite pause après avoir arpenté les rues de NDSM.

Comment s’y rendre ? Le quartier se trouve au Nord de la ville. Un ferry gratuit vous y amène en 15 minutes depuis la gare. Pratique, non ?

Quartier de NDSM en interrail

Quartier de Jordaan

Si vous voulez voir de nombreuses petites maisons étroites et penchées si typiques d’Amsterdam, rendez-vous dans le quartier de Jordan. Vous y trouverez des maisons du 17ème siècle ainsi que de nombreuses boutiques et cafés un peu « hipsters » aux rez-de-chaussées des bâtiments. De quoi faire de belles photos. 🙂

Aux alentours : Keukenhof

Nous étions à Amsterdam vers fin avril début mai… et il se trouve que c’est pile pendant la saison des tulipes ! Vous avez peut-être déjà vu des photos de champs immenses très colorés ? Nous nous devions d’aller y faire un tour.

Les champs les plus connus se trouvent vers Keukenhof, un jardin botanique ouvert uniquement d’avril à mai, mais vous pouvez en trouver un peu partout dans les environs.

Nous avons décidé de prendre le train jusqu’à Leiden (grâce à nos pass Interrail) avec nos vélos, et avons fait un petit tour dans les environs de la ville. Nous sommes tombés sur de magnifiques champs de tulipes, superbes en fin de journée !

Keukenhof et ses tulipes

Ce champ est à Rijnsburg, à 20 minutes de vélo seulement de la gare.

Copenhague

Nous avons ensuite sauté dans le train direction Copenhague ! Ce pays est réputé pour être l’un des plus heureux au monde. Et quand on voit tous les petits coins que je cite ci-dessous, c’est vrai que l’atmosphère y est plutôt agréable. 😊

Superkilen

Ce quartier possède un design vraiment particulier. On peut y voir une multitude de lignes tracées au sol, des jeux pour enfants assez spéciaux, et des tables avec jeux de dames et échiquier intégré. C’est sympa d’y passer lors d’une étape de la balade !

Superkilen voyage interrail

Meetpacking District

C’est un petit peu le quartier « hipster » de la ville. Construits dans d’anciens bâtiments destinés à l’abattage, vous pourrez trouver toute une flopée de restaurants et bars spacieux pour manger le midi ou le soir. Les rues y sont larges et vous y serez très facilement d’un coup de vélo depuis le centre-ville.

Christiania

Ce quartier situé aux abords des rives du fleuve qui traverse Copenhague est particulier : il s’est autoproclamé « ville libre de Christiania ». Cela signifie qu’il est autogéré par sa communauté et possède son propre drapeau. Les lois y sont également légèrement différentes… il y est par exemple légal de vendre certains types de drogues douces. Attention à vos appareils photo si vous vous y rendez : même si les bâtiments couverts de Street Art ont un certain charme, il n’est pas autorisé de filmer ou de photographier dans certaines zones de ce quartier. Une petite traversée par beau temps est sympathique pour apprécier toutes les créations atypiques de ce bout de ville !

Nyhavn

Situé au centre de la ville, ce lieu est très touristique, et reste l’incontournable de Copenhague. Avec ses façades colorées et son port, vous vous sentirez immédiatement dépaysés et au cœur d’une carte postale. 😊 Essayez cependant de ne pas vous arrêter ici pour boire un verre ou manger … Les commerces y sont particulièrement chers.

Vous avez également la possibilité d’acheter la Copenhaguen Card. Elle comprend l’entrée à certains musées, l’accès aux transports publics, … et un tour en bateau au départ de Nyhavn. C’est un bon moyen d’avoir un aperçu de la ville depuis l’eau ! Compter environ 50 euros pour une journée.

Cimetière de Bispebjerg

Et si vous vous évadiez pour quelques instants au Japon ? C’est possible en 30 min de bus ! Blague mise à part, il y a une allée bordée de cerisiers japonais au milieu du cimetière de Bispebjerg. Nous avons eu encore une fois de la chance : c’était pile la saison des fleurs. Un spectacle vraiment impressionnant ! 😊 Attention cependant à rester relativement silencieux lorsque vous vous y rendez. Cela reste un cimetière, respectons les gens qui s’y rendent.

Le Cimetière de Bispebjerg et ses cerisiers

Aux alentours : Le parc de Jægerborg Dyrehave

C’est une curiosité située à seulement 30 min de transport du centre-ville de Copenhague, mais si vous êtes des amoureux des animaux, le trajet vaut vraiment le détour. En effet, marchez dans le parc environ 15 min et vous pourrez y trouver plusieurs dizaines de biches en totale liberté ! Elles sont habituées à voir des promeneurs, donc vous pouvez être assez proches de leur troupeau (tout en gardant une distance respectueuse bien sûr !).  Je vous conseille d’y passer une petite après-midi si vous avez du beau temps : cela fait une balade très agréable placée sous le signe de la nature. 🙂

Stockholm

Dernière destination : la Suède. Le train pour se rendre dans la capitale suédoise passait sur des portions de rails qui nous plaçaient au milieu de la mer. A gauche, l’horizon bleu, à droite la même chose ! J’avais déjà fait un voyage à l’Ouest de la Suède il y a quelques temps et j’avais trouvé ce pays magnifique. J’espérais donc retrouver des paysages aussi beaux que ce que j’avais déjà aperçu. Nous avons décidé de ne passer qu’une journée à Stockholm pour ensuite partir plus en périphérie et nous perdre un petit peu dans la nature pour cette fin de périple. Après avoir fait 3 villes, nous avons eu envie d’un coin un petit peu plus sauvage. Mais commençons par ce que nous avons découvert à Stockholm.

Les stations de métro

Lorsque l’on est arrivés, on nous a conseillé de faire un tour dans les différentes stations de métro de la ville. Quand on dit « métro », la première chose à laquelle je pense, ce sont les métros parisiens bondés, les couloirs froids et malodorants, … Et bien figurez-vous qu’ici, j’ai transformé mon tour dans les métros en véritable chasse au trésor. Le réseau est même surnommé « la plus grande galerie d’art au monde » avec 110 km de long. La raison ? Depuis 1957, 90 stations ont été décorées par des artistes, et cela donne un résultat des plus étonnants.

Parmi les plus belles stations que j’ai pu voir se trouvent : Stadion, Thorildsplan, Rådhuset, T-Centralen et Odenplan. Mais il y en a tellement que c’est à vous de partir à leur découverte. 😉

Skinnarviksberget

En fin de journée et après avoir arpenté la ville de long en large, nous avons eu envie d’une pause bien méritée pour voir le coucher du soleil. Rendez-vous au Skinnarviksberget, vous devrez gravir quelques rochers (avec de petites marches, très facilement).  Pensez à apporter quelques bières ou un pique-nique avec vous et profitez de la vue : le soleil qui se couche sur votre gauche et la vue sur le nord de la ville face à vous. PAR-FAIT.

Aux alentours : l’archipel de Stockholm

Pour finir perdons-nous dans la nature ! L’archipel de Stockholm possède près de 30 000 îles de différentes tailles, dont certaines sont accessibles en voiture, en bus, en ferry ou même pour certaines uniquement grâce à un bateau de particulier. Nous avons pris le ferry pour rester 2 jours sur l’île de Södermöja et 3 heures plus tard nous étions comme seuls au monde. La traversée en ferry est très agréable et permet de profiter du paysage qui défile lentement aux fenêtres.

En avril/mai, très peu de gens vivent sur ces îles et y viennent généralement pendant leurs vacances ou leurs weekends. Nous y étions en pleine semaine, donc autant vous dire qu’il n’y avait pas grand monde ! De quoi avoir de merveilleux paysages juste pour vous, dans un calme absolu.

Petite mise en garde tout de même : ne faites pas comme nous, donc méfiez-vous des tiques en restant sur les sentiers balisés et en vous examinant bien tous les soirs. Il y a beaucoup de forêts et de buissons et ces petites bêtes y sont assez présentes. 

stockholm

Vous pouvez retrouver tous les itinéraires et les pays partenaires possibles avec le pass Interrail sur leur site officiel. Téléchargez également l’application « Rail Planner », elle vous permettra de planifier vos voyages avec précision. A votre tour. 🙂 

Ce 3ème voyage en Europe avec Interrail était vraiment super enrichissant, et quel bonheur de pouvoir le partager avec une amie. Notre continent m’a encore étonné, et il me reste encore à en découvrir un bon nombre de recoins… A suivre donc !

Voyage réalisé en collaboration avec Interrail. Mes coups de coeur & reco restent bien sûr le fruit de mes propres appréciations 🙂

Interrail en Europe du Nord : itinéraire de 10 jours
5 (100%) 1 vote

Inscrivez vous à La Newsletter

Recevez toute l'actualité de Votre Tour Du Monde directement dans votre boite mail

Vous êtes bien inscrit :)

Quelque chose n’allait pas.

Send this to a friend