Faire du stop est une magnifique façon de voyager. En plus d’être un moyen d’économiser de l’argent sur ses dépenses en transport, c’est une superbe opportunité de rencontrer les habitants du pays que vous visitez (difficile de faire mieux que 4h passées dans une vieille voiture sur des routes sinueuses avec quelqu’un pour apprendre à le connaitre). Faire du stop c’est aussi un défi personnel qui nécessite du courage, de la bonne humeur et surtout beaucoup de patience. Mais avant de vous lancer, il y a 2 3 choses que vous devriez savoir sur cette pratique, je vous fais la liste dans cet article.

Faire du stop: conseils et techniques

faire du stop: conseils et techniques

Prévoir son trajet

Lorsqu’on part en voyage, on sait en général où on va, ce qu’on oublie souvent, c’est de regarder le trajet à emprunter pour y aller. Quand vous faites du stop, il y a très peu de chances que le premier automobiliste venu vous amène à votre point d’arrivée, il faut donc savoir à peu près quelles sont les routes à emprunter et les directions à prendre tout au long du chemin. Aujourd’hui avec les smartphones il est assez simple d’utiliser des applications comme Maps.me pour avoir accès à une carte (même hors ligne). Sinon assurez vous bien d’avoir compris le chemin en demandant à l’auberge dans laquelle vous êtes ou en achetant une carte. La plupart du temps les automobilistes qui vous déposent vous indiqueront le chemin à prendre ensuite pour atteindre votre destination, mais pour ça il faut que vous puissiez communiquer (parfois difficile en Asie ou en Amérique du Sud si vous ne parlez pas espagnol).

Astuce: Ne montez pas dans n’importe quelle voiture, certaines rallongeront votre trajet !

Soigner sa présentation

Tous ceux qui ont fait du stop vous le diront, la présentation est essentielle pour avoir une chance qu’un automobiliste s’arrête, voici donc quelques éléments à ne pas négliger :

Propreté: Voyager avec son sac à dos d’auberge en auberge n’est pas le meilleur moyen connu pour être impeccable niveau de l’hygiène, mais on ne vous en demande pas tant. Il est essentiel d’être un minimum propre pour être présentable et donner envie aux conducteurs de s’arrêter. C’est même une question de respect pour eux, si vous empestez ou que vous êtes couvert de boue, vous risquez de leur faire regretter leur bon geste.

Habillement: Habillez vous de manière simple et présentable, pas besoin d’une chemise et d’une cravate mais évitez les T-shirts tout tachés et déchirés. Le conseil que je peux donner c’est de ne pas couvrir son visage avec les capuches, casquettes (sauf quand elle est mise à l’envers, si vous voyez de qui je parle 😉 ), bonnets et lunettes de soleil. Le but c’est que vous puissiez échanger un regard avec l’automobiliste afin qu’il comprenne au premier coup d’œil que vous êtes un gentil voyageur et pas une simple silhouette sans âme qui lève son pouce au loin.

Astuce: Évitez de vous mettre sur le bord de l’autoroute avec votre sac sur le dos, ça fait tout de suite très imposant et vous allez vite vous épuiser à porter toutes vos affaires. Posez le sur le côté et allez le récupérer quand quelqu’un s’arrête.

Choisir son emplacement

Chacun à ses petites astuces quand on en vient à discuter du meilleur emplacement pour faire du stop et c’est normal quand on sait à quel point c’est important. Un bon spot augmentera considérablement vos chances d’être pris tandis qu’un mauvais peut vous condamner à attendre très longtemps.

Chaque route est différente donc difficile de donner des emplacements en général mais quand j’ai fait du stop je me posais toujours la même question: à quel endroit les automobilistes ont le moins de paramètres sur lesquels se concentrer. C’est-à-dire que si vous vous positionnez à un carrefour ou à l’entrée d’un rond-point il y a des chances que les conducteurs soient plus concentrés à trouver quelle sortie prendre qu’à se demander si ils vont prendre un auto-stoppeur. Ensuite il faut chercher des endroits où les automobilistes roulent à vitesse réduite, ils auront plus le temps de réfléchir et se décider à vous prendre. Vérifiez aussi que l’automobiliste puisse s’arrêter facilement sans gêner la circulation une fois qu’il vous a vu.

Certains spots connus pour faire du stop: feu rouge, sortie de rond-point, péage ou sur les aires d’autoroute en allant voir directement les automobilistes. Le site hitchwiki.com a fait une carte avec les points conseillés ou non pour faire du stop, en fonction du retour d’expérience d’auto stoppeurs.

Certains spots déconseillés pour faire du stop: entrée de rond-point, carrefour, en ville et à la sortie d’aire d’autoroute.

Astuce: Faites du stop sur des routes fréquentées. Si vous voyez qu’il y a une voiture qui passe toutes les 30 minutes, prenez un bus. Ça ne sert à rien de faire du stop pour faire du stop.

Avoir la bonne attitude

Bon, je ne vais surprendre personne en disant qu’un grand sourire vous aidera à vous faire prendre en stop. De manière générale il faut que votre langage corporel dégage le message suivant: je suis quelqu’un de sympa et inoffensif. Les automobilistes ont quelques secondes pour vous juger et ils le feront sur votre apparence et votre attitude.

Mais la bonne conduite ne s’arrête pas là, une fois dans le véhicule vous devez aussi être aimable. Ne fumez pas si on ne vous autorise pas, ne lui racontez pas votre vie si vous voyez qu’il préfère écouter la radio ou au contraire ne restez pas dans votre coin si vous voyez qu’on essaie d’engager la discussion avec vous etc… bref une fois dans le véhicule, respectez les règles établies par le chauffeur. En général les personnes qui s’arrêtent pour prendre des auto-stoppeurs sont des gens ouverts avec qui il est très agréable de discuter, vous ferez de très belles rencontres grâce à ça, j’en suis certain 🙂

Astuce: Si le feeling passe bien avec le conducteur, il y a des chances qu’il fasse un petit détour pour vous déposer à votre destination ! 

Les questions qu’on se pose souvent avant de faire du stop

Est-ce-que on peut en faire partout ?

Certaines personnes sont parties faire le tour du monde en stop donc oui, on peut faire du stop partout. Il faut simplement respecter les règles et les coutumes de chaque pays que vous visitez. Par exemple si vous êtes une fille, évitez de faire du stop dans un pays où il est mal vu d’être en voiture avec une femme qui ne fait pas partie de sa famille.

Il y a aussi des lois et des règles différentes à respecter pour faire du stop en fonction du pays dans lequel vous vous trouvez. Pour voir les pratiques courantes dans le pays dans lequel vous êtes, je vous conseille encore une fois le site hitchwiki qui donne toutes les indications nécessaires par pays dans toutes les régions du monde comme l’Asie.

À quel moment de la journée en faire ?

Commencez tôt pour avoir plus de chances d’atteindre votre destination dans la journée, il est possible d’attendre plusieurs heures donc si vous commencez à 17h, vous risquez de ne pas faire beaucoup de chemin.

Ne faites pas de stop la nuit, c’est plus dangereux de rester sur les bords de routes et les automobilistes ont moins tendance à s’arrêter.

Est-ce-que c’est sûr ?

Je ne vais pas vous dire que faire du stop est un moyen de transport « sûr », vous montez tout de même dans la voiture d’un inconnu et je vous rappelle que si toutes nos mamans nous l’ont interdit depuis notre plus jeune âge, c’est pour une raison. Cependant, les mauvaises expériences sont très très rares en stop et peuvent être la plupart du temps évitées en suivant ces quelques conseils:

  • Gardez bien votre téléphone sur vous avec le numéro de la police locale enregistré.
  • Restez attentif à la route suivie par le conducteur, si il s’éloigne de votre itinéraire, dites lui simplement de s’arrêter.
  • Ecoutez votre instinct: si quelqu’un ne vous inspire pas, ne montez pas avec lui. De même si son attitude vous semble louche, demandez à descendre.
  • Ne restez pas trop longtemps avec le même chauffeur (à moins d’avoir un bon feeling). Il est possible qu’après quelques heures, certains chauffeurs se sentent plus en confiance et tentent des approches (surtout si vous êtes une fille) qui peuvent être difficiles à gérer.
  • Soyez ferme et dites clairement non quand quelque chose vous dérange.
  • Autant que possible, gardez votre sac en vue, si vous devez sortir assurez vous de pouvoir le prendre rapidement pour éviter que le chauffeur ne démarre sans que vous ayez eu le temps de le récupérer.
  • C’est parfois difficile avec la fatigue du voyage mais évitez de vous endormir dans la voiture.

À combien peut on faire du stop ?

Le nombre de personnes maximum à combien vous pouvez faire du stop est de 2 selon moi. A partir de 3 vous commencez vraiment à être très encombrant pour le conducteur et vous risquez d’en intimider plus d’un.

Avantages du stop à plusieurs: 
On se sent plus en sécurité
Attendre à plusieurs c’est mieux
Vous pouvez alterner, si l’un des deux est un peu fatigué, c’est le deuxième qui prend la relève sur la discussion

Désavantages du stop à plusieurs: 
Les chances d’être pris sont réduites

Être une fille et faire du stop seule, est-ce-que c’est trop dangereux ?

Si vous êtes une fille, vous recevrez sûrement plus de propositions grivoises de la part des automobilistes qui vous prennent en stop, mais cela reste assez marginal. Certaines régions comme l’Amérique du Sud sont cependant plus propices à ce genre de problèmes. L’important est d’être clair et de poser les limites dès que l’on vous fait des avances pour faire comprendre que vous n’êtes pas du tout dans un jeu de séduction. N’hésitez pas à recadrer la discussion si elle dérive sur des sujets tendancieux (le sexe, l’alcool etc…).

Je vous conseille cette interview de Florence Renault qui a fait le tour du monde en stop en solitaire. Elle décrit bien les différentes situations dans lesquelles elle a pu se trouver tout en gardant le message suivant: n’ayez pas peur de vous lancer même si vous êtes une fille. Ces conseils sont souvent les mêmes que pour une fille qui voyage seule, cette fois-ci je vous invite à aller lire Voyager seule quand on est une fille, sur le blog.

Donc non, ce n’est pas trop dangereux de faire du stop quand on est une fille 🙂

Pancarte ou pas pancarte ?

La pancarte est un bon accessoire pour un auto-stoppeur mais assurez vous qu’elle soit bien faite. Ne marquez pas le nom du bled perdu dans lequel vous allez, indiquez la grande ville dans votre direction. Vous pouvez aussi utiliser les pancartes pour mettre un petit message drôle, un smiley ou autre qui montrera que vous avez de l’humour et que les automobilistes ne regretteront pas de s’arrêter pour vous prendre.

Voici mes conseils pour tous ceux qui voudraient faire de l’auto stop en voyage, le plus important à mon sens est de partir avec l’esprit ouvert et prendre ce mode de transport comme un formidable moyen de faire des rencontres. Vous avez d’autres conseils ? Laissez les en commentaire 🙂

 

Faire du stop: conseils et techniques
5 (100%) 4 votes