Comment être digital nomade : le guide ultime !

Il y a environ 6 ans, j’ai rédigé un article qui allait littéralement changer ma vie.

À l’époque, je commençais tout juste mon métier de blogueur voyage à 100%, et j’adoptais par la même occasion un style de vie plus qu’insolite en 2015 : je devenais digital nomade. C’était un terme qui faisait peur à beaucoup de monde, et pourtant, aujourd’hui, il est plus que jamais d’actualité.
De plus en plus de monde s’intéresse à ce sujet, de nombreux abonnés cherchent à le devenir… Dans ce billet, je vous explique comment VOUS pouvez devenir digital nomade (ou nomade digital, au choix), comment choisir la ville où vous allez vous installer, etc. Et, pour commencer, je vous invite vivement à regarder cette vidéo de moins de 20 minutes que j’ai réalisée à Berlin afin de TOUT vous expliquer, de A à Z. Vraiment, regardez la !

C’est quoi un digital nomade ?

Je vais casser un mythe tout de suite : NON, vous n’avez pas forcément besoin d’être blogueur, instagrameur, youtubeur ou encore tiktokeur pour devenir digital nomade. Au contraire, ces métiers sont aujourd’hui selon moi très compliqués à faire car la concurrence est rude…

Maintenant que vous savez déjà ça (et c’était très important à préciser d’emblée !), je vais pouvoir vous expliquer ma définition de digital nomade.

Dans digital nomade, donc, tu as deux mots : « digital », qui regroupe tous les métiers du Web, comme graphiste, monteur, community manager, webdev, webmaster, etc etc : tous les métiers qui ne nécessitent qu’une connexion Internet pour bosser et partager son travail. Et tu as aussi « nomade », qui sous-entend que ce métier peut être réalisé partout. Concrètement, donc, être digital nomade, c’est être quelqu’un qui réalise un métier sur le web où il le veut. Être digital nomade, ça peut signifier être créateur d’applications et vivre à Bogota. Ou encore traducteur et kiffer sa vie à Lisbonne. Les métiers sont très nombreux, les options de villes & pays où s’installer encore plus … C’est un monde nouveau qui s’offre aux gens qui se lance dans ce style de vie !

Attention, digital nomade ne signifie pas/plus forcément être freelance. De plus en plus d’entreprises laissent l’opportunité à leurs employés de bosser d’où ils le souhaitent, par exemple pour ceux qui bossent dans le Marketing ou la Communication … Mais ça, j’en parle déjà dans la vidéo plus haut que vous avez regardée, n’est-ce pas ? 😉

Comment devenir digital nomade ?

J’ai envie de vous dire : Tout dépend de votre profil ! Avez-vous déjà la chance de bosser dans une boîte qui vous laisse travailler d’où vous le voulez ? Ou, au contraire, vous bossez dans un secteur qui n’a rien à voir avec le digital, et vous devez donc tout d’abord vous former, puis trouver des clients, puis … C’est donc compliqué de répondre à cette question, mais une chose est sûre : Ne vous lancez pas dans ce beau périple sans la certitude d’avoir un minimum de fonds à la fin du mois.

Je t’explique mon parcours personnel dans un autre article : « le jour où je suis devenu digital nomade »

devenir digital nomade

Comment choisir la destination où s’installer ?

Bon, on attaque la une partie forcément très excitante, mais qui demande cependant pas mal d’attention et de réflexion. Car, oui, vous allez vite comprendre qu’on peut s’installer dans plein d’endroits en tant que digital nomade, mais il faut être sûr qu’on est en règle. Pour l’Europe, si vous êtes français(e), l’Espace Schengen fait qu’il est très probable que vous pourrez vous installer où vous le souhaitez sans problème. Mais si votre rêve ultime est de partir vivre à New York sur une longue durée, vous comprendrez vite que ce n’est pas si facile, puisque la question du visa va vite se poser ! De plus en plus de pays proposent des visas spécialement pour les digital nomades, à l’image de la Thaïlande ou même du Costa Rica. À vous de vous renseigner des propositions faites par les pays que vous visez, il y a très souvent du niveau dans ces réglementations, donc faire une liste de tous les pays du monde ici ne serait pas pertinent …

En tout cas, pour avoir une idée de destinations, je vous conseille de faire un tour sur le site nomadlist qui propose un classement avec des filtres en fonction de VOS critères : Une ville où l’on parle espagnol, par exemple, ou encore située en Europe, avec un budget de 1.500 euros/mois …

MON CONSEIL

Il est tentant d’enchaîner 10 destinations par an quand on devient digital nomade … Et pourtant, je vous invite vivement à faire l’inverse ! Le plus vous allez enchainer les villes & pays, le plus vous allez avoir du mal à vous imprégner des différentes cultures que vous allez avoir la chance de découvrir, le plus cela sera compliqué de créer des liens avec les locaux, le plus vous serez fatigué mentalement et physiquement. À mon sens, s’installer dans plus de 3 destinations par an est compliqué. Bien sûr, chacun ses envies et ses expériences, faites ce que vous voulez de ce conseil basé sur de nombreuses années d’expérience de ce style de vie !

Combien faut-il gagner pour être digital nomade ?

Le budget, parlons-en d’ailleurs. Ma réponse sera simple : Tout dépend de la où vous allez vivre !

De mon côté, par exemple, j’ai eu la chance de vivre à Prague pour à peine 1.300 euros par mois, et j’avais un appart’ très sympa, j’allais au resto plusieurs fois par semaine, je sortais très souvent, etc … Mais j’ai aussi passé quelques mois à New York, et la facture était bien doublée par rapport à la capitale de la Tchéquie, alors que je me faisais moins de petits plaisirs.

La destination que vous allez choisir va donc réellement impacter le budget qui sera nécessaire pour vous. On n’a pas besoin d’autant d’argent en vivant à Kiev qu’en vivant à Los Angeles.

Pour avoir un ordre de grandeur, je vous conseille vivement le site numbeo qui permet d’avoir un aperçu du coût de la vie d’une ville où vous souhaitez vivre. Il est bien plus pertinent que le site nomadlist concernant les budgets donnés.

Attention, ça marche surtout bien pour les grandes villes. Maintenant que vous avez un ordre d’idée de budget pour LA ville de vos rêves, je vous conseille d’ajouter 30% à ce dernier pour voir large et partir l’esprit tranquille. Et c’est peut-être la que vous allez voir qu’il y a énormément d’endroits où l’on peut très bien vivre pour à peine 1.000 euros par mois !

vivre ou vous voulez en devenant digital nomade

Où travailler quand on est digital nomade ?

À cette étape de l’article, vous avez bien compris que vous ne voyagez pas que pour le kiff quand vous devenez digital nomade, mais bien évidemment aussi … pour travailler 🙂

Plusieurs s’options vont donc s’offrir à vous afin d’être productif au travail :

  • Vous partez uniquement quelques jours, profitez de votre logement pour bosser. C’est ce que j’ai globalement fait à Berlin, en restant à l’Aparthotel Adagio dans le centre. Chambre spacieuse, connexion wifi stable, tranquillité : C’est une solution fiable qui permet de bosser sans se poser 36.000 questions.
  • Les cafés : J’aime beaucoup travailler dans des cafés pour la simple et bonne raison qu’il y a souvent un peu de passage dans ces derniers et que cela permet d’éveiller sa créativité. Attention, cependant, tous les cafés ne proposent pas le wifi, ou n’acceptent pas les gens qui veulent se poser pour travailler sur un ordi pendant des heures … Perso, à chaque fois que j’arrive quelque part, je demande simplement s’ils ont une bonne connexion internet et si j’ai le droit de me poser quelques heures en consommant un café/etc. Au fil du temps, j’obtiens une liste de 3/4 cafés très cool où j’adore bosser, et j’alterne entre ces derniers selon mon humeur et mes envies d’atmosphère !
  • Les Lobbys d’hôtel : Une solution moins connue, et pourtant très cool, je parle des espaces communs des hôtels. Peu de gens osent s’aventurer dans ces derniers, et pourtant, on peut très souvent être accueilli les bras ouverts dans ces derniers qui adorent recevoir des clients qui viennent le temps de quelques heures pour bosser, en échange d’une consommation. Je vous invite à regarder ce lien pour découvrir les hôtels Accor autour de vous et vous n’aurez plus qu’à vous y rendre … Comme dans un café 🙂
  • Et enfin, il reste les espaces de coworking. Ils sont de plus en plus nombreux, partout dans le monde, et ils offrent de nombreux avantages pour les digital nomades comme vous & moi : Connexion internet excellente, installations optimales, atmosphère parfaite pour bosser, ou encore en constante évolution pour améliorer votre quotidien de travailleur. Le seul point négatif que je peux voir, c’est qu’ils demandent généralement de s’abonner sur de longues périodes, ce qui peut être peu intéressant pour un digital nomade qui s’installe seulement 1/2 mois dans une ville. J’ai (heureusement) la solution pour vous : le site Wojo propose des abonnements mensuels, facilement renouvelables (ou non) un peu partout dans le monde. Pour plus d’infos, ça se passe ici !

appart hotel à berlin

Comment gérer l’assurance  ?

Encore un point très important, et encore un point qui va dépendre de votre destination ! Mais une chose est certaine, ne partez pas sans avoir une solution à ce sujet. Et pour ça, je vous invite vivement à consulter mon article ultra complet sur les assurances en voyage.

Alors, on se lance ?

Vous l’aurez compris, il y a de nombreux critères à prendre en compte avant de se lancer dans ce style de vie qui gagne à être de plus en plus réputé. Une chose est sûre, je ne regrette aucunement de l’avoir adopté il y a plus de 5 ans, et je pense encore l’exercer pendant de nombreuses années !

Je vous encourage une dernière fois à regarder ma vidéo réalisée en Allemagne sur le sujet, je suis sûr que vous allez encore apprendre des choses sur ce sujet passionnant !

N’hésitez pas si vous avez des questions, les commentaires sont la pour ça 🙂

 

 

Cet article a été réalisé en collaboration rémunérée avec Accor & Wojo. L’ensemble des propos restent cependant bien entendu objectifs et écrits par mes soins.

 

Fondateur du blog
  1. Bonjour, quid des impôts lorsqu’on travaille en tant que digital nomade. Il y a t il un site spécialisé ou trouver beaucoup d’informations?
    Par exemple, si le domicile fiscal est en Angleterre, il est normalement interdit de passer 6 mois en dehors du pays sinon une double taxation s’impose.. de ce que j’ai compris?!
    Merci beaucoup!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.