Préparer son voyage est toujours une étape excitante ! Mais l’une des questions les plus importantes est « mieux vaut-il que je parte seul ou accompagné ? »

En voilà une question qui fera réagir les plus déterminés. Certains me diront « Quoi ? Voyager seul ?! Non mais t’as pas peur ? Mais comment tu fais ?! » et d’autres plutôt « Non mais le voyage en groupe ça a pas mal d’inconvénients. Tu peux pas toujours faire ce que tu veux, bouger quand tu en as envie, sans compter les prises de décisions importantes. Bref tu perds une part de liberté…»

Voyager seul ou à plusieurs ?

Les avis sont donc partagés et chacun ne voit pas les choses sous le même angle que son prochain. Il n’y pas, bien sûr, d’ultime façon de voyager puisque nous avons tous nos préférences quant à la manière, quant au sens de l’organisation ou des priorités. Certaines personnes sont plutôt du genre « à l’arrache » et d’autres préfèrent tout planifier à l’avance. En somme, voyager seul ou plutôt en groupe, réserve des avantages et des inconvénients des deux côtés.

Le partage

Je me souviens de ce séjour au Pérou et plus particulièrement de ma découverte du Canyon de Colca où j’ai pu apprécier un spectacle fabuleux ; contempler les condors planer au-dessus du canyon le plus large au monde. Un spectacle ahurissant que j’aurais adoré partager avec certains de mes amis mais ce jour-là malheureusement il n’y avait que moi en face de ce ravin immense bordé de cactus et de cultures en terrasse, les ombres des oiseaux dansant sur le sol tout autour de moi. C’est dans ces moments-là qu’on voudrait partager une scène aussi unique, le genre de paysage qu’on ne voit pas tous les jours, le type de souvenir qui reste gravé pour longtemps et qu’on aimerait ressasser des années après avec son/sa meilleur(e) ami(e).

Un spectacle ahurissant que j’aurais adoré partager avec certains de mes amis […]

Tous ceux qui sont déjà partis vadrouiller seuls en prenant leur sac à dos et leur détermination pourront vous le dire : parfois il manque quelqu’un à côté pour pouvoir se regarder dans les yeux et se dire « C’est juste magnifique ! »

Vivre de belles choses à plusieurs, reste une source de félicité dont je ne me lasserai jamais. Ce ne sont pas les exemples qui manquent, je vous ai déjà parlé de certains épisodes au Laos ou encore au Népal mais j’ai une amie qui m’a fait la surprise de venir me rejoindre en Thaïlande où nous avons passé 3 semaines à parcourir ce pays dans tous les sens. La plupart du temps nous voyagions en bus, d’autres fois en train, en scooter et même parfois en bateau. Et je vous garantis que découvrir de nouveaux horizons avec des amis de longue date nous fait sentir plus fort, plus confiant, plus proche de ce que l’on ressent et de ce que l’on voit.

voyager seul

Se retrouver au bord d‘une plage de sable blanc déserte avec une eau turquoise et cristalline ou encore explorer les alentours de la ville de Chang Mai dans les montagnes en scooter et tomber sur une cascade magnifique ; voilà le genre de souvenir que l’on veut pouvoir vivre à plusieurs et se dire que ce n’était pas un rêve.

Voyager en groupe

Le voyage au long cours n’est pas toujours de toute facilité lorsqu’il se fait en groupe. Après quelques semaines voire quelques mois, des tensions s’installent doucement mais je suppose que c’est quelque chose de tout à fait naturel. Comment vivre avec des gens 24h/24 sans avoir quelques confrontations sur les activités à faire, les destinations à suivre ou même le choix du restaurant. Je sais que certains y arrivent très bien, de même que les couples qui s’entendent à merveille, mais on entend souvent dire que quelques clashes ont eu lieu entre temps.

voyager seul

Le voyage en couple peut d’ailleurs être un épisode très… comment dire… révélateur si je puis dire. Certains se rapprochent sans écueils tandis que d’autres voient leur bonheur exploser en milliers de petits souvenirs puis s’enfuient chacun de leur côté. Autrement dit voyager à plusieurs comporte quelques risques pour la bonne entente et la synergie du groupe. Mais on finit souvent par oublier ces petites altercations en savourant un bon cocktail en face d’un coucher de soleil hypnotisant, ou autour d’un bon repas passé à se tordre de rire.

Voyager seul

Pour ma part le voyage est synonyme de liberté et d’évasion. Les possibilités qui s’offrent à nous lorsqu’on se montre disponible voire entreprenant sont démultipliées. C’est pourquoi le fait de voyager seul peut s’avérer avantageux, puisqu’on beaucoup est plus mobile et libre de prendre des décisions à n’importe quel moment. Un coup de tête et hop ! Me voilà à l’autre bout du pays voire même sur un autre continent. On fait également beaucoup plus de rencontres lorsqu’on est seul car c’est généralement plus facile d’aborder une personne seule qu’un groupe de 3, 4 ou 5 individus.

voyager seul

Certaines personnes partent avec des idées bien précises en tête. C’est mon cas, quand j’ai décidé de partir au Népal, je désirais absolument partir en trek dans les Annapurna et grimper quelques sommets. Ces objectifs peuvent apparaître comme totalement dérisoires pour d’autres baroudeurs qui ont des optiques de voyage différentes, qui préfèrent mettre leur temps à d’autres profits. Et c’est même souvent compliqué de trouver quelqu’un avec qui partir ayant les mêmes désirs et attentes avant le décollage. Une fois sur place tout se montre généralement plus facile et fluide, sans prise de tête ou planification démesurée. Mais je sais qu’il m’est difficile de mettre au second rang des projets qui me tiennent à cœur.

Comment envisager un voyage avec d’autres voyageurs quand on a des objectifs de voyage précis ?

Bien sûr on n’est jamais réellement tout seul, on fait des rencontres à droite à gauche, on se laisse embarquer par la dynamique solidaire et conviviale de la famille globe-trotters. On n’attend rien des jours suivants, des futures rencontres et pourtant tout semble s’imbriquer comme un rubik’s cube bien huilé. Pas besoin de partir à 10 personnes pour être bien entouré dans ses périples d’un bout à l’autre de la planète. Cette communauté, celle des gens curieux et exaltés est connectée à un niveau plus haut encore et c’est bien ce qui fait la magie des rencontres à l’autre bout du monde. On se rend bien assez vite compte que peu importe le pays d’où l’on vient, l’âge que l’on a ou l’éducation que l’on a reçu ; la vie s’occupe de mettre en relation les personnes qui doivent se rencontrer.

Voyager seul

Je veux parler de toutes ces coïncidences, qui a mes yeux n’en sont plus, qui apparaissent si triviales, si évidentes lorsqu’on passe quelques mois à parcourir les routes du globe. Je ne pourrai mentionner ici les noms de tous ceux qui ont su partager un peu de leur chaleur humaine et de leur joie de vivre, tant j’ai eu la chance et le plaisir d’en rencontrer. Des amitiés parfois éphémères et parfois faîtes pour durer à vie.

Je pense que voyager seul a su m’apporter des réponses tant sur le plan personnel et spirituel que sur ma compréhension du monde à une échelle plus globale.

Nous sommes des Citoyens du monde. Peu importe la nation, peu importe la couleur, peu importe la religion, certains ont bien compris que nous étions les mêmes dans le fond et qu’un voyage seul ou à plusieurs ne change pas la démarche du départ : « Il s’agit de découvrir le monde et la magie qui s’en émane ».

Partez à la découverte (seul ou à plusieurs) de nouvelles destinations sur notre blog de voyages 🙂

Voyager seul ou à plusieurs ?
4.77 (95.38%) 13 votes