Que serait la découverte d’une sublime vallée, le franchissement d’un col  après des heures d’efforts ou bien la joie de découvrir une petite crique sauvage au beau milieu d’une mer azurée sans avoir la moindre possibilité d’immortalisé  ces moments par un cliché ?

Quand on parle de photographie lors d’un voyage, des questions reviennent quasi systématiquement : quel matériel prendre ? reflex ou appareil plus compact ? comment s’alléger ?  Je vais donc essayer de vous guider dans vos questions afin de vous permettre de voyager léger et de profiter à 100% de votre voyage tout en capturant de magnifiques souvenirs.

(cet article ne s’adresse pas aux experts ou professionnels de la photo)

Tout d’abord, analysez vos besoins

Sûrement le point essentiel, l’adéquation entre le matériel emporté et le voyage prévu est primordiale. En effet, vous verriez-vous faire une randonnée de plusieurs jours avec plus de dix kilos de matériel photo sur le dos ? Vous accorderez-vous beaucoup de temps à la prise de vos photos ou bien en prendrez-vous à la va-vite ? Ainsi, il est capital de définir clairement à l’avance la place/l’importance que vous voudrez accorder à vos photos.

Dois-je prendre un reflex ou un compact ?

Soyons clair, votre objectif premier reste le voyage en lui-même. De même, les compacts arrivent aujourd’hui à produire d’excellentes photos. Analysons ainsi différents critères :

  • le premier critère de discernement sera votre budget : les reflex (accompagnés d’objectifs) coûtent facilement deux à trois fois plus cher que des compacts de bonne qualité.
  • deuxième critère : le poids. Un reflex (accompagné de son/ses objectifs) pèsera bien plus lourd qu’un simple compact et ceci peut être déterminant en fonction du type de voyage que vous prévoyez : analysez ce critère avec beaucoup d’importance (un appareil compact pèse en moyenne dans 300 grammes (et se glisse dans la poche) contre environ 750 grammes pour un reflex sans objectif).
  • troisième critère souvent trop oublié : le lieu du voyage. En effet, un trop gros attirail pourra provoquer des réactions dues à sa taille et à son bruit là où un compact pourra passer presque inaperçu. De même, tout un tas de matériel pourra attirer des convoitises dans certains pays…

De nombreux compacts sont étanches (pour les reflexs, ce sont les gammes expert et professionnel) ce qui permet une utilisation sous la pluie ou dans un climat très humide :  à ne pas négliger donc.

Quel reflex choisir ?

A moins d’être un professionnel, un reflex d’entrée de gamme suffira amplement. En effet, les différences entre les modèles sont minimes aux yeux des non professionnels. De plus, retenez bien ceci : en photographie, la qualité des objectifs est bien plus importante que celle du boitier, c’est par ce premier qu’entre la lumière et que donc influe la qualité de l’image. Enfin, de très bons objectifs se garderont pour toujours tandis que vous serez emmené à changer de boîtier un jour ou l’autre.

malte_1

Quel(s) objectif(s) choisir ?

Avoir un boîtier reflex c’est bien, avec un objectif c’est mieux. Face à la multitude d’objectifs et d’appellations toutes plus bizarres les unes que les autres, tentons d’y voir un peu plus clair.

Tout d’abord, en fonction du voyage que vous allez effectuer, votre type de photo ne sera pas le même. Ainsi, plusieurs cas s’ouvrent à nous :

  • pour un safari photo où vous photographierez des sujets lointains, un téléobjectif (> 200mm) sera à choisir.
  • pour capturer des scènes de vie, de rues, etc. un objectif dit standard (35-50mm) sera excellent : vous aurez une vue naturelle tout en restant à une certaine distance de vos sujets. N’hésitez pas d’ailleurs à admirer les photos de New York d’Arnaud dont 80% sont prises avec un objectif standard (50mm)
  • fan d’immenses paysages ? Un grand angle sera alors fait pour vous (<24mm)

Si vous voulez privilégier la qualité à un prix pas trop élevé, je vous conseille les focales fixes qui, certes auront pour défaut le fait qu’on ne puisse zoomer/dézoomer mais qui apporteront une bien meilleure qualité et vous rendront plus créatif compte tenu du fait que vous devrez bouger pour créer votre cadre.

Cependant, si vous voulez à la fois pouvoir prendre de très grands paysages ainsi que des sujets distants, le choix d’un zoom couvrant une large focale s’avère judicieux, d’autant que cela vous permettra un gain de place, de poids et vous évitera de changer d’objectifs en permanence.

Et les accessoires ?

N’oubliez surtout pas une (ou plusieurs) carte mémoire afin de pouvoir enregistrer toutes vos magnifiques photos.

Si vous partez plusieurs jours sans électricité, il peut être bon de prévoir, dès votre départ, une deuxième batterie. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de recharger chaque soir la batterie de votre appareil (et ce même si elle n’est pas totalement déchargée) afin de pouvoir photographier tranquillement le lendemain. Pensez à prévoir un adaptateur de prises…

Une poire soufflante et un tissu spécial lentilles d’objectifs seront d’une grande utilité afin de nettoyer votre appareil.

Un trépied est un encombrement en plus : je ne vous conseille pas d’en prendre un. Cependant, un choix judicieux peut être de prendre un mini trépied, qui pourra vous sauver dans bien des situations !

Enfin, si votre choix d’appareils s’est porté sur un reflex, une multitude de sacs de transport s’offrent à vous : voyez en fonction de vos envies et attentes (un sac étanche s’avère judicieux afin de ne pas être freiné par la peur de mouiller votre précieux). Ne laissez pas votre reflex n’importe comment dans un sac quelconque, c’est la pire des choses qui peut lui arriver.

Voilà, vous êtes désormais prêt concernant l’aspect photographique de votre voyage !

Et vous, quel matériel photo emmenez-vous lors de votre tour du monde ? Vous hésitez entre plusieurs matériels ? Posez-nous en commentaire vos questions ! N’hésitez pas à consulter notre article concernant les préparatifs d’une randonnée sur notre blog voyage  🙂

Pouvez-vous voter pour ce post?