Je ne suis pas un habitué de la critique de films, mais force est de constater que La vie rêvée de Walter Mitty m’a donné envie de commencer à rédiger sur ce vaste sujet. Voici donc mon humble avis sur ce film, qui, je l’espère, vous transportera tout autant que cela a été le cas pour moi.

Ndlr : je tiens à préciser qu’il ne s’agit pas d’un article sponsorisé, j’écris donc cet article en totale transparence.

Critique du film La vie rêvée de Walter Mitty

Nous sommes le 1er Janvier. L’occasion, pour moi, de vous souhaiter tout d’abord une bonne année. Mais cela n’a rien à voir avec la suite de l’article. Suite à une soirée de réveillon bien trop arrosée entre amis, je suis donc allé au cinéma voir La vie rêvée de Walter Mitty accompagné de quelques acolytes tous plus ou moins friands de voyage (bon, en général, moins que moi quand même, je vous l’accorde).

Walter Mitty, qui es-tu pour que le titre du film soit à ton nom ?

la-vie-revee-de-walter-mitty-1

Et bien, j’ai envie de vous dire que Walter, c’est un peu quelqu’un de basique. Walter (interprété par Ben Stiller, qui est aussi le réalisateur du film) est un employé du célèbre magazine américain Life. Un homme que l’on pourrait qualifier d’ordinaire, qui n’est pas très avenant, mais débordant d’imagination (d’ou le « rêve » dans le titre ! Ils sont bons quand même !). Par ses rêves, il s’évade très souvent de son quotidien et imagine des scenes totalement folles qui pourraient d’ailleurs un peu vous déstabiliser au début du film.

Par ses rêves, il s’évade très souvent de son quotidien …

Responsable du développement des pellicules pour le magazine, Walter va tristement apprendre que Life va abandonner son célèbre support papier pour le digital. Il a donc une dernière couverture de magazine à réaliser. Il va alors recevoir une photo du célèbre photographe Sean O’Connell. Oui, mais la photo, elle n’est pas dans la pellicule. Walter va donc devoir tout faire pour retrouver cette photo que le photographe Sean dit particulièrement apprécier. Bien entendu, il n’est pas si simple de rentrer en contact avec le photographe, qui est un baroudeur que l’on peut qualifier « de l’extreme » et qui se passe donc de moyens de communication basiques comme un smartphone, un ordinateur portable, …

Va s’ensuivre une réelle course contre la montre pour que Walter trouve le photographe et lui demande ou est cette fameuse photo. Et c’est la que le plus intéressant arrive.

la-vie-revee-de-walter-mitty

Les péripéties de Walter vont l’amener dans des endroits dont les mots sont difficilement trouvables pour en décrire la beauté. On se surprend donc à rester bouche bée devant les paysages de ces pays que je ne peux pas vous citer, puisque cela gâcherait un peu le scénario. Walter, pourtant si timide et déconnecté du monde habituellement, va totalement changer de comportement au cours de son voyage. Il va s’ouvrir, rencontrer énormément de personnes, et surtout se découvrir. C’est aussi ca, que j’ai particulièrement apprécié dans cette oeuvre.

La-vie-rêvée-de-Walter-Mitty-Afghanistan-670x388

Parce que, ce que j’aime notamment particulièrement dans le voyage, c’est que je ne reviens jamais pareil que je ne suis parti. Chaque moment, chaque avion que je vais prendre pour aller quelque part me permet de changer. Cela est très justement dit dans l’article « Voyager et revenir » : Au retour, on n’est ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre.

563023.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et, ca, Walter va en faire la bonne experience. Entre les rencontres atypiques, les randonnées magiques, et autres moments qui sauront capter votre attention grâce à l’imagination débordante de Walter …

Au final, on sort de ce film avec une terrible envie de voyager

Au final, on sort de ce film avec une terrible envie de voyager, mais aussi sous le charme de tous ces paysages et de ce personnage assez touchant. A ceux qui se demandent si ce film vaut donc le coup d’œil : N’hésitez plus, allez le voir.

Je le disais en début d’article : Nous sommes le 1er Janvier. L’occasion, encore une fois, de vous souhaiter une bonne année. Et surtout, ou allez-vous voyager cette année ? Et, si vous êtes allé aussi voir le film, donnez votre avis en commentaire !

PS : ULTRA GROS BONUS DE LA MORT QUI TUE : La bande-annonce du film

Critique du film La Vie rêvée de Walter Mitty
5 (100%) 5 votes