La Chine, immensité et diversité mais surtout autre pôle de l’expérience humaine au fin fond de l’Est. Nous sommes dans un pays grand de 17 fois la France, où regorgent les plus grandes mégapoles du monde mais aussi des endroits inédits, voir interdits ou restreints comme le Tibet. L’empire du Milieu fascine, attire et jongle entre steppes désertiques, provinces d’Asie centrale comme le Xinjiang ou encore du plus grand sommet montagneux du monde. Je suis parti, deux mois durant sur les routes chinoises avec un avantage: je parle mandarin. Je vous livre ici un de mes récits de voyage lors de mon étape à Yangshuo 阳朔 au sud du pays mais surtout quelques conseils pour rendre votre séjour sur place unique et authentique.

Itinéraire à Yangshuo

Qu’est ce que Yangshuo ?

Yangshuo, est une petite ville du sud-ouest de la Chine, comme perdue entre deux collines. Car si la ville est devenue en quelques années un des endroits les plus typiques de Chine, c’est grâce à son ambiance et atmosphère particulière qui s’y dégage mais surtout grâce à ses paysages inédits et somptueux. Oubliez les grattes ciels, la pollution et la foule des grandes métropoles, Yangshuo vous fait voyager dans cette Chine traditionnelle, la Chine de Mulan ! Ayant parcouru le pays avec mon sac à dos, j’ai trouvé refuge dans ces collines du Guangxi, à deux heures de route de Guilin 桂林 , capitale provinciale. Autre avantage de cette région: les touristes étrangers y sont beaucoup moins présents qu’à Shanghai par exemple. Ces collines ne marquent pas tant par leur beauté, mais par leur originalité et la sérénité des lieux qui s’y dégage. Nulle part ailleurs sur cette Terre, hormis dans ces régions, et au Vietnam, pareil spectacle n’est visible.

Ces collines ne marquent pas tant par leur beauté, mais par leur originalité et la sérénité des lieux qui s’y dégage.

Maison-Yangshuo

Comment se rendre sur place ?

Le moyen le plus courant est l’avion ! Cependant il vous faut atterrir à Guilin, à environ deux heures de route de Yangshuo. Nombreux sont les chauffeurs de taxi clandestins qui vous proposent le trajet mais à des prix souvent plus chers que ce que ne coute réellement la course. Négociez ! Car de toute façon l’aéroport est excentré de toute ville. Sachez également que l’anglais est peu diffusé en Chine hors-mi auprès des jeunes adultes. Cela est très pratique pour reconnaitre les attrapes touristes car tous ces gens qui tentent de vous vendre n’importe quoi à des prix toujours plus chers s’adressent à vous en anglais. Apprenez à compter en chinois! Simple et utile, cela peut vous aider dans certaines situations.

Apprenez à compter en chinois! Simple et utile, cela peut vous aider dans certaines situations.

Je vous conseille de vous rendre tout d’abord à Guilin en bus, comptez 20 yuan par personne en moyenne, soit un peu plus de 2euros. Puis, à vous de choisir : visiter Guilin quelques jours ou partir pour Yangshuo. Pour cela, divers moyens plus ou moins attractifs s’offrent à vous ! Le plus classique est le bus, il se prend dans le centre-ville de Guilin, centre-ville desservit par une ligne de bus qui ne coute qu’un yuan par trajet. Vous pouvez également opter pour un taxi mais les prix restent chers ou bien par bateau! Il est aussi possible de descendre la célèbre rivière Li jusque Yangshuo! Pour cela, renseignez-vous dans les points de vente pour touristes car la descente se fait uniquement encadrée.

Colline-de-la-Lune

Une fois sur place, les logements possibles sont nombreux et le plus courant reste les chambres d’hôte à bas prix. Malgré le cout de la vie peu élevé, Yangshuo commence à subir l’arrivée de touristes chinois et occidentaux. Pourquoi ? Simplement parce que les paysages magnifiques de cette zone figurent sur le billet de 20 yuan chinois ! Pour se rendre sur les lieux ou la photo fut prise, il vous suffit de descendre comme indiqué précédemment la rivière Li de Guilin à Yangshuo même. Autre anecdote, la région a hébergée l’équipe du film Le promeneur d’oiseau de Philippe Muyl sorti en 2014 dans lequel un chinois décide de rentrer dans son village natal de Yangshuo accompagné de sa petite fille. Il emmène son oiseau pour le libérer après 18 ans de compagnie, afin de tenir la promesse faite à sa défunte femme. Le film vous montre parfaitement le contraste entre la Chine des mégapoles et la Chine traditionnelle.

Globalement, vos journées sur place sont rythmées par le calme des lieux et le plaisir de contempler sans cesse ces collines qui jaillissent de toute part.

Globalement, vos journées sur place sont rythmées par le calme des lieux et le plaisir de contempler sans cesse ces collines qui jaillissent de toute part. Je me suis souvent promené à travers la campagne de Fenglou, le petit village ou je résidais, chez l’habitant et ou j’y ai notamment rencontré des agriculteurs ou quelques rares promeneurs à vélo et touristes de passage. Le bruit de l’eau de la rivière Li scintille et participe au cadre enchanteur. Face à ma fenêtre : la célèbre colline de la Lune exposée plus haut.

Collines

Sur place, l’envie de jouer à l’explorateur vous traverse forcément l’esprit. Le sentiment d’être seul en pleine nature? Foncez! Et pourquoi pas à vélo? Les habitants de la région ont vite compris que pour sillonner les routes et découvrir la faune et flore des alentours, le meilleur moyen était de se déplacer à vélo. Je vous suggère de louer un de ces engins proposés par chaque auberge à prendre à la journée à des prix souvent très raisonnables: environ 10 yuan (un peu plus d’un euro). De nombreux plans sont disponibles sur les routes et bien souvent, les auberges de jeunesse peuvent vous en fournir. Même si on ne se lasse pas de pédaler en pleine Chine du sud, attention toutefois à la chaleur étouffante de la haute saison !

L’appétit risque de se faire sentir après une telle balade au travers des petits sentiers, sachez que la cuisine du Guangxi est une des meilleurs de Chine!

L’appétit risque de se faire sentir après une telle balade au travers des petits sentiers, sachez que la cuisine du Guangxi est une des meilleurs de Chine! Mais surtout, une des plus épicées… Je vous rassure également de ce côté-ci, vous pouvez vous permettre de manger au restaurant tous les jours, même avec un budget limité. Je n’ai dépensé lors de mon voyage que 7 petits euros quotidien en moyenne et j’ai pu chaque jour manger dans un restaurant. La cuisine du Guangxi est variée et les plats sont nombreux. La gastronomie chinoise est très réputée dans le monde entier, je ne vous apprends rien ! Pour les curieux, oui il est possible de manger du chien, même si le plat en lui-même est de moins en moins cuisiné en Chine, il n’est pas non plus le plat le plus apprécié des chinois. Pour la petite histoire, le chien était à l’époque un plat du nord de la Chine, les restaurants près de la Corée sont plus nombreux car la viande de chien permettrait de se réchauffer l’hiver. La viande de chien était également généralement consommée par les gens pauvres car elle ne coute pas chère. A vous de repérer les fameux restaurants de chien si intéressés!

L’image à garder est celle des pécheurs qui se déplacent sur ces longs radeaux de bambou et chapeau de paille sur la tête.

RiziereEnfin, l’image à garder est celle des pécheurs qui se déplacent sur ces longs radeaux de bambou et chapeau de paille sur la tête. Il est bien évidemment possible de parcourir la rivière Li sur une de ces embarcations, pour beaucoup il s’agit de leur travail et la descente de la rivière est payante. Toutefois, à vous de vous éloigner de ces recoins fréquentés pour tenter de trouver un pécheur qui acceptera de vous emmener gratuitement si vous le souhaiter et pour un voyage des plus authentiques! Au hasard d’une rencontre, sur les bords de la rivière je me souviens avoir rencontré un pécheur qui m’a proposé de le rejoindre sur son embarcation en bambou afin de redescendre le lit de celle-ci.

Yangshuo, havre de paix en pleine abondance : Itinéraire!
5 (100%) 6 votes