La capitale Polonaise est pleine de richesses et d’intérêts. Partez à la découverte de Varsovie !

Souvent délaissée au profit de Cracovie, ville miraculeusement épargnée par la seconde guerre mondiale, Varsovie a beaucoup à offrir et à la particularité d’être appelée la ville « phoenix » ; en effet, durant la seconde guerre mondiale elle fut entièrement détruite par les bombardements. Les Polonais décidèrent alors de reconstruire entièrement le centre historique en se basant sur de vieilles photos et des anciens plans.

Un weekend à Varsovie

La vieille ville

La vieille ville, classée patrimoine de l’UNESCO, est particulièrement belle ; on a du mal à imaginer qu’elle a été entièrement reconstruite. Elle est colorée, avec des nombreuses églises et des ruelles pavées. C’est très agréable de s’y promener d’autant plus quand il fait beau.

Vous y trouverez comme dans toutes les villes polonaises le Rynek, soit la place centrale, entourée de maisons pleines de couleurs et décorées. En son centre se trouve la statue d’une sirène ; emblème de la ville et également présente sur le blason.

Pourquoi donc une sirène en tant qu’emblème ? D’après la légende, une sirène serait tombée sous le charme des bords de la Vistule au pied de la ville de Varsovie et aurait décidé d’y rester. Sa présence fut devinée par les pêcheurs de la ville car elle libérait tous les poissons piégés dans les filets. Ils décidèrent donc de l’arrêter mais charmer par sa voix ils abandonnèrent le projet et en tombèrent amoureux. Malheureusement un commerçant mal intentionné enferma la sirène dans une hutte. Le fils d’un pêcheur et ses amis vinrent à son secours et en signe de gratitude elle promit  aux pêcheurs de les secourir dès qu’ils en auraient besoin.

La vieille ville accueille également le château royal que vous pouvez d’ailleurs visiter. De le place du château démarre la rue Krakowskie Przedmieście.  Dans cette rue, vous trouverez la Basilique de la Sainte Croix qui abrite dans un de ses piliers le cœur du célèbre compositeur Frédéric Chopin.

Comme évoqué plusieurs fois dans mes précédents articles, les polonais sont extrêmement croyants ; je ne me suis jamais sentie aussi mal à l’aise en rentrant dans une église : Tout le monde priait et on nous regardait un peu de travers.

Dans le prolongement de cette rue se trouve la rue Nowy Swiat ; vous y trouverez de nombreux magasins.

Le Parc Łazienki

e parc lazienki

Le parc Łazienki est LE parc de Varsovie; c’est un peu de central Park de New-York ou le Hyde Park de Londres ; enfin dans de moindres mesures. On y trouve le palais d’été du dernier roi de Pologne, ainsi qu’un petit amphithéâtre à l’air libre, malheureusement fermé d’accès. Comme dans tous les parcs vous aurez le plaisir d’approcher les écureuils (qui sont roux ici et non gris) et il y a même des paons en liberté ! C’est un parc très agréable ; en été il doit être parfait pour flâner ou se reposer à l’ombre dans l’herbe. Juste à côté se trouve également un jardin botanique pour les intéressés.

Le musée de l’insurrection

insurrection varsovie

Ce musée est incontournable pour comprendre l’histoire de Varsovie ; c’est pour cela que je l’ai privilégié parmi les nombreux musées dont dispose la ville. Il retrace tout le déroulement du soulèvement de la ville de Varsovie contre l’occupation nazie. On y voit les combats, la mise en place d’une presse clandestine, l’organisation de la résistance etc.

Le musée est particulièrement bien présenté et mis en place ; on y retrouve un avion, une exposition d’armes d’époques, un film fait à partir d’images de journalistes de l’époque etc. C’est vraiment impressionnant et on se dit que les gens étaient tout de même sacrément courageux. Vous pouvez payer un supplément lors de l’achat de votre billet pour regarder un court film permettant de voir Varsovie après les bombardements acharnés des Nazis. Nous ne l’avons pas vu, mais juste en voyant une photo c’est particulièrement impressionnant. Il ne restait plus rien, que des ruines !

Durant la seconde guerre mondiale, la ville de Varsovie a subi d’énormes destructions ; en effet les nazis ont bombardé allégrement la ville et ont rassemblé 400 000 Juifs dans un ghetto. En avril 1943, le ghetto se révolte mais malheureusement les Nazis réagissent et les Juifs sont exterminés. Le 1er Août 1944,  une insurrection commandée par le général Tadeusz Komorowski éclate et elle s’achèvera en Octobre. Elle entraînera une évacuation forcée de la ville et sa destruction totale par des commandos spécialisés. Varsovie sera finalement libérée le 17 Janvier 1945 par les forces Polono-soviétiques. La reconstruction recommencera dès 1945. 

Quelques informations

Vivant à Cracovie, il était relativement simple pour nous de nous rendre à Varsovie. Il y a plusieurs moyens : par train ou par bus. Le train est plus rapide (environ 3 heures) mais plus cher que le bus qui lui met 5 heures. Nous avions pris nos billets sur internet avec la compagnie Polski Bus qui est connue pour proposer des tarifs assez bas.
Pour le logement, nous avions loué un studio pas très loin du centre en passant par le site airbnb. Un très bon rapport qualité/prix
Nous avons eu un énorme coup de cœur (n’ayons pas peur des mots) pour le restaurant Aioli situé au numéro 18 de la rue Świętokrzyska. Comme son nom l’indique vous pourrez y déguster de l’aioli à tous les plats ; il est franchement sensationnel. J’avais personnellement choisi le hamburger d’agneau et ce fut une agréable surprise de voir que ce dernier était accompagné d’une salade, d’une soupe, de frites et d’un petit dessert. Je recommande !

Beaucoup de personnes trouvent Varsovie un peu moche et recommande chaudement Cracovie. J’ai personnellement été conquise par la capitale qui fait vraiment grande ville comparée à Cracovie. Il est certes vrai que dès que l’on sort du centre les alentours sont particulièrement moches mais il y a une certaine atmosphère qui s’en dégage. Je tiens aussi à préciser que je ne me suis jamais autant perdue qu’à Varsovie même avec un plan ; et pourtant j’ai le sens de l’orientation ! Etudiez bien la carte avant de sortir de votre logement 😉

Il y a encore plein de choses à faire et à voir à Varsovie et malheureusement je ne vous en ai présenté qu’une infime partie. Il ne me reste plus qu’à m’y rendre de nouveau afin de visiter le musée Kopernic, le musée de l’histoire des Juifs de Varsovie, observer les jeux de fontaines et lumières du parc des fontaines (attention cela ne se fait qu’en été) etc.

En attendant le prochain séjour à Varsovie, consultez notre blog voyage 🙂

Un weekend à Varsovie !
5 (100%) 1 vote