Cet été, je souhaite mettre vos histoires en avant. Après Margaux qui a la chance de vivre à Rio de Janeiro, c’est au tour d’Antoine de nous parler de son expatriation dans un pays moins lointain mais de plus en plus connu : La Croatie. Alors, prenez vos valises, et partons à la découverte de ce magnifique pays. 🙂

Vous vivez aussi à l’étranger et vous aimeriez partager votre expérience auprès de la grosse communauté de Votre Tour du Monde? C’est simple, envoyez-moi un petit mail 🙂

Hello Antoine, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

OutwardBound outdoor training

Tout d’abord bonjour à toutes et à tous !  Je suis originaire du Pas-de-Calais, j’ai étudié pendant 3 ans à Lille et obtenu mon Master en Communication en Septembre 2014. J’ai toujours aimé les voyages, les rencontres nouvelles, à 24 ans c’était le moment de partir à l’aventure et de découvrir quelque chose de nouveau pour moi.

Pourquoi es-tu parti vivre en Croatie? Pourquoi pas un autre pays?

J’avais entendu parler du Service Volontaire Européen  qui permet de concilier voyage-projet personnel-projet professionnel. La Croatie est un pays qui m’a toujours attiré, peut-être en raison de ce que l’on appelle «l’esprit Balkans». En tous cas je voulais un peu d’évasion, une culture différente de ce que l’on peut rencontrer en Europe Occidentale. J’ai cherché dans la base de donnée (SVE) et j’ai trouvé un projet très intéressant en Croatie avec Outwardboundcroatia, mêlant communication et assistant/instructeur durant les Outdoors training et Erasmus training.  Parfait, je me suis lancé !

As-tu vécu un choc culturel important ?

Je ne parlerai pas de choc culturel mais plutôt de quelques surprises. Par exemple, lors des premières rencontres, on se serre la main et «on ne se fait pas la bise» comme on pourrait le faire en France lorsque l’on rencontre quelqu’un. Ensuite la relation de confiance est peut-être un peu plus dure à établir ici, les Croates prennent un certain temps à t’accorder leurs confiances. Toutefois, une fois que la relation est établie, ce n’est que du bonheur.

Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ta nouvelle vie ?

L’échange culturel ! J’ai vécu ce projet avec deux autres volontaires, une Portugaise et une Finlandaise. 3 pays, 3 cultures, nous avons énormément appris sur nos façons de vivre respectives. Grâce à mon association j’ai aussi pu rencontrer des personnes de toute l’Europe. Les «training Erasmus» à vivre tous ensemble pendant 1 semaine, c’est fantastique ! Tout se fait en équipe : le travail, la vie commune, la fête …

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’as pas trop apprécié ?

Sincèrement, je n’ai pas vraiment de déceptions, je pense que la nouveauté ne laisse pas de place aux sentiments négatifs, quand tu vis à l’étranger toutes actions, mêmes les plus basiques sont une découverte de chaque instant.  Peut-être un regret comme n’avoir pas eu assez de temps pour approfondir l’apprentissage du Croate.

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

Krka National Park

Les 3 premières semaines ont été compliquées : Je ne parlais pas l’anglais, tu dois te reconstruire un cercle de relations, des nouvelles amitiés. En clair, effectuer sa mue, tout reconstruire mais c’est aussi ça qui est excitant dans le voyage, sortir de sa zone de confort pour mieux se connaître et mieux connaître les autres. Se laisser aller et ne pas céder à la précipitation, autrement dit apprendre la patience.

Alors, tu as préféré vivre en Croatie ou en France?

Clairement, j’aime la vie croate, je m’y sens beaucoup mieux qu’en France, les gens sont beaucoup plus relax et c’est un pays sûr. L’état d’esprit est différent aussi, la Croatie est un pays jeune et qui ne demande qu’à oublier le passé douloureux de la Guerre d’indépendance. Ensuite, le pays est magnifique et chaque région a ses particularités.

Le pays est magnifique et chaque région a ses particularités.

Par exemple entre Zagreb et Split (2éme ville du pays sur la côte), la différence est énorme, on a l’impression parfois de changer de pays. La culture, l’histoire, l’architecture est quasiment opposé entre ces deux villes. Ensuite l’avantage de pouvoir vivre dans un pays, c’est d’en découvrir toutes les facettes. La  Croatie n’est connue que pour ses côtes, certes sublimes mais le reste du pays dispose aussi de merveilleux trésors.

Comment est le marché du travail là-bas ?

Malheureusement, la situation de l’emploi est catastrophique, la Croatie a un taux de chômage parmi les plus élevés d’Europe. La plupart des jeunes étudiants que j’ai pu rencontrer envisage de quitter le pays pour trouver un emploi.

Antoine pendant son travail

Antoine pendant son travail

Et le coût de la vie en Croatie est-il très bas?

Le coût de la vie y est correct, après tout dépend ou vous habitez. En habitant Zagreb (la capitale), les prix sont fixes toute l’année, étant donné que ce n’est pas une destination touristique à part entière. Tandis que sur la côte et dans les îles, les prix explosent en haute saison.

Concrètement, combien faut-il gagner pour avoir un bon confort de vie en Croatie?

Le salaire moyen oscille entre 500 et 600 euros, après c’est durant la haute saison que les salaires sont les plus élevés.

Les températures ne sont pas trop extrêmes en été/hiver?

Venant du Nord de la France et son temps pluvieux quasiment quotidien, j’étais rôdé avant de partir. A l’intérieur des terres, l’hiver peut être rude, j’étais parfois couvert comme le bonhomme Michelin. Ensuite l’été a commencé en Mars pour moi 🙂 , en Juillet-Août , les températures varient entre 35 et 40 degrés, quasiment impossible d’envisager une activité intense sans préparation.

Et les locaux, qu’en penses-tu?

Les Croates sont parfois froids et  rudes aux premiers abords mais une fois la coquille percée, ils sont très généreux et plein de vitalité. Il ne faut simplement pas leur dire que Nikola Karabatic d’origine croate joue pour la sélection française de handball 🙂

Penses-tu retourner en Croatie un jour ?

Oui c’est même sûr et certain ! En ce moment je travaille sur des projets à l’étranger mais j’y retournerai. J’ai beaucoup d’amis là-bas maintenant.

Quand conseilles-tu de s’y rendre pour un séjour?

Avril-Mai, Septembre-Octobre sont les meilleurs moments pour profiter de la Croatie, très peu de touristes, prix intéressants et température agréable. L’idéal est aussi si on a le temps, de visiter le Monténegro, la Serbie, la Macédoine et la Bosnie-Herzégovine, les paysages y sont sublimes. Pour les amoureux de sport Outdoor, c’est le paradis ! Dans les Balkans, il y a énormément d’espaces naturels dédiés au Kayak et au Rafting par exemple.

Pour les amoureux de sport Outdoor, c’est le paradis !

Un dernier mot, un dernier conseil?

Un conseil sûrement banal mais qui recouvre tellement de sens, si vous hésitez à partir à l’étranger, lancez-vous ! Généralement, on prend ses décisions en accord avec ce que nous impose le cadre de la société, le cadre familial alors qu’au final, seul compte le sentiment intérieur. La motivation est la clé !

Vivre en Croatie : Interview d’un expat’
4.55 (90.91%) 22 votes