Ottawa est une ville assez méconnue des français en général. Pourtant, cette ville reste la capitale du second plus grand pays du monde depuis 1857, et plus de la moitié de sa population à moins de 35 ans. J’ai eu la chance d’interviewer une personne qui vit à Ottawa depuis quelques temps, alors partons ensemble découvrir la vie telle qu’elle l’est à Ottawa!

VIVRE A OTTAWA

Bonjour, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ? (parcours, études, etc) 

Je m’appelle Sixtine, j’ai 20 ans et je suis en 3ème année de licence d’économie et sciences politiques à Paris. Je suis cette année en échange universitaire à Ottawa, au Canada. Et j’ai aussi un blog voyage (http://my-travel-project.com), où je parle de mon expérience au Canada et d’autres voyages !

vivre à ottawa 1

Pourquoi es-tu partie au Canada ?

Déjà parce que je voulais partir étudier dans un pays anglophone, et que je n’avais entendu que du bien de la part de personnes étant déjà parties au Canada, que ce soit pour des études, un job ou un stage. Donc je me suis dit que j’allais tenter l’expérience aussi !

Pourquoi Ottawa ?

J’ai choisi Ottawa parce que je voulais partir dans la partie anglophone du Canada, et que ma fac ne proposait que deux choix de destinations au Canada : Ottawa et Québec. Je me suis dit que la différence culturelle avec la France serait sûrement plus importante si je partais dans une ville anglophone aussi.

vivre à ottawa 5

As-tu vécu un choc culturel important ?

Quand je suis arrivée, pas vraiment : je connaissais déjà un peu la culture nord-américaine pour avoir voyagé aux Etats-Unis, donc au début ça n’a pas été trop un problème. C’est davantage au fil des semaines qu’on se rend compte de toutes les différences culturelles qu’il y a avec la France, et qui parfois déstabilisent un peu : on s’habitue vite, mais parfois on a l’impression de devoir tout réapprendre.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ta nouvelle vie ?

Ce qui me plait le plus je pense est l’ouverture d’esprit des Canadiens : je n’ai jamais été jugée, critiquée ou quoi que ce soit, les gens sont très sociables et entament la discussion partout : au passage piéton, à la caisse du supermarché, à l’arrêt de bus… Je me suis vraiment sentie bien accueillie dès le début.

ottawa-ville

A l’inverse, qu’est-ce que tu n’apprécies pas trop ?

Je ne dirais pas le froid, car je savais à quoi m’attendre avant même de partir ! Il y a peu de choses que je n’apprécie pas, alors je dirais que ce qui m’a le plus posé de problèmes jusque là, ce sont les grandes distances. Quand on veut passer un week-end dans une autre ville mais qu’il y a 17h de bus, ça pose parfois des problèmes d’organisation… Et les vols intérieurs étant extrêmement chers, il n’y a pas vraiment d’autre solution.

Il y a-t-il eu des difficultés d’adaptation dans ta nouvelle vie ?

J’ai eu davantage de difficultés à me sentir à nouveau « chez moi » dans mon nouvel appartement… Il faut se trouver des nouveaux repères, c’est un peu difficile. Sinon, Ottawa est une ville assez petite donc on s’y retrouve rapidement, de ce côté-là pas de problème. Et comme je suis à l’université, je n’ai pas eu trop de mal à rencontrer des gens. 

ottawa-city

Tu as longuement habité en France… Alors, c’est mieux Ottawa ou notre cher pays? 

Ca dépend de quels aspects on parle ! Les Canadiens sont bien moins « prise de tête » que les Français, mais d’un autre côté je reste française et attachée à mon pays… Même si j’adore le Canada, je reste amoureuse de mon pays (pour la nourriture !).

« Les Canadiens sont bien moins « prise de tête » que les Français, mais d’un autre côté je reste française et attachée à mon pays… »

Comment est le système universitaire au Canada ?

Il est vraiment différent de la France : déjà, beaucoup moins de cours, mais beaucoup plus de travail en amont. Au Canada, une licence ne dure pas 3 ans mais 4, et il est possible de faire 2 années préparatoires en « collège ». Sinon, il y a beaucoup de points communs avec ce qu’on s’imagine du système nord-américain : les matchs de hockey universitaires, les campus énormes, toutes les assos étudiantes…

« Il y a beaucoup de points communs avec ce qu’on s’imagine du système nord-américain : les matchs de hockey universitaires, les campus énormes, toutes les assos étudiantes… »

Les profs sont aussi davantage présents et il y a beaucoup moins de pression par rapport à la notation. Au final, je trouve le système canadien bien plus valorisant et stimulant.

Est-ce que le Canada est un pays très demandé ? En quoi se différencie-t-il d’autres pays selon toi ?

ottawa vivre a

Oui, le Canada est très demandé, que ce soit pour les études ou pour travailler ! Beaucoup de personnes partent vivre au Canada dans le cadre d’un PVT. Du coup, on retrouve énormément de français. Je pense que le fait que ce soit un pays bilingue aide pour une première expatriation, et donc attire. Même si j’habite au Canada anglais, Ottawa est à la limite du Québec et donc on retrouve beaucoup de québécois et de franco ontariens. Quand on signe un contrat de location, c’est utile de pouvoir parler français pour éviter des quiproquos !

En tant que française, as-tu des avantages au Canada au niveau immigration et études ?

Je ne suis pas avantagée du fait que j’étudie au Canada : si je veux m’inscrire en master, je ne serais pas privilégiée par rapport à ça. Par contre, pour un étudiant français qui souhaite étudier à l’université au Québec, il existe un accord entre le Québec et la France qui permet aux étudiants français de payer les mêmes frais de scolarité que les québécois. C’est assez avantageux, exemple :
Frais pour un étudiant québécois : 1500 $/an
Frais pour un étudiant canadien hors québec : 3000 $/an
Frais pour un étudiant international : 14 000 $/an

Niveau immigration, non, il n’y a pas d’avantages. Les procédures d’immigration (permis d’études, permis de travail, carte de résident permanent) sont exactement les mêmes, les délais de traitement des demandes sont les mêmes aussi.

Et le coût de la vie à Ottawa est-il très important, plus qu’en France ?

A Ottawa, la vie est vraiment chère je trouve. Déjà, les prix affichés sont toujours les prix hors taxes, donc quand arrive le moment de payer on se retrouve avec la mauvaise surprise de devoir payer 13 % de plus que prévu… Quand on est habitués aux prix TTC, ça fait un gros changement ! Les loyers sont bien moins chers qu’à Paris pas de doute là-dessus, mais sinon tout est plus cher : un forfait de téléphone coûte minimum 45 $ (37 €), et quand on va boire un verre, il faut penser au pourboire en plus des taxes (comme aux Etats-Unis). La dernière fois que j’ai été choquée d’un prix, c’est en achetant un livre : payé 57 $ (41 €), alors qu’il était indiqué à 29 € TTC. Merci l’Atlantique !

La dernière fois que j’ai été choquée d’un prix, c’est en achetant un livre : payé 57 $ (41 €), alors qu’il était indiqué à 29 € TTC. 

Du coup, on s’en sort mieux ou niveau confort de vie ?

Au final, le niveau de vie est quasiment le même : on dépense bien moins en loyer, du coup on compense en sorties et extras. Je me suis parfois limitée parce que je trouvais les prix trop chers, mais en convertissant en euros je ne dépense pas plus qu’en France.

L’hiver est-il si difficile que ca ?

Non, ce n’est pas si difficile ! Enfin tout est relatif… Contrairement à ce qu’on peut penser, on ne va pas perdre un doigt si on met le nez dehors. Mais c’est sûr que sortir de chez soi quand il fait -30 il y a plus agréable… Au final il fait aussi froid que quand on est au ski, donc c’est supportable, il suffit de se couvrir.

Et les canadiens, qu’en penses-tu ?

Les canadiens sont vraiment des gens adorables, très sociables. C’est un peu déstabilisant quand quelqu’un entame la conversation en plein milieu de la rue, mais au final on devient rapidement comme eux… On parle avec tout le monde ! Ils ont aussi beaucoup de préjugés sur les français, ça donne l’occasion de pas mal de débats quand on les rencontre !

Penses-tu rester longtemps au Canada ?

Je pense rester pour mon master si j’en ai l’occasion. Après mes études pas directement, vu que je partirais en tour du monde (normalement !). Mais pourquoi pas, à voir !

Un dernier mot ?

Si vous hésitez, lancez-vous ! Et si vous avez peur du froid, beaucoup de personnes l’ont fait avant vous et sont toujours vivants 😉

Le Canada vous fait rêver? Alors n’oubliez pas de découvrir les articles suivants :

Vivre au Québec, Que visiter à Montréal, vivre à Montréal ou hiver à Montreal

Vivre à Ottawa : Interview d’une expat’ !
4.68 (93.6%) 25 votes