Petit comté des Midlands en Angleterre, le Warwickshire est parfait pour les amoureux de la campagne anglaise et les férus d’Histoire.

Situé dans le centre de l’Angleterre, le Warwickshire est un comté verdoyant où de nombreux cours d’eau et canaux se croisent. Une région parfaite pour se ressourcer et flâner dans les petits villages historiques. J’y ai passé cinq jours; une durée parfaite pour se couper de la ville !

Visiter le Warwickshire

Royal Leamington Spa

Ancienne ville populaire grâce à ses sources bénéfiques pour la santé, Leamington Spa est désormais une petite ville agréable et limitrophe de Warwick. Je l’ai visité car c’était là où je logeais mais elle n’est pas d’une importance cruciale. Si tout de même vous y faites un tour, le parc Jephson Garden est très mignon (il est d’ailleurs possible de faire du canoë sur la rivière).  Le “Leamington Spa Art Gallery & Museum” est quant à lui gratuit.

warwickshire

Warwick

Comme évoqué auparavant, Warwick est une ville limitrophe de Leamington Spa. Nous y sommes donc allés en longeant le canal reliant, entre autres, les deux villes (environ 40-45 minutes de marche). Une marche très agréable au bord de l’eau qui permet de profiter des paysages bucoliques et de voir de nombreuses péniches. Le plus déroutant c’est qu’à un moment du parcours le canal passe au-dessus la rivière !

Warwick a été fondée en 914 après J-C dans le but de se défendre des invasions Danoises. Le château, très connu, a inspiré celui de la série télévisée Merlin. D’ailleurs des animations ont été installées au sein du château en rapport avec la série; il y en a aussi d’autres inspirées de l’époque médiévale (mise en marche de catapultes etc.) . Tout cela fait du château une excursion idéale pour les familles. Personnellement je ne l’ai pas visité; en plus du prix de l’entrée, le fait d’être totalement désintéressée de la série a fini de me convaincre.

Le château de Warwick a tout de même un point négatif; en effet si tu ne le visites pas, il est pratiquement impossible de le voir. Nous avons donc décidé de visiter le Mill Garden se situant au pied du château pour en voir au moins une partie d’extérieur.
Malgré un prix un peu excessif pour la taille du jardin (2£), il est tout à fait enchanteur et très mignon. Il m’a fait penser au monde d’Alice au pays des merveilles avec ses petits bancs aux pieds en forme d’écureuils, ses petites tables et chaises etc. De plus, en été tout est fleuri, un véritable petit écrin !

Pour accéder à ce jardin, il faut passer par Mill Street; une vieille rue pavée composée de nombreuses maisons à colombages; très pittoresque.

Outre ce coin de la ville; le centre offre aussi de nombreuses vieilles bâtisses dont le Lord Leycester Hospital! Ces bâtisses toutes en colombages, datant du XIVème siècle, n’ont jamais été un hôpital à proprement parler; en effet le mot “hôpital” est à comprendre dans son sens ancien c’est-à-dire “une institution charitable pour l’hébergement et l’aide apportée aux nécessiteux, infirmes ou âgés”. Le bâtiment fut aussi le siège de la “Warwick’s medieval Guild” 200 ans durant.

warwickshire

Stratford-Upon-Avon

J’avais entendu parler de cette ville lors d’un stage fait chez un Tour Opérateur en Angleterre car c’était, avec Londres, l’un des arrêts obligatoires des circuits touristiques Japonais. Cette petite ville médiévale traversée par la rivière Avon n’est autre que la ville d’origine de Shakespeare ! En relation avec ce dramaturge, plusieurs lieux peuvent être visités:

  • Shakespeare’s Birthplace: la maison où est né l’auteur.
  • New Place/Nash’s House: la maison où a vécu Shakespeare jusqu’à sa mort.
  • Hall’s Croft: là où vécurent sa fille aînée et son mari médecin (une exposition d’instruments médicaux d’époque y est d’ailleurs présente)
  • Anne Hathaway’s Cottage: là où la femme de Shakespeare vivait avant de l’épouser. Le cottage se trouve à environ 1 mile (1.4 km) de la ville et est accessible à pied. J’ai voulu y aller mais le chemin était tellement mal indiqué que je me suis perdue et j’ai fini par revenir sur mes pas. N’hésitez pas à demander une bonne explication à l’office du tourisme (ce que je n’ai pas fait; en effet l’employée s’occupant de moi était tellement désagréable que je suis partie bien vite en me disant que je me débrouillerais très bien toute seule).
  • Mary Arden’s House: se situant à environ 5 kilomètres de Stratford, ce fut la maison de la mère de Shakespeare.

La ballade le long de la rivière est très agréable et offre de beaux points de vue. Elle vous fera déboucher à la Holy Trinity Church, là où se trouve la tombe de Shakespeare (2£ pour s’y recueillir). Comme dans toutes les villes où une rivière passe, il est possible de faire de la barque; d’ailleurs on se rend bien compte que les sports nautiques font partie intégrante du mode de vie des habitants qui pratiquent l’aviron ou qui emmènent leur propre mini kayak pour pagayer sur la rivière.

Vous connaissez l’adage “le monde appartient à celui qui se lève tôt” ? Eh bien il est à appliquer à Stratford-Upon-Avon ! Etant arrivée à 9h00 du matin j’ai pu profiter d’un instant de tranquillité dans la ville; mais à partir de 11h00 les touristes sont partout, impossible de faire un pas dans les rues et les berges de la rivière sont envahies.

Petite anecdote: Sur High Street se trouve une maison à colombages datant de 1596. Elle vit naître en son sein la mère de John Harvard; un des premiers colons américains qui légua son domaine en 1683 à la future université d’Harvard 😉

warwickshire

Kenilworth

Non desservi par les lignes de trains régionaux, j’y suis parvenue en bus. En soi la ville actuelle n’a rien de particuliers; il faut se rendre un peu plus loin à la “vieille ville” (the old town) où se trouve la richesse historique de la ville:

  • Les ruines du château de Kenilworth: le château fut construit 50 ans après la conquête des Normands. Au sein des ruines se trouvent aussi des jardins; je ne l’ai malheureusement pas visité pour les mêmes raisons que pour le château de Warwick; je trouvais le prix de l’entrée excessif pour des ruines – que ce soit les plus grosses d’Angleterre ou non – (environ 8£). J’ai préféré me promener autour du château ce qui fut une petite balade fort agréable !
  • Abbey fields: Ce grand espace vert (à deux pas du château) où les familles vont profiter d’une journée ensoleillée recèle les ruines de l’abbaye Saint Mary the Virgin et son cimetière. Ce monastère fut fondé en 1119, mais l’année 1538 marqua son déclin quand Henry VIII décida de dissoudre les abbayes après sa rupture avec Rome et le Pape.
  • Little Virginia: ce vieux hameau se trouve dans “The old town” à côté du château et se compose de 15 cottages datant du 17ème siècle. Un coin très mignon, qui fut célèbre à son époque car c’est à Little Virginia que furent plantées les premières pommes de terre ramenées en Angleterre par Sir Walter Raleigh !

Warwickshire 4

Coventry

Consciencieusement bombardée par l’Allemagne Nazie lors de la Seconde Guerre mondiale (en effet, la ville était un important centre industriel à l’époque); Coventry n’a pas une réputation très fameuse. Dès lors que j’ai annoncé mon envie de m’y rendre deux petites heures sur le chemin du retour vers l’aéroport, j’ai reçu la même réponse de la part de tous: “Coventry ? Mouaif… C’est moche, il n’y a rien à faire”.
Je ne me suis pas pour autant démontée; je voulais voir les ruines de la cathédrale.

Il est certes vrai que ce n’est pas la ville la plus mignonne que j’ai vue; mais les ruines de la Cathédrale Saint Michael sont impressionnantes. Partant d’un petit monastère bénédictin construit en 1043, il fut au fil des années agrandi pour devenir la cathédrale aux mesures que l’on connaît. Il ne reste désormais que les enceintes et une tour; le toit ayant totalement disparu.

Juste à côté de la cathédrale se trouve la nouvelle église ainsi que le Saint Mary Guildhall. La visite est gratuite ce qui permet de visiter cette vieille bâtisse tout en colombages et en vieux bois qui héberge le conseil de la ville depuis le Moyen Âge. Dans le grand hall se trouve une très grande tapisserie qui aurait nécessité 4 ans d’ouvrage ! Ce fut aussi le lieu où fut détenue la reine Mary D’Ecosse suite à un soulèvement des catholiques dans le Nord en 1569.

Avant de retourner à la gare je suis passée par la rue médiévale regroupant toutes les vieilles maisons du Moyen Âge. On y apprend que la plupart ont été démontées puis reconstruites dans cette rue grâce à des panneaux en bois explicatifs sur chaque façade.

Légende de Lady Godiva: on raconte que sous la domination du seigneur Lord Léofric (968-1057), les habitants de Coventry souffraient de taxes accablantes. Lady Godiva, femme de Lord Léofric, le pria plusieurs fois de baisser ses taxes; ce à quoi il répondit qu’il accéderait à sa requête si elle montait à cheval nue dans les rues de la ville. Elle le prit au mot et son mari tint parole.Une statue en son honneur se trouve d’ailleurs sur la place principale.

warwickshire

Où manger

A Warwick nous avons mangé au « Lazy Cow ». Un steak house super mignon avec une terrasse extérieure ombragée super mignonne (oui c’est un peu redondant mais c’est que j’ai vraiment adoré) composée de tables colorées, de petits pots de fleurs etc. De plus le restaurant est légèrement à l’écart des rues très passantes ce qui permet de manger tranquillement. Petite information pour les nostalgiques du Québec: ILS PROPOSENT DES POUTINES SUR LEUR CARTE ! (inutile de préciser ce que j’ai mangé).
Adresse: 10 Theatre St, Warwick
Il en existe un aussi à Stratford-Upon-Avon; un peu moins mignon mais au bord de l’eau !

Se déplacer
La région du Warwickshire est très bien desservie par les trains. Le service est assuré par Chiltern Railways. Vous pouvez trouver la carte des destinations sur le site de la compagnie et consulter les horaires sur le site de National Rail Enquiries. Acheter un aller-retour coûte moins cher que d’acheter juste un aller ou juste un retour !
Pour ce qui est du bus, faites attention ! Tout comme les trains, plusieurs compagnies se partagent le réseau; si vous achetez, par exemple, un aller-retour pour la ligne 11 de Stagecoach, vous ne pourrez pas utiliser le retour avec le bus X11 qui opère pour une autre compagnie même s’ils s’arrêtent aux mêmes arrêts.
Je pense que la location de voiture peut être une bonne option pour cette région; en effet elle permet de ne pas dépendre des trains et visiter d’autres petits villages peut-être moins connus. N’oubliez pas que les Anglais roulent à gauche par contre !

Le budget
En faisant toutes mes recherches pour préparer mon séjour je me suis rendue compte que faire du tourisme en Angleterre revient très cher. Ils font en général tout payer, et pas qu’un peu, ce qui explique pourquoi j’ai préféré m’abstenir de visiter les châteaux. Il ne faut pas oublier les dépenses à côté qui font vite monter la note comme les repas et surtout le train qui n’est vraiment pas donné !

Petits conseils
Faites attention à vous lorsque vous traversez ! On a beau savoir que les Anglais roulent à gauche, notre automatisme « gauche-droite » avant de changer de trottoir est tenace; je me suis faite avoir à chaque fois, heureusement qu’il n’y avait pas beaucoup de circulation. Dans le Warwickshire les feux pour piétons ne se trouvent pas de l’autre côté de l’intersection, mais de son propre côté. Ne faites pas comme moi; ne ratez pas le petit bonhomme vert parce que vous regardiez dans le vide en face 😉

Vous n’êtes pas très campagne ? Découvrez d’autres destinations sur notre blog voyage !

zp8497586rq
Warwickshire : quelques jours dans la campagne anglaise
5 (100%) 13 votes