Quelques nuits de pure magie au Maroc… C’est ce qu’offre le Sahara Marocain, une étape incontournable lors d’un trip dans ce pays aux multiples facettes.

UN PERIPLE DANS LE SAHARA

QUEL COÛT ?

De la magie… oui mais à quel prix ? Vous pouvez passer par l’intermédiaire d’une agence locale (DMC) à moindre coût, ce qui vous garantira une certaine sécurité sans avoir à vous soucier des aspects « pratiques » du voyage, notamment en ce qui concerne la difficulté de trouver des stations essences aux abords des portes du Désert. En passant par ce type d’agence (souvent familiales, basées à Mhamid notamment), vous aurez la possibilité de négocier le prix d’un accompagnement sur mesure avec transport inclus au départ de certaines villes, notamment Marrakech. Vous pouvez vous en sortir pour moins de 200 euros, tout compris, pour quelques jours de féérie saharienne.

POUR Y ACCEDER…

Si vous avez déjà prévu de passer par Marrakech, il est donc envisageable d’y accéder en voiture (prévoir 5h de route), en passant par Ouazazate et Zagora. Cette route vous dévoilera au fur et à mesure des kilomètres les paysages de plus en plus arides sud marocains. Des montagnes rocheuses aux Oasis s’étendant jusqu’à l’horizon, le chemin contient, à lui tout seul, une pluralité de paysages à couper le souffle. Lors de votre route vers le sud, vous aurez l’occasion de faire de jolies rencontres, loin de la folie de Marrakech et de l’occidentalisation de Casablanca… A la découverte du Maroc authentique. Pour les personnes souffrant des virages en montagne, je vous déconseille vivement d’y aller en voiture… La route entre Ouarzazate et Mhamid, la porte du désert, est composée en grande majorité de virages en lacets.

UNE FOIS SUR PLACE…

Lorsqu’on arrive aux portes du désert, c’est le calme et les dunes à perte de vue qui remplacent les oasis et les montagnes rocheuses. Plusieurs choix s’offriront alors à vous : continuer en 4×4 dans le sable (plutôt sympa comme expérience digne d’un Paris-Dakar), ou une partie en dromadaire… La voiture demeure néanmoins nécessaire pour pénétrer plus loin dans le Sahara et s’aventurer jusqu’aux Dunes de Chegaga. Une immensité de sable jusqu’à l’horizon… Elles vous feront vous sentir comme un miniscule grain de sable au milieu d’une nature sauvage et éblouissante. Les plus sportifs en profiteront pour grimper au sommet des Dunes et se régaler d’une vue digne d’un conte des mille et une nuits.

Vous ferez en sorte de vous retrouver en haut d’une dune lors du coucher de soleil, qui offre une véritable valse de couleurs : rouge, orange, rose, violet… et qui se reflète d’une façon magistrale sur l’étendue infinie de dunes.

LA NUIT DANS LE DESERT

Lors d’un séjour dans le désert, la plus belle expérience restera sans aucun doute votre première nuit. Partez de préférence en début ou fin d’été, de façon à ne pas avoir trop froid tout en évitant de tomber sur des petites bêtes pas très agréables, comme des scorpions… qui sont plus nombreux en été.
Si vous partez début septembre, la saison est idéale, c’est alors que vous pourrez même vous aventurer à dormir à la belle étoile, bien enroulé dans votre couverture. Vous en profiterez pour regarder le ciel et vous laisser transporter par la beauté incroyable de la voie lactée, visible à l’œil nu dans cette région, loin de toute urbanisation. Cette sensation de se sentir à la fois seul au monde minuscule dans une immensité.. est vraiment hors du commun.
Les passionnés d’astronomie seront au paradis, étant donné que plus de 80% des constellations visibles de la Terre, sont visibles à l’œil nul dans cette région. De quoi se sentir perdu parmi multitude d’étoiles plus brillantes les unes que les autres…

Vous serez réveillé par les premiers rayons du soleil et pourrez profiter dès votre réveil de l’aurore, avec une vue sur les dunes dorées et silencieuses.

302908_10150307947153044_1976265113_n

Je vous conseille vivement d’embarquer avec vous votre appareil photo, même si vous aurez sûrement peur de l’abîmer avec les grains de sables… La beauté des paysages permet de prendre des photos plus ravissantes les unes que les autres ; c’est sans aucun doute un « must do » pour tous les passionnés de photographie qui se raviront des souvenirs de ces paysages enchanteurs, dont il est possible de capturer une partie de la magie avec un très bon appareil.

PAR QUI ETRE ACCOMPAGNE ?

Pour vivre ces moments magiques tout en étant entouré par des connaisseurs, je vous conseille de vous faire accompagné par des nomades (ou anciens nomades, désormais sédentarisés aux portes du Désert), qui se feront une joie de vous faire découvrir les beautés enchanteresses de leur région.
C’est alors qu’il vous sera aisé de partager des moments autour d’un tajine, d’un thé, d’une derbouka, assis sur un tapis, à discuter de leurs diverses expériences dans cette fabuleuse région. Les marocains étant non seulement accueillants mais également bons vivants, il ne sera pas étonnant de finir la soirée en train de danser au son de la derbouka, au clair de lune.
Et puisque les Marocains sont accueillants et chaleureux, il ne sera pas surprenant de vous faire inviter dans les familles de vos accompagnateurs pour déguster un couscous et fêter votre passage. Viendra ensuite le moment de partir, de retrouver la porte du désert, puis les premières villes en direction de Marrakech. C’est à ce moment que vous serez déjà en train de réfléchir à revenir très vite et de revivre cette expérience unique.

Alors, on part ensemble au Sahara ? 🙂

Pouvez-vous voter pour ce post?