Symbole intemporel de l’esprit pionnier américain, les grands espaces ne peuvent se découvrir qu’à l’occasion d’un road trip dont l’organisation demeure la clé de voûte de la réussite. Les longues routes désertiques jalonnées de motels parcourant des paysages demeurés, comme par enchantement, sauvages évoquent toute la magie d’un voyage dans l’ouest américain.

De sa conquête, demeurent les villes fantômes comme figées dans un sommeil éternel. Car ajoutant aux splendeurs géographiques, les découvertes du road trip offrent également le dépaysement d’un véritable voyage dans le temps.

Sur la route

Condition nécessaire d’un voyage parfaitement organisé, le choix de la voiture permettra de joindre le confort de la traversée à la magie du mythe. Afin qu’il soit le plus judicieux, le site CarDelMar permettra une comparaison des différentes prestations offertes. Une fois doté d’un véhicule, une carte routière précisera l’itinéraire. S’il revient à chacun de choisir les lieux qu’il souhaite visiter, deux routes apparaissent d’emblée incontournables.
Impossible de ne pas partir sur les traces de la route 66. Longer en partie cette route mythique qui joignait Chicago à Los Angeles, traversant 8 états d’est en ouest. Nombreux sont les paysages jalonnant son parcours. Dans le sud des montagnes Rocheuses, le Nouveau Mexique déploie ses hauts plateaux clairsemés de cactus se creusant de profondes gorges dans le sillon du Rio Grande. Se heurtant à ce massif, s’étendent plus à l’est les grandes plaines du Texas avec ses prés vert émeraude à perte de vue.
Moins connue mais aussi riche en découvertes, la route 89 remonte de la frontière mexicaine à la frontière canadienne. Du sud au nord, la traversée de 5 états de l’Arizona au Montana déploiera une diversité de contrées à admirer, des falaises de grès rouge brique du Canyon Oak Creek de l’Arizona aux massifs d’épicéas et de mélèzes de la forêt nationale de Lewis and Clark du Montana.

La splendeur des parcs naturels

Car quelles que soient les routes empruntées, nombreux sont en effet les parcs naturels à découvrir. Avec grand sens du pittoresque, l’Utah élève en voûte ses roches de grès rougeoyant dans le parc national, éloquemment appelé, des Arches. Curiosité géologique issue de l’érosion naturelle, certaines ont acquis une notoriété publique. La plus célèbre Delicate Arch plante solidement ses jambes dans le décor tel un cow boy. La plus longue Landscape Arch s’élance gracile sur 89 mètres de long. La plus cinématographique Double Arch se partage en deux voûtes d’une même base pour receler une des intrigues d’Indiana Jones.
Plus au nord, la possibilité de s’étonner face aux phénomènes naturels de géothermie invitera à une halte dans le parc national de Yellowstone situé dans le Wyoming. De nombreux geysers, modestement les 2/3 de la planète, font jaillir une eau surchauffée dans des nuages de vapeur. Le plus célèbre d’entre eux Old Faithful remplit fidèlement son office toutes les 90 minutes. S’ajoutant à ce phénomène paravolcanique, sources d’eau chaude, fumerolles, mares de boue seront aussi au rendez-vous.
Enfin, à ne pas négliger, à l’extrême ouest de la Californie, les paysages lunaires de la vallée de la mort. De la perspective de Dante, un panorama sur la vallée centrale apparaît. Les formes hexagonales des saucières de Badwater offrent leur aride damier.

san-francisco

A la conquête de l’ouest

Au coeur de la conquête de l’ouest, les grands espaces américains possèdent encore scellés à tout jamais dans le temps de nombreuses villes fantômes témoignant d’un passé où s’entremêlent violence et héroïsme. A cette occasion, il ne serait pas étonnant de sentir apparaître en imagination les figures archétypales du cow-boy laborieux et honnête, du hors-la-loi violent et impitoyable, de l’indien farouche et rusé.
En Californie, combien plus évocateur que de se retrouver dans la ville de Bodie. Sur les sentiers de la ruée vers l’or, l’ancienne ville minière affiche encore de nombreuses maisons de bois, rescapées du double incendie qui la ravagea. Passer de l’une à l’autre fera découvrir quelques secrets de l’habitat d’alors.
Poussant plus à l’ouest dans le Wyoming, la célèbre ville Cody à l’orée du parc de Yellowstone demeure une étape touristique d’intérêt. Fondée par le fameux Buffalo Bill, elle reste outre ses édifices d’époque active encore aujourd’hui pour ses tournois de rodéo.

 

Pouvez-vous voter pour ce post?