Le mythique Parthénon, le plus célèbre monument grecque classique

QUE FAIRE A ATHENES : NOTRE TOP 5

QQue ce soit pour le cours d’histoire qui vous attend à chaque coin de rue ou pour les délices culinaires que seuls les Grecs ont le secret, la ville millénaire d’Athènes saura vous charmer en moins de temps qu’il n’en vous faudra pour manger un baklava. Du temple d’Héphaïstos aux statues de Zeus, vous pourrez revivre à votre façon les années de gloire de cette région bordée par la Méditerranée. C’est un départ pour ce pays fascinant!

Concernant le logement, je vous conseille de surveiller les promotions des hôtels qui peuvent être vraiment très intéressantes dans la capitale grecque. Si vous voyez une offre intéressante, je vous conseille de sauter dès que possible dessus car cela peut partir vite. Voici une liste toujours actualisée qui devrait vraiment vous aider dans votre quête du logement parfait au meilleur prix 🙂

Au pays de Socrate

Si les monuments et autres vestiges du passé vous laissent normalement de glace, vous serez éblouis par ces constructions qui renferment chacune une histoire fascinante. En plein cœur de la ville, vous n’aurez d’autre choix que de commencer votre visite par l’Acropole d’Athènes, sur laquelle se dresse le Parthénon. Datant du 4e siècle avant Jésus-Christ, il est en perpétuelle rénovation, ce qui en déçoit plus d’un. En effet, entre les foules de touristes et les ouvriers, il est très difficile de prendre une bonne photo du Parthénon. Mon conseil : prendre une bonne inspiration, fermer les yeux et mettre de côté les petits désavantages pour apprécier à sa juste valeur ce monument grandiose.

La visite peut ensuite continuer dans le quartier où se cache d’autres trésors de l’histoire occidentale tel que le Théâtre de Dionysos. Ce théâtre, situé sur le versant Nord de l’Acropole, est très bien conservé et on peut facilement s’imaginer les 17 000 spectateurs qui s’entassaient pour regarder les grandes tragédies d’Eschyle, Sophocle et Euripide.

Les billets pour le site de l’Acropole se trouvent à l’entrée du site et pour une dizaine d’euros (encore moins si vous êtes étudiant), vous pourrez visiter différents sites tels que l’Agora et le Théséion. Conseil de base pour passer une agréable visite : évitez l’après-midi où les bus de touristes vous feront perdre patience et où le soleil vous achèvera.

théâtre

L’eldorado des papilles gustatives

L’auteur de ces lignes, qui n’a passé que quelques jours en Grèce, est tombé en amour de cette cuisine simple, délicieuse, fait à partir de produits frais. Dirigez-vous dans une taverne, petit restaurant typique, pour vous apercevoir à quel point les Grecs ne rigolent pas avec la cuisine. Des recettes répétées et répétées depuis leur enfance, des aliments choisis avec soin, les chefs ne laissent rien pour acquis. Fromage feta, huile d’olive, tzatziki, vous ne voudrez plus partir de ce pays accueillant où le simple fait de prononcer quelques phrases dans la langue locale vous attirera le respect de vos hôtes.

Ça donne soif tout ça? Vous trouverez aussi quelques spécialités grecques que vous pourrez partager avec vos nouveaux amis. Mise à part le vin, on peut trouver de l’Ouzo, boisson à l’anis se rapprochant du pastis français. La fabrication de cet apéritif est un art qui se maintient parmi les générations d´artisans grecs, ce qui en fait une boisson culturelle et particulièrement appréciée par les connaisseurs de par son originalité.

Lors du retour au Québec, j’étais légèrement angoissé à l’idée de passer les douanes canadiennes. Avec tous les souvenirs que j’avais ramenés (huile olive et olives, baklava, Ouzo, etc), mon sac était passé de 15 kilos à 25 kilos en deux semaines. Heureusement pour moi, le douanier était un amateur… de cuisine grecque. Quelle chance !

2012-01-23 13.03.51

Encore un peu d’histoire

Maintenant que vous avez mangé à votre faim, il est temps de continuer la visite historique d’Athènes. La ville regorge de différents musées, voici quelques suggestions :

  • Le musée de la guerre : c’est ici que sont exposés les costumes et les armes militaires d’autrefois.
  • Le musée d’art populaire grec : Ce musée regroupe toutes les traditions du pays à travers les objets domestiques, le théâtre d’ombres, les costumes, les armes, les bijoux et les objets religieux. On y trouve aussi quelques peintures murales.
  • Le musée byzantin et chrétien : Il présente une collection de plus de 25 000 objets, ce qui en fait l’une des plus grandes du monde ! Réaménagé récemment, on traverse les salles en passant d’une époque à l’autre, de la fin de l’Antiquité jusqu’à la chute de Byzance.

Il y a aussi le Nouveau Musée de l’Acropole, situé tout près du Parthénon. Fraichement rénové, il a coûté plus de 130 millions d’euros à construire en 2003. Les grandes fenêtres offrent aux visiteurs une belle lumière naturelle et l’utilisation du marbre rend le tout magnifique. Le musée abrite les objets provenant des monuments et des fouilles sur l’Acropole: bas-reliefs, statues et céramiques allant de la Préhistoire à l’antiquité tardive. Les collections sont organisées en cinq thèmes : les pentes de l’Acropole, l’Acropole archaïque, le Parthénon, les autres monuments de l’Acropole classique et les «autres collections».

Les Jeux olympiques de 2004 avaient permis à la ville d’Athènes de faire peau neuve mais depuis la crise financière, la situation reste précaire. Les logements abandonnés sont nombreux dans la ville et il suffit de discuter quelques minutes avec les gens pour comprendre à quel point c’est difficile. Dans ce contexte, la Grèce tente d’attirer les visiteurs par tous les moyens possibles pour contribuer à l’industrie du tourisme, cette industrie qui aide énormément l’économie grecque.

article-1197649-0566185E000005DC-392_468x286

Se perdre (volontairement) dans la Pláka

Comme les souks marocaines ou La Rambla à Barcelone, la Pláka est un endroit où l’on aime flâner pendant des heures. Bien que l’endroit soit ultra-touristique, il y règne une atmosphère magique. Les différentes boutiques vous offrent des produits locaux et les vendeurs se feront le plaisir de répondre à toutes vos questions.

Dédale de petites rues pittoresques, ce quartier, situé en contrebas de l’Acropole, propose aussi plusieurs restaurants pour tous les budgets. La rue Adrianou qui est l’une des plus anciennes artères d’Athènes sépare le quartier en deux parties : le Haut Pláka qui continue vers le quartier d’Anafiotika et le Bas Pláka qui aboutit à la place Monastiráki. Si les puristes vous diront que ce n’est pas le «vrai Athènes», le quartier reste néanmoins un incontournable.

plaka1

Voir Athènes et mourir

Le Mont Lycabette (qu’on peut voir sur la photo ci-dessous) offre une vue incomparable sur l’horizon athénien. Loin de l’agitation de la ville de 3,7 millions d’habitants, vous pourrez savourer un délicieux café grec tout en admirant le soleil qui se couche sur la magnifique Athènes. Au sommet de la colline, qui fait 277 mètres, se trouve l’église de Saint-Georges (Hagios Georgios), bâtie au XIXe siècle.

Deux options s’offrent à vous: monter à pied ou prendre le funiculaire à 7 euros.

IMG_2465

C’est déjà l’heure de faire vos valises ? Ou peut-être ferez-vous partis des chanceux qui partiront vers le Sud où vous attendent les îles paradisiaques grecques ? Que ce soit le cas ou sinon, rester à l’affût de notre blog voyage où nous vous proposerons bientôt un article consacré à ces merveilles de la Méditerranée. À bientôt ou comme on le dit si bien en Grèce : Τα λέμε, σύντομα.

1947504_10152439322143814_1172003266_nSur quelle île grecque se trouvent ces pieds?

TOP 5: QUE FAIRE À ATHÈNES?
4.42 (88.33%) 12 votes