Lorsque je pensais aux Iles Canaries, j’imaginais des hordes de touristes parqués dans d’énormes complexes hôteliers sous régime all inclusive… En fait, pas du tout ! Et Lanzarote est une de mes plus belles découvertes de ces dernières années. Comme quoi voyager, c’est savoir dépasser ses idées préconçues ! Cette petite ile volcanique au large du Maroc a obtenu le titre de « Réserve naturelle de la biosphère » par l’Unesco, alliant développement économique avec la préservation de l’environnement. Entre coulées de lave, vallées viticoles et superbes plages, le paysage est unique ! Vous y rencontrerez également un artiste local visionnaire qui a fortement imprégné l’ile.

Comment se rendre à Lanzarote?

De nombreuses compagnies s’y rendent parmi lesquelles des low-cost, vous pouvez donc trouver des billets à un prix tout à fait abordable. D’autant plus si vous partez hors saison. Vous pouvez également utiliser des vols domestiques dans l’archipel ou prendre le ferry (c’est assez facile depuis Fuenteventura par exemple).

Sur place, vous pouvez prendre le bus (via www.arrecifebus.com) mais le plus simple est de louer une voiture. Cela vous fera gagner du temps et vous permettra de visiter toute l’ile. Les compagnies internationales sont présentes mais vous pouvez aussi vous adresser à Cabrera medina, une agence « locale » qui possède de nombreux bureaux. Pour une petite citadine 5 portes avec air conditionné, comptez 100 € par semaine, sachant que l’ile n’est pas énorme et que l’essence est moins chère que dans la plupart des autres pays européens.  En général, le parking est gratuit.

Quand partir à Lanzarote ?

Fondation Cesar Manrique

Le climat étant plutôt stable, Lanzarote se visite toute l’année. Le thermomètre ne descend pas en dessous de 15° en hiver et ne dépasse pas 30° en été. De plus, il pleut très rarement. Mais le vent peut être assez présent, surtout sur la côte ouest et en altitude. Compte tenu de la taille de l’ile, vous pouvez faire énormément de choses en une semaine. Faites y donc un saut dès que vous avez un moment de libre, en toute saison.

Que faire à Lanzarote ?

Le nord de Lanzarote

Mirador del Rio

Dans cette partie peu peuplée de l’ile, ce ne sont pas les activités qui manquent. Cette région vous permettra aussi de faire connaissance avec Cesar Manrique, artiste emblématique de Lanzarote que ce soit en vous baladant dans le Jardin de cactus ou en découvrant le site très particulier de Jameos del Agua. Le site naturel des Cuevas de los Verdes plaira aux amateurs de visites souterraines.

A Orzola, charmant petit port de pèche, vous pourrez déguster un bon plat de poisson frais ou prendre le bateau pour l’ile de la Graciosa. Vous y trouverez des plages de sable blanc et la possibilité de plonger dans ses eaux poissonneuses. Si vous n’avez pas l’envie ou le temps de vous y rendre, ne manquez pas le Mirador del Rio qui surplombe la mer de près de 500 mètres et offre un panorama exceptionnel sur l’archipel de Chinijo.

L’ouest de Lanzarote

Timanfaya

La caleta de Famara est l’une des plus longues plages de Lanzarote. Très venteuse, elle est particulièrement propice au surf et à la voile. Le petit port de pèche est très sympathique et l’endroit reste l’un des plus abordables.

En prenant la route vers le sud, vous arriverez au Parc national de Timanfaya, l’un des incontournables de l’ile. Le paysage résulte des grandes éruptions de 1730 à 1736. Vous traverserez cratères, coulées de lave et mer de cendre. Toutefois il faut le savoir, cette balade s’effectue en car. Personne ne foule des pieds cet océan volcanique.

L’est de Lanzarote

Teguise

La capitale Arrecife ne vaut pas forcément le déplacement mais l’offre culturelle y est intéressante. Je vous conseille plutôt Teguise, ancienne petite ville blanche et hors du temps absolument charmante. Un important marché s’y tient le dimanche mais le reste de la semaine est assez calme. Entre ces deux villes, ne manquez pas la Fondation Manrique (encore lui !) qui a pris place dans sa propre demeure. San Bartholomé est une autre bourgade toute blanche où l’on peut lire à l’ombre des palmiers de l’ayuntamiento en écoutant les papys papoter sur leur banc.

Le sud de Lanzarote

La Geria

Entre San Bartholomé et Uga, en empruntant la LZ30, vous traverserez la grande vallée viticole de la Geria. Les cultivateurs y ont développé un mode de culture très particulier en creusant la terre et en construisant des murets de pierre volcanique pour protéger les vignes, le tout largement recouvert de cendres noires. Les vins peuvent être de grandes qualités. Certains domaines permettent visites et dégustations pendant que d’autres, de plus petite envergure, vous recevront très simplement. Sachant que je ne les ai pas tous testés, je vous livre tout de même mon coup de cœur personnel : la Bodeguita del Tablero. Au bout d’un chemin peu avant Uga, vous attend l’un des meilleurs vins rouges de Lanzarote (du monde ? J).

Des nombreuses randonnées sont possibles dans cette région comme dans toute l’ile d’ailleurs. Ensuite, vous pouvez repartir en direction de la côte pour faire une étape à El Golfo et admirer la Laguna verde, ancien cratère dont une partie a été engloutie par les eaux. N’hésitez pas non plus à faire une pause photo aux salines de Janubio.

A l’extrême sud, se trouve l’une des plus célèbres plages de l’ile, celle de Papagayo. Plusieurs criques s’offrent à vous après une route en terre battue. Allez-y tôt pour éviter le monde.

Où se loger à Lanzarote?

Playa Blanca

Lanzarote compte trois grandes stations balnéaires : Costa Teguise, Puerto del Carmen et Playa Blanca. Si elles n’ont pas de charme particulier, elles ne sont toutefois pas comparables à ce qui se fait à Tenerife ou en Espagne continentale. Plus petites, plutôt calmes et majoritairement blanches, elles offrent certaines facilités et de nombreuses possibilités de logement. Famara et Playa Quemada sont deux agréables alternatives à ces stations. Vous pouvez aussi loger dans des « casas rurales » plus traditionnelles et réparties sur toute l’ile. Une nuit à 30 € dans une petite pension est envisageable mais tablez plutôt pour 50 €. Si vous le pouvez, partez en dehors des vacances scolaires car cela influence énormément les prix.

Sinon, n’oubliez pas de consulter les locations d’appartements sur place directement ici ou encore toutes les promotions pour les hôtels ici.

Que manger à Lanzarote?

On mange bien à Lanzarote. Ou alors j’ai eu beaucoup de chance! S’il ne s’agit pas toujours de haute gastronomie, la cuisine est néanmoins savoureuse. Sont au menu tapas, poissons, fruits de mer, grillades, fromages et la pomme de terre sous toutes ses formes. Ces plats pourront être accompagnés d’un bon vin local. C’est un peu moins cher qu’en France ou en Belgique, surtout lorsque le lieu n’est pas particulièrement touristique. De nombreuses superettes vous permettront également de pique-niquer si vous le souhaitez. Lanzarote est une belle surprise, profitez-en !

Merci à Amelia pour ce récit très utile 🙂

Que visiter à Lanzarote? Itinéraire à ne pas rater!
4.56 (91.11%) 18 votes