La Cappadoce est une région de la Turquie connue pour ses cheminées de fées et ses paysages surréalistes. Construite grâce aux irruptions volcaniques des deux principaux volcans de la région, elle offre des paysages hors du commun.  Son nom se traduit par le pays des beaux chevaux. Aujourd’hui, elle représente aussi le pays des montgolfières spectaculaires et des vallées extraordinaires.

QUE FAIRE EN CAPPADOCE?

Riche de son histoire qui s’est bâtie à la croisée des chemins de diverses civilisations, du royaume Hittite jusqu’à l’empire Ottoman, en passant par l’empire Gréco-romain, la Cappadoce est imprégnée de la chrétienté grecque qui a longtemps occupée la région. Votre séjour sera donc ponctué par les visites de plusieurs monastères ou d’églises.

Il serait dommage d’aller en Turquie et de ne pas visiter la Cappadoce, même si beaucoup d’acteurs du Tourisme proposent cette région comme destination! Avec quelques centaines d’euros en poche, il est possible de faire un crochet par cette région à partir d’Istanbul ou encore d’Izmir avec une voiture si vous restez 2 ou 3 semaines dans le pays. Une semaine suffira généralement pour voir une grande partie des «must-do» de la Cappadoce et pour faire escale dans les merveilleux sites culturels et naturels, en montage ou en bord de mer.

cappadoce turquie

A couper le souffle ces paysages…

Même si la visite par les airs (la fameuse montgolfière) est un moyen efficace pour s’offrir le meilleur des panoramas comme vous pouvez le constater sur la photo, je vous recommande fortement de prendre aussi le temps de visiter ces beaux sites à terre. Entre les galeries, les monastères, les églises rupestres, les maisons troglodytiques, les villes souterraines, les canyons ou encore les caravansérails, le dépaysement est au rendez-vous. Cette région aux multiples facettes possède de nombreuses merveilles d’architecture, naturelle ou humaine dans les villages où les différentes cultures et religions cohabitent depuis plusieurs millénaires.

LES PAYSAGES ET LES EGLISES RUPESTRES

Leur nature volcanique, alliée à la volonté des habitants de s’y installer en creusant la roche, a offert à cette région un décor digne de films de science-fiction. Le surréalisme de cette région est accentué par la lumière, qui n’est jamais la même et fait varier le paysage du tout au tout.

Le surréalisme de cette région est accentué par la lumière, qui n’est jamais la même et fait varier le paysage du tout au tout.

La variété des couleurs (ocre, jaune, rose, vert) qui est d’autant plus présente en fin de journée avec le crépuscule, révèle la magie des paysages. Pour pouvoir observer cette lumière extraordinaire, baladez-vous notamment dans la Vallée de Devrent dans laquelle on peut observer également la plus grande concentration de cheminées de fées. L’art byzantin qui consiste à décorer les murs des églises rupestres avec la vie du christ et les scènes du nouveau testament, s’est développé dans les différentes vallées qui conviennent parfaitement à cacher ces lieux de culte à l’intérieur des formations naturelles et humaines, contre les invasions des non-chrétiens pendant plusieurs siècles.

LE PATRIMOINE CULTUREL DE L’UNESCO

goreme cappadoce

Le passage à Göreme est essentiel pour découvrir le patrimoine culturel de la Cappadoce. En plus des fabuleux spots qu’elle offre sur les vallées environnantes, vous y trouverez un musée en plein air inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, avec ses églises aux parois tapissées de fresques témoignant du passé des peuples chrétiens orthodoxes de la région. A Pasabagi, certaines cheminées de fées ont été transformées en chapelles qui peuvent également être visitées parmi les centaines d’églises rupestres qui datent plus de mille an. 🙂

La Cappadoce, terre née du feu qui devient un lieu privilégié pour le christianisme est le résultat féerique de la nature et l’effet miraculeux des croyants.

LES VILLES SOUTERRAINES ET LES VILLAGES TROGLODYTIQUES

Au fil des siècles, les différents peuples ayant habité la région ont creusé la roche pour pouvoir s’y installer. Certaines villes sont taillées dans les falaises, comme c’est le cas de Cavusin par exemple. D’autres sont du style semi-troglodytes et ont été façonnées au fil des années avec l’érosion. Cependant, certains peuples ont songé à creuser la roche jusqu’à 85 mètres de profondeur, comme c’est le cas à Derinkuyu, une des villes souterraines encore accessibles aux visites et qui a été construite sur plusieurs étages.Un passage à Mustafapasa vous permettra également de découvrir les nombreuses maisons grecques, typiques de la région. La ville d’Uchisar, le point culminant avec sa citadelle naturelle, s’illustre aussi dans les prouesses d’architecture par les nombreuses galeries d’une vingtaine d’étages reliant les maisons, les monastères ou encore les chapelles, ce qui accentue d’autant plus le côté surréaliste de la région.

LES CANYONS

Paysages 1
La vallée d’Ihlara est née elle-aussi d’irruptions volcaniques, ce qui a donné un immense canyon. Son originalité réside dans le fait que la flore y est très développée : on y abandonne alors l’image « désertique » des canyons comme on les connait, pour la représentation d’un paradis pour la végétation, alimentée par la rivière Melendiz. Certains villages sont construits sur des canyons, comme c’est le cas du plateau de Cemil Koy, où vous pourrez également visiter une église reconvertie en mosquée.

La Cappadoce revêt donc beaucoup de trésors, ces trésors que seule l’Anatolie,entre l’Orient et l’Occident, peut se vanter d’avoir à offrir, au carrefour des civilisations chrétiennes et musulmanes et héritière d’un patrimoine naturel hors du commun.

✈ ✈ ✈ ✈ ✈

Et vous, la Cappadoce, ca vous tente? Si oui, le récit de MikeontheRoad va vous convaincre, tandis que des agences francophones comme Turcap.com vous donneront vraiment des envies pour les voyageurs qui cherchent l’authenticité et l’originalité, surtout avec le contact local. Oui, parce que voyager c’est bien, mais rencontrer les locaux, c’est encore mieux 🙂

Que faire en Cappadoce?
4.9 (98%) 20 votes