En Corée du Sud, les gens connaissent principalement Séoul et… c’est tout ! Ecrasées par l’ampleur de la capitale, les autres villes sont presque toujours oubliées des voyageurs – à tort ! Je vais y remédier partiellement, en vous partageant le top 5 des choses à faire pour découvrir Busan, la deuxième ville et principal site portuaire du pays.

QUE FAIRE A BUSAN : NOTRE TOP 5

FICHE TECHNIQUE

Nombre d’habitants : 3,7 millions (contre 10 millions à Séoul).

Devise : 1 euro = 1200 wons.

Position géographique : sur la côte sud-est.

Pourquoi y aller ? Pour faire de la randonnée, profiter de la plage et découvrir la culture du pays à travers un prisme moins touristique.

Comment y aller ? 1h en avion, 2h30 en train, et 6h en car depuis Séoul.

Combien de temps rester ? Un week-end intense pour découvrir les spécificités de Busan ou une semaine plus reposée pour mieux profiter de la plage et des joies de la Corée en général.

Pour quel budget ? Le coût de la vie quotidienne est plus élevé que dans les pays asiatiques moins développés (Vietnam, Thaïlande…), mais beaucoup moins qu’au Japon. En bref, la vie en Corée du Sud n’est pas très chère (sauf pour les produits importés), le taxi et les transports publics sont accessibles et vous pouvez vous régaler pour pas grand chose !

LES 4 PLAGES DE BUSAN

Plage de Gwangalli

La plage de Haeundae (littéralement «Mer et nuages») est la plus grande du pays et attire des touristes aussi bien étrangers que coréens. Le quartier qui entoure Haeundae est ainsi très animé et vous ne vous ennuyez jamais ! L’été, la plage accueille même de nombreux festivals et événements sportifs, ce qui crée une atmosphère plaisante et agréable tout au long de la journée. Elle est donc très bondée de juin à août !

Si vous préférez une plage plus calme, celles de Songjeong, de Songdo et de Gwangalli sont moins occupées et tout aussi agréables. On préférera celle de Gwangalli, où il vous est possible d’admirer le magnifique Grand Pont Gwangan (aussi appelé «Pont de Diamant») faisant face au sable fin et qui s’illumine de couleurs le long de ses 7 kilomètres la nuit tombée.

LES « VILLAGES » ANCHANG OU TAEGUK
Crédit : http://www.millennialabroad.com/

Crédit : http://www.millennialabroad.com/

Anchang et Taeguk sont parfaits pour vous évader de la densité ambiante. Ce sont deux quartiers pittoresques qui ont échappé au développement urbain rapide de Busan, comme en témoigne le parcours pour y accéder ! Il faut en effet emprunter un bus qui vous emmène loin de la concentration humaine et urbaine, sur les hautes collines qui bordent la ville et qui vous donneront une vue implacable sur Busan. Surtout, vous découvrirez un labyrinthe de petites maisons colorées et de ruelles décorées de street art, le tout dans un silence apaisant qui se fait rare à Busan. Et l’accès y est gratuit !

J’ai personnellement préféré Anchang, d’abord moins touristique, mais surtout parce que le village est surplombé d’une forêt qui continue de s’élever en hauteur. Si vous osez y pénétrer, préparez-vous à y découvrir des installations curieuses tout au long de votre aventure…

NAMPO-DONG, SYMBOLE DE L’IDENTITE DE BUSAN

Nampo-dong, c’est le quartier incontournable de Busan pour en respirer l’essence (et faire votre stock de souvenirs). Nampo-dong renferme le très célèbre marché aux poissons Jagalchi, reflet de l’activité portuaire intense de Busan. Vous y trouvez un marché traditionnel avec une belle vue sur le port, faisant office d’aquarium en plein air avec des espèces à découvrir d’urgence : le marché Jagalchi est en effet idéal si vous trouvez le courage de tester les plats coréens les plus étranges comme le gaebul (poisson pénis) ou le sannakji (poulpe vivant) ! Bon appétit !

Crédit : http://www.flickr.com/photos/lwy/2198941621

Crédit : http://www.flickr.com/photos/lwy/2198941621

Si vous n’êtes pas trop fruits de mer, Nampo-dong est aussi célèbre pour sa forte concentration en street food – ces petits stands de nourriture traditionnelle en pleine rue, généralement très bon marché -, des plaisirs coréens classiques comme le poulet frit, le kimchi ou le tteokbokki (gâteaux de riz sautés aux légumes) aux spécialités locales comme le ssiat hotteok (galette coréenne fourrée avec des graines de tournesol et de citrouille) et les soupes de nouilles servies froides (milyeon et naengmyeon), un délice !

Crédit : MyWonderBoy

Crédit : MyWonderBoy

Vous trouverez une grande partie des stands de rue à BIFF Square, la place principale du quartier qui a contribué à faire de Busan une ville culturelle internationale. En effet, cette place accueille le Festival International du Film de Busan – considéré comme le plus important d’Asie – et s’est développée comme le centre culturel de la ville, avec ses nombreux cinémas, théâtres et, à la façon d’Hollywood, empreintes d’artistes de renom sur le sol.

Crédit : http://keepingtabsonkate.blogspot.fr

Crédit : http://keepingtabsonkate.blogspot.fr

Enfin, les amateurs de mugs Gangnam Style, d’éventails décorés, ou de posters K-Pop trouveront leur bonheur, car la grande majorité des boutiques de souvenirs se trouvent ici. Et dernière chose, la plage de Songdo et le village Taeguk se trouvant aux alentours du quartier, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas flâner à Nampo-dong !

LE QUARTIER QUI NE DORT JAMAIS : KYUNGSUNG/PUKYUNG

Proche de la plage de Gwangalli, c’est le quartier idéal pour vos virées nocturnes. C’est ici où se retrouvent les expatriés et les Coréens désireux d’international (aussi comprendre ceux qui parlent un minimum anglais, chose difficile à trouver en Corée du Sud !). Le quartier est marqué par la présence des universités de Kyungsung et de Pukyung, ce qui en fait un lieu très animé, peuplé de bars, boîtes de nuits, karaokés, restaurants et auberges de jeunesse en tous genres. Les accros au shopping trouveront aussi leur bonheur grâce aux nombreuses friperies du quartier. En bref, c’est un quartier très festif et certains stands de street food sont encore là au beau milieu de la nuit pour votre plus grand plaisir !

LES ACTIVITES UN PEU PLUS TOURISTIQUES MAIS INCONTOURNABLES

Construit il y a 1300 ans, le Temple Beomeosa est l’un des plus grands de Corée. C’est un havre de paix en plein cœur de Busan, dans les hauteurs de la montagne Geumjeongsan. Le Temple Beomeosa est en réalité un immense complexe constitué de pagodes, sanctuaires et chapelles dont les allées sont ornées de lampions colorés qui s’illuminent en soirée. L’entrée est même gratuite !

Crédit : Nathanh Hendrix

Crédit : Nathanh Hendrix

Busan est aussi un lieu propice à la randonnée avec ses nombreuses montagnes, celle du mont Jangsan – proche de la plage de Haeundae – étant ma préférée. Le parcours est accessible, parsemée d’une jolie cascade, et la vue depuis le sommet qui vient récompenser vos efforts est tout simplement magnifique. Jangsan étant un ancien champ de mines, il vous faudra éviter les quelques mines encore enfouies sous terre pour atteindre le sommet ; elles sont bien sûr toutes indiquées par des panneaux !

Crédit : http://biehlsinbusan.blogspot.fr/

Crédit : http://biehlsinbusan.blogspot.fr/

Si la fatigue vous guette, Spa Land – un des plus grands spas d’Asie – est fait pour vous. Ce spa est lui-même situé dans le grand magasin Shinsegae – le plus grand du monde, cette fois – et vous fera découvrir une toute nouvelle expérience du jimjilbang, notion qui désigne les spas et saunas coréens. Salles de relaxation à thème, bains immenses, Spa Land sait comment vous accueillir.

BONUS: FAITES UN TOUR EN FERRY!

Ferry

Busan jouit d’une position géographique privilégiée pour les trajets en ferry vers l’île de Jeju et même le Japon. Itakatsu, Izuhara, Shimonoseki, Fukuoka ou Osaka, vous avez l’embarras du choix !

Que faire à Busan : Notre Top 5!
4.5 (90%) 4 votes