Berlin, ville tendance et historique, propose de très nombreuses facettes à découvrir. Nous sommes partis pendant 3 jours dans la capitale allemande, voici notre itinéraire à Berlin. Et, autant vous le dire tout de suite, nous y avons vécus de belles expériences !

Que faire à Berlin ?

Vous souhaitez découvrir ou manger à Berlin, ou encore ou sortir à Berlin ? Rendez-vous directement en fin d’article ! Tout de suite, c’est un joli itinéraire qui vous attend 🙂

Point de départ

Arrivés à Berlin en avion, nous avons atterri à l’aéroport de Tegel et nous avons pris le bus pour nous rendre en centre-ville. Ça tombe bien, notre logement était situé à côté de la très connue Friedrichstrasse, qui se situe elle-même dans le cœur de Berlin. Et, pour le coup, l’appartement était vraiment impressionnant. En plus d’être très spacieux (plus de 100m2, quand même. On était ultra-serrés à trois…) et agréable, il était un véritable point de départ pour se rendre à peu près partout en ville puisqu’il se situe à deux pas du métro. Bref, on vous recommande vivement de prendre un appartement pour votre visite Berlinoise, via Airbnb (avec 25 euros de reduction en passant par ce lien) ou Wimdu, les deux références du genre! Ah, et, bien sûr, notre appartement était à deux pas de la très connue Porte de Brandebourg, véritable icône de la capitale allemande.

Premier jour

Après un arrêt au Starbucks pour le petit déjeuner, nous nous mettons en route pour notre première visite de la journée et elle est de taille : le mur de Berlin, rien que ça ! Berlin est une grande ville possédant un métro plutôt bien organisé, mais tout peut se faire à pied pour qui n’a pas peur de marcher un peu. Après une bonne heure de marche au milieu des larges rues de Berlin Est, nous apercevons notre objectif. On sait rarement comment réagir face à de tels monuments, si simples d’apparence mais si lourds d’Histoire.

On sait rarement comment réagir face à de tels monuments, si simples d’apparence mais si lourds d’Histoire.

Nous avons à peine le temps de songer au passé qu’un homme vêtu d’un masque de cheval nous joue un petit air de guitare juste au pied du Mur.

mur berlin

Berlin Est, c’est aussi ça : un temple de la culture urbaine à ciel ouvert et le Mur en est devenu son plus grand symbole. En effet, les graffeurs et autres adeptes du street art ont pris possession du quartier et le Mur, couvert de fresques sur toute sa longueur, est devenu une véritable oeuvre d’art à admirer. Un peu plus loin, une exposition sur les autres murs séparatistes existants dans le monde vaut vraiment le détour ! On s’y balade silencieux et respectueux devant les photos de ces amas de bétons qui coupent des pays ou des villes en deux. Rien de très réjouissant mais quelle puissance dans les photos ! Après l’exposition, nous décidons de nous rapprocher du centre de Berlin à pied afin de nous préparer pour la soirée à venir. On se replonge alors au cœur du célèbre quartier Kreuzberg, où l’on peut admirer des églises et des petites places à chaque coin de rue. Suite à un arrêt bien mérité dans un restaurant de ce quartier populaire, nous nous retrouvons une demie-heure plus tard sur la Gendarmenplatz dans le quartier historique Friedrichstadt. Les deux cathédrales soeurs qui se font face (une allemande et une d’origine française) ornés de magnifiques dômes et le Konzerthaus – l’opéra de Berlin – qui trône fièrement au milieu, font de cette place un des endroits immanquables de Berlin !

Le dôme Français a été construit le premier, au début du 18ème siècle, et le dôme allemand l’a imité presque intégralement quelques années plus tard. On raconte que le dôme allemand dépasse néanmoins de quelques mètres le dôme Français. Ah la fierté allemande !

Ne manquez pas d’ailleurs de monter au somment du dôme Français et admirez la splendide vue du centre de Berlin.

berlin

Le moins que l’on puisse dire est que le contraste du quartier avec Berlin Est apparaît flagrant : nous sommes au cœur de rues commerçantes où les enseignes occidentales de luxe ont la part belle. Si vous souhaitez faire un peu de shopping, c’est par ici ! En revanche, n’espérez pas des prix attractifs, ce sont à peu près les mêmes qu’à Paris. Une fois un ou deux vêtements chauds achetés en prévision du froid d’hiver, nous rentrons tranquillement dans notre appartement afin de nous préparer pour la soirée.

Ou manger/boire un verre à Berlin

Contrairement à ce qu’on pourra croire, Berlin ne regorge pas de beaucoup de petites rues remplies de bars et de restaurants où on peut passer une soirée entière. Il vous faudra donc chercher les perles rares du côté de Berlin-Est ou vous laisser tenter par les restaurants et bars plus occidentaux de Berlin Ouest. La gastronomie Berlinoise est assez… consistante, à base de plats en sauce et de viande accompagnées de pommes de terre, mais elle saura justement vous réconforter après une bonne journée de visite dans le froid. Parmi les spécialités Berlinoises vous pourrez opter pour les kasseler rippen (côtes de porc fumées) l’eisbein (jarret de porc), la fameuse currywurst à tester absolument (saucisse épicée relevée de sauce au curry), les bouletten (boulettes de bœuf haché), les schnitzel (escalopes panées – aussi spécialité autrichienne) et bien sur en dessert l’apfelstrudel (sorte de tarte aux pommes). Les Berlinois sont, comme dans toutes les villes cosmopolites, friands de cuisine du monde et vous trouverez d’ailleurs de nombreux döner, puisque Berlin compte une des plus importantes populations d’origine turque. La bière est évidemment incontournable à Berlin, comme dans toute l’Allemagne (avouons que c’est aussi pour ça qu’on y va) et il existe une spécialité berlinoise appellée la Berliner Weisse. Vous trouverez toutes sortes de bières selon vos préférences à noter que la Becks est assez répandue dans les bars « jeunes », alors que les plus connaisseurs préfèreront la Berliner Pilsner.

Treffpunkt Berlin – Alt Berliner Kneipe : Une brasserie de cuisine allemande servant évidemment des spécialités locales. Les prix sont très abordables, comme dans tout Berlin d’ailleurs. Austria (Kreuzberg) : De la nourriture copieuse et locale également (et de très bons Schnitzels). Atlantic Café (Bergmannstrasse) : Idéal pour boire un verre le soir.

Vous trouverez également de nombreux restaurants et bars internationaux autour de la Tour de la Télévison, mais pour les plus gastronomes vous pourrez tester : Basim (Prenzlauer Berg), Katz Orange (Mitte), Redwood (Mitte), Café Einstein (Kurfürstenstraße). 🙂

Ou sortir à Berlin

Berlin est LA ville de la culture underground, particulièrement du côté de l’ex Berlin-Est. Après la chute du mur, de nombreux bâtiments, pas encore reconstruits après la Seconde Guerre mondiale, se retrouvèrent au centre de Berlin dans le quartier de Mitte / Friedrichshain. Ces lieux abandonnés en plein centre ville attirèrent beaucoup d’artistes qui y développèrent leurs propres cultures et notamment la culture underground. Certains de ces lieux désertés furent rapidement transformés en clubs et contribuèrent à installer la réputation du clubbing berlinois. Une reconnaissance internationale grâce à des discothèques légendaires qui valent le détour, en se rappelant de toujours garder l’esprit ouvert :

  • Berghain : Inutile de vous présenter cette institution de l’électro et du clubbing berlinois, logé dans une gigantesque centrale électrique désaffectée, aussi bien connue pour sa programmation musicale d’exception que pour sa culture de la « liberté sexuelle » (pour les amateurs du genre, vous trouverez également votre bonheur au mythique Kitkatclub). Utile, en revanche, de vous dire que pouvoir rentrer au Berghain demande une certaine préparation.

Si on pourrait croire à une sorte d’état d’esprit McDo « venez comme vous êtes », la réalité est un peu plus complexe, car la sélection est extrêmement stricte à l’entrée. Venez surtout mal habillés, et on ne parle pas de « casual », transformez vous en Punk, Grungy, Junky ou encore allez vous faire tatouer / percer (non, pas au nombril) et surtout devenez Allemand ; autrement vos chances d’atterrir dans le saint Graal de l’électro mondiale sont faibles. Si vous arrivez à venir à bout des deux heures d’attente et surtout de Sven, l’emblématique videur, ce sont 4 étages de fête qui vous ouvriront les bras dont la salle principale très techno et le Panorama bar plus électro. On vous conseille en revanche d’être prudents et avertis si vous voulez faire un tour au Lab-Oraty…

  • Tresor : un peu moins connu que le Berghain, le Tresor est pourtant l’un des clubs techno / électro les plus importants au monde. Il a d’ailleurs été ouvert en 1991 et a été délocalisé dans le quartier de Mitte en 2007, également à l’intérieur d’une ancienne usine électrique. Moins impressionnant par sa taille que le Berghain, il l’est tout autant par sa programmation et par sa « décoration » (frissons garantis quand vous arpenterez le couloir en béton menant à la salle du bas qui laisse entendre la musique de loin vous disant « Prends la droooooogue, tu vas t’amuser ! »). Ici aussi deux ambiances : la salle du bas, volontairement remplie de fumée, de grillages, de stroboscopes aussi agressifs que sa musique (épileptiques, attention) et sans lumière ; la salle du haut, plus « lounge » avec des sons plus électro et une déco plus confortable. En bref, un club inloupable, où l’entrée est beaucoup plus accessible qu’au Berghain et qui ravira tout autant les amateurs de techno et d’électro.
  • Watergate : Pour ceux qui rechercheraient un peu moins d’underground et un peu plus de classe, le Watergate est parfait pour vous. Situé juste à côté du pont Oberbaumbrücke, il donne directement sur la Spree avec d’immenses baies vitrées sur deux étages et une terrasse sur l’eau pour les beaux jours. L’absence totale de lumière rend la vue encore plus belle. La musique est encore une fois électro, minimale et pointue, la clientèle beaucoup plus cosmopolite et touristique. Donc ne vous laissez pas intimider par l’architecture extérieure qui comme partout dans Berlin Est est totalement déconstruite, ni par la file d’attente, ce club est une valeur sûre pour profiter de la nuit berlinoise.

Quelques conseils pratiques :

  • Comme vous l’aurez compris, les allemands ont des coutumes vestimentaires nocturnes assez particulières donc évitez d’être trop bien habillés.
  • La plupart des clubs se situent à l’est de Berlin souvent dans des « no man’s land » donc prévoyez un budget pour les taxis.
  • Petites particularités dans les clubs : Les boissons sont au même tarif que dans les bars, ce qui est très agréable. En revanche il est interdit de prendre des photos, dans aucun club, puisque vous y verrez sûrement un certain nombre de substances pas forcément légales, donc gardez vos souvenirs imprimés en tête.

Deuxième jour

Le réveil est difficile et la journée déjà bien avancée. Nous avions cependant décidé de profiter au maximum des 3 jours pour faire des visites malgré les soirées Berlinoises et nous allions nous y tenir. Cette fois, nous restons dans le centre de Berlin et arpentons lentement les rues en direction du mémorial pour l’Holocaust. Après un passage dans le Tiergarten, immense parc situé au centre de Berlin, nous arrivons près des fameux blocs de béton, de tailles variées mais toujours parfaitement alignées. D’après l’architecte Peter Eisenman, chacun est libre d’interpréter le monument à sa façon mais l’objectif souhaité était de créer une sensation de malaise et de confusion, et surtout de forcer à se souvenir. Et c’est vrai qu’on ne peut s’en empêcher. Si vous vous baladez légèrement sur le parking à droite du mémorial, vous aurez la surprise d’y découvrir un panneau explicatif expliquant que vous êtes actuellement sur l’ancien bunker qui a vu Hitler mourir !

Si vous vous baladez légèrement sur le parking à droite du mémorial, vous aurez la surprise d’y découvrir un panneau explicatif expliquant que vous êtes actuellement sur l’ancien bunker qui a vu Hitler mourir !

Il n’en reste rien car les Allemands ont voulu effacer toute trace de l’ancien Führer mais je vous garanti que vous aurez quelques frissons en pensant à tout ce qui s’est passé sous ce parking de terre. Nos besaces pleines d’émotion et d’histoire, nous prenons la direction de l’île des Musées pour un bond historique encore plus ancien. L’île fait partie des visites indispensables à Berlin : classée au patrimoine mondial de l’Unesco, vous y trouverez, comme son nom l’indique, une multitude de musées tous plus resplendissants les uns que les autres et surtout bourrés d’Histoire. Notre dévolu s’est jeté sur l’Altes Museum réputé pour sa collection d’objets artistiques anciens.Avis aux amateurs d’arts antiques, c’est par ici ! Vous y trouverez des vases, des casques, des statues, des bouts de colonnes, des bouts de murs qui vous feront remonter jusqu’au temps des guerres Etrusques.

musee berlin

Troisième jour

La nuit a été légèrement plus longue que la veille et nous repartons de plus belle. Aujourd’hui, nous voulons explorer la partie Ouest de la ville. On se dirige donc tout naturellement vers le Reichstag, monument ô combien important dans l’Histoire de l’Humanité. Pour rappel, c’est à la suite d’un incendie volontaire du Reichstag qu’Hitler a pris le pouvoir Allemand, pour les conséquences que l’on connaît… Ensuite, direction Charlottenburgschloss aka le château de Charlottenburg (c’est facile pourtant 🙂 ) pour une petite visite hivernale.

Le métro n’est pas de trop pour nous y emmener et après quelques minutes, nous voici en face de cet immense palais construit pour la famille royale Prusse au 17ème siècle. Les jardins du château, en accès libre, sont le rendez-vous hebdomadaire des familles Berlinoises. Un grand parc, un lac, de la verdure et un palais en arrière-plan constituent les balades du dimanche idéale.

Un grand parc, un lac, de la verdure et un palais en arrière-plan constituent les balades du dimanche idéale

Nous profitons de quelques trop rares rayons de soleil pour nous avancer à notre tour dans ces immenses jardins. Si vous êtes fatigués par la marche, n’hésitez pas à vous asseoir sur un banc et à profiter du calme environnant. Le château en lui-même ne nous est pas apparu d’un immense intérêt pour ceux qui connaissent bien l’Histoire Française. Non pas que nous soyons blasés, mais il y a mieux à faire à Berlin si vous bénéficiez de peu de temps à notre sens 🙂

Nous repartons alors, et à pied, je vous prie, en direction du centre. C’est l’occasion rêvée d’en découvrir un peu plus le Tiergarten, sorte de Bois de Boulogne à la Berlinoise. Si vous voulez prendre un peu l’air au sein d’une belle forêt, c’est ici que ça se passe.

foret berlin

La nuit tombe déjà. Impossible de finir ce trip de quelques jours à Berlin sans passer par la porte de Brandebourg. C’est un des monuments les plus visités de Berlin, et certainement un des plus photographiés. Nous nous y donnons également à cœur joie !

Pour la petite histoire, la statue qui orne le haut de la Porte avait été emportée par Napoléon en France en 1806. Mais les Allemands ont profité de la chute de son empire pour la ramener à Berlin et l’agrémenter d’un nouvel ornement : l’aigle prussien. D’ailleurs, seule la famille royale, à l époque prussienne, était auparavant autorisée à passer sous les colonnes centrales de la porte. Le petit peuple devait passer sur le côté.

La place où se situe la « Brandenburg Tor » est également une attraction à elle-seule puisqu’elle habite le siège des ambassades de France, Angleterre, Russie et Etats-Unis, toutes plus imposantes les unes que les autres. La place habite également le célèbre hôtel Adlon, célèbre peut-être pour de mauvaises raisons, puisque c’est au balcon d’une de ses chambres que Michael Jackson avait montré son fils aux photographes et aux journalistes. Après quelques clichés de la place et de la Brandenbourg Tor, nous repartons tristement vers la gare où sont stockés nos affaires en repensant déjà au boulot du lundi qui nous attend… Beurk 🙁

Mais … Le séjour n’est pas totalement terminé!

Et oui, en guise de petit défi, et surtout par grande curiosité, nous avons testé le train de nuit proposé par CityNightLine afin de rentrer dans la capitale française.

city night line berlin paris

Alors, ca donne quoi, ce fameux train de nuit ? Arrivé aux alentours de 20 heures à la gare centrale de Berlin, le train, plutôt récent, nous a donc ouvert ses portes. On ne savait vraiment pas à quoi s’attendre avec ce moyen de transport, et nous n’avons pas été déçus ! Nous étions trois personnes, et nous avons eu un compartiment rien que pour nous. Nous avions un peu peur de découvrir des endroits très petits et un confort moindre … Mais les deux chambres, séparées par une porte que l’on s’est empressés d’ouvrir, étaient finalement assez spacieuses. Tout nous a été très bien expliqué par le maître d’hôtel à grande vitesse, qui nous a donc montré comment enlever ou ajouter du chauffage, ou se situent les espaces de rangement, … Peut-être pas au point de ranger deux grosses valises de voyage, mais largement assez pour mon petit sac de weekend pris pour le voyage, comme vous pouvez en trouver ici.

Le trajet en lui-même s’est très bien déroulé. Nous avons été agréablement surpris de voir qu’il y avait une douche dans le train, ce qui est plutôt pratique au réveil le matin avant de se rendre au travail !

Cette expérience fût vraiment marrante, et il s’agit d’une très belle anecdote pour un retour de voyage.

Cette expérience fût vraiment marrante, et il s’agit d’une très belle anecdote pour un retour de voyage. Je ne vous cache pas que nous nous sommes réveillés une ou deux fois dans la nuit à cause des bruits que peut engendrer un train, mais cela ne nous a pas empêché pour autant de rire un bon coup, nous rendormir, et être en forme le lendemain à l’arrivée dans notre belle ville qu’est Paris.

Et vous, avez-vous d’autres recommandations à faire sur la ville de Berlin ? Un retour en train de nuit vous donne envie ?

Que faire à Berlin ?
4.38 (87.69%) 13 votes