Oubliez les soirées à Ibiza et autres Spring Break en tous genres. Il existe une ville où, en plus d’être totalement dépaysé, vous vous retrouverez plongé au cœur d’une fête étudiante qui ne finit jamais : bienvenue à Coimbra !

A deux heures de la capitale portugaise se trouve une petite ville qui ne dort jamais : Coimbra. Si, durant un week-end, l’envie soudaine de faire la fête et d’être dépaysés vous prenait, c’est la ville qu’il vous faut.

Paradoxalement, Coimbra est une très vieille ville du Portugal mais sa population est incroyablement jeune. Cela s’explique par le fait qu’elle n’est autre qu’une ville universitaire où les étudiants du monde entier viennent y étudier. Alors si vous aussi, vous aimez les rencontres, les fêtes, le partage et l’esprit du voyage, n’hésitez plus une seule seconde et faites escale à Coimbra !

Coimbra : qu’y faire ?

Le budget

Qui dit voyage, dit bien évidemment budget. Coimbra est une ville relativement peu chère puisqu’essentiellement étudiante et vous verrez que, même avec un budget réduit, vous pourrez vous amuser et profiter autant que vous le souhaitez !

Enfilez votre sac à dos et partez à l’aventure ! Par sécurité, je vous conseillerais de réserver une auberge de jeunesse mais qui sait, peut-être que lors de vos nuits de folie, vous vous ferez héberger par des étudiants amicaux ! Et puis d’un côté, on peut envisager que vous ne dormiez pas… 🙂

Pour vous, lecteurs prudents, favorisez les auberges. Par expérience, je n’ai jamais eu de problème dans les dortoirs donc instinctivement, je vous conseillerais d’en réserver un. Cohabiter avec des étrangers, c’est un peu ça l’aventure ! Et puis c’est aussi beaucoup moins cher.

Pour vous déplacer, il vous faut emprunter le bus, surtout pour remonter car Coimbra est une ville en hauteur et si vous logez au sommet, descendre et un jeu d’enfant mais remonter est une tout autre histoire ! Le ticket est à 1 euros 60 mais vous n’en aurez peut-être même pas besoin.

Pour ce qui est des plats, si vous avez la chance de vous lier d’amitié avec des étudiants de Coimbra, profitez-en pour les accompagner au restaurant universitaire ! Oui, bon, se retrouver à la fac en pleines vacances, c’est peu engageant, mais ça fait du bien à votre porte-monnaie (environ 2 euros pour une entrée, un plat et un dessert).

Pour les autres qui préfèrent profiter de la ville plutôt que de la fac, vous n’aurez aucune difficulté à trouver des coins sympas où manger sans trop dépenser. Je tiens néanmoins à ce que vous goûtiez ne serait-ce qu’une fois le plat typique du Portugal qui n’est autre que le fameux Bacalhau. Pour avoir un bon plat, les prix tournent aux alentours de 12 euros, mais vu la taille de l’assiette, un plat suffit amplement pour deux.

IMG_5061

La période

Où que vous logiez à Coimbra, vous ressentirez le dépaysement. Néanmoins, selon la période que vous choisirez, faites attention à ce que les étudiants ne soient plus en examens car ce n’est pas vraiment la période idéale pour faire la fête.

La période de mai est sûrement la plus propice de l’année pour faire la « fiesta » car Coimbra se met à vibrer au rythme des festivités de la Queima das fitas, signifiant littéralement « brûlez les rubans ». Cette fête mêle partage et coutume : les rues sont alors bondées d’étudiants vêtus de leur traditionnelle cape noire. Pour tout vous dire, j’ai été tellement surprise par le décalage des tenues universitaires que pendant un court instant, j’ai cru m’être retrouvée à Poudlard.

IMG_4908

Juin est aussi une période propice à la fête car, naturellement, les beaux jours arrivent et les examens s’achèvent. Les étudiants décompressent de leur année universitaire et sortent tous les soirs dans des bars très particuliers. En effet, contre toute attente, ce ne sont pas des bars dans lesquels on s’assied avec quelques amis pour siroter une bière. C’est en fait une toute petite pièce dans laquelle les gens n’entrent que pour commander au comptoir et le reste de la fête se passe dans la rue. Ces bars à cocktails ont l’avantage d’être peu chers puisque les bières et les shots ne dépassent pas les 1 euro. L’ambiance est propre à la ville puisque vous vous retrouverez au beau milieu d’une centaine d’étudiants ayant gardé leur tenue universitaire pour faire la fête : une habitude plutôt décalée.

La langue

Vous ne parlez pas portugais ? Qu’importe, on trouve toujours une façon de communiquer, même un sourire fera l’affaire ! Mais parce que je vous apprécie, je vous offre un petit lexique spécial « festa em Coimbra ». Commencez à vous racler la gorge parce qu’il va falloir hurler dans les bars pour qu’on vous entende ! Moi qui ai une petite voix, j’ai donné du fil à retordre à mes petites cordes vocales.

  • Salut/Bonjour : Olá
  • Merci/Merci beaucoup : Obrigado/Muito obrigado (obrigada pour les femmes)
  • De rien : De nada
  • Pardon/Excusez-moi : Perdão/Desculpa
  • Não falo portugues : Je ne parle pas portugais
  • Eu falo frances : Je parle français
  • Um/Dois/Três : Un/Deux/Trois
  • Duas cervejas, por favor : Deux bières, s’il vous plaît

Bien évidemment, la plupart des gens parlent anglais même si certains le pratiquent peu. N’oubliez pas que vous êtes dans une ville qui favorise énormément les échanges universitaires, vous n’aurez donc, par conséquent, pas de grande difficulté à trouver la langue qui vous convient le mieux pour communiquer.

Les endroits à voir

Coimbra, en plus d’être une ville festive, offre des tas de choses à voir. Je vais tâcher de vous faire une compilation des lieux à voir sans débourser trop d’argent et en très peu de temps !

Vous voyez ces escaliers ? Partez légers, munissez-vous d’une bouteille d’eau car le complexe universitaire se situe en haut de ces escaliers et il est absolument inévitable de les monter. Ces escaliers sont si terribles qu’ils sont l’un des endroits les plus connus de Coimbra ! N’importe qui étant déjà allé à Coimbra vous comprendra dès que vous les mentionnerez.

IMG_4877

Pour la légende, on raconte que le jour où une étudiante sortira de ses années universitaires toujours fleurie, les deux gigantesques boules situées aux extrémités des escaliers tomberont de leur socle. Comme vous pouvez le constater, les boules sont toujours en place et, à mon humble avis, elles le resteront encore longtemps !

Une fois les escaliers grimpés, vous vous retrouverez dans le centre universitaire de Coimbra. Des facultés de toute part, de médecine, de lettres, d’architecture ou encore de Droit. Pour ce qui est de la faculté de Droit, je vous suggère vivement de vous y rendre car elle est absolument magnifique ! Rien à voir avec mon université…

Près de l’université de Droit, vous trouverez la sublime bibliothèque de Coimbra qui est à visiter si le temps vous le permet. Les places s’achètent à l’intérieur de la bibliothèque universitaire qui se situe un peu après les « escaliers de la mort ». Pour les étudiants, la visite tourne autour des 5 euros, ce qui reste tout à fait raisonnable.

Pour un retour aux sources, le jardin botanique de Coimbra n’est pas payant, l’entrée est libre et vous pouvez y circuler comme bon vous semble. C’est une visite assez reposante et pour le moins agréable car la flore y est très jolie et le silence très appréciable. Je n’ai pas eu la chance d’avoir une visite des plus sympathiques car, derrière moi, un vieux monsieur s’amusait à me montrer ses bijoux de famille mais rassurez-vous, vous pouvez vous y rendre en toute sécurité : ce genre de choses n’arrive qu’à moi 🙂

IMG_4808

En ce qui concerne les lieux de culte, je n’ai pas de cathédrale ou d’église particulière à vous proposer, je vous invite seulement à y rentrer dès lors que vous en croiserez une sur votre chemin car toutes celles que j’ai pu visiter étaient absolument merveilleuses. Profitez-en pour vous balader dans la ville, de simples ruelles sauront vous dépayser avec leurs pavés irréguliers et leur linge suspendu aux fenêtres.

Par ailleurs, ce n’est pas parce que Coimbra se situe au sommet qu’il ne faut jamais en descendre. En bas de la ville, vous perdrez certes un peu le côté dépaysant des hauteurs mais vous aurez l’occasion de vous promener le long du fleuve. Vous y trouverez également de nombreux restaurants et animations durant les beaux jours où vous pourrez profiter du soleil ainsi que de la vue.

IMG_4870

Si ce petit bout de Portugal vous a plu, n’hésitez pas à vous rendre à Lisbonne ou Porto qui sont deux villes également charmantes et beaucoup plus vastes. Néanmoins, si quelques jours se présentent à vous, n’oubliez pas qu’une petite ville du Portugal vous tend les bras et vous invite à se joindre à ses festivités 😉 Pour choisir en toute sécurité votre prochaine destination, je vous invite à visiter les différents pays susceptibles de vous plaire par le biais de notre blog voyage !

Escale festive à Coimbra
4.33 (86.67%) 15 votes