Son nom fait voyager et représente une exception mondiale. Pour commencer, la ville est une des deux Régions administratives spéciales de la République populaire de Chine. Et ce qui lui a valu ce titre si particulier, c’est son passé avec les portugais qui colonisèrent la ville en 1553.

 Article de Manon Geoges

Pendant plus de 400 ans, les charmes de l’architecture portugaise se sont immiscés dans l’architecture traditionnelle chinoise, qui a elle-même au 20e siècle évoluée autour du vieux quartier Européen. C’est cette magique fusion des cultures occidentales et orientales qui font de Macao l’endroit rêvé pour les amoureux d’Histoire et de nuit endiablées. Son port ouvert et libéral en fait un lieu de choix pour accueillir chaque jour les milliers de joueurs venant s’adonner aux plaisirs des casinos. Et oui, Macao est la capitale du jeu en Asie. Depuis le 20 décembre 1999, date à laquelle le Portugal a rendu sa liberté à la cité, le gouvernement chinois est très heureux de voir la ville développer son économie, notamment grâce au tourisme, l’industrie légère, et la gastronomie.

Une situation géographique de choix

Macao se trouve au sud de la Chine, juste à l’ouest de la rivière des Perles, mais aussi à 63km seulement de l’est de Hongkong. C’est donc une ville qui peut être visitée brièvement lors de vacances à Hongkong et vice-versa. Sur une superficie de 32,8km2 Macao abrite 3 langues, le mandarin, le cantonais, et bien sûr le portugais, avec quand même seulement 0,6% des habitants qui le pratiquent. La ville possède quelques plages où se prélasser lorsque le soleil subtropical tape trop fort.  Tout est visitable à pieds, et la présence des hôtels et casinos de luxe permet de profiter de bus gratuits qui font les navettes à partir des casinos jusqu’aux points importants. Pour effectuer le tour de l’île de manière agréable, des vélos sont disponibles à différents endroits dans la ville. Le sud de Macao est constitué de petites collines avec des sentiers de randonnée, et c’est l’Alto de Coloane avec ses 170m qui en est la colline la plus élevée. Une fois arrivé en haut, à pieds ou en vélo, vous aurez la chance d’observer une  vue intéressante de l’île et la mer.

alto-de-coloane-macao-highest-point

Le Las Vegas Asiatique

Macao, c’est l’empire du jeu, là où tous les pays voisins frustrés, du Viet-Nam au Japon, viennent se brûler les doigts et le temps d’un instant s’imaginent des vies de millionnaires. Si le jeu n’est pas votre passion, vous trouverez tout de même un intérêt dans l’architecture contemporaine qui malgré le fait qu’elle dénote clairement avec l’architecture classique européenne et asiatique, fait partie de la culture du pays et marque une époque. Le casino le plus absurde à mes yeux est le « Venetian », dont la décoration est intégralement basée sur la ville de Venise ! Pour les fans de jeux, vous y retrouverez les bases comme la roulette et le black jack, en passant par les machines à sous, et bien sûr le must du poker. En effet Macao accueille de nombreux tournois de poker de renom comme l’APPT ainsi qu’une salle de poker live qui attirent des joueurs du monde entier.

what-to-do-in-Macau-13

Source : http://www.besudesuabroad.com/

Une histoire riche

Le vrai charme de la ville se trouve bien loin des casinos, dans le vieux centre qui laissent les touristes complètement émerveillés. Le choix est vaste et encore une fois à deux visages, puisque la ville est un témoignage unique de la première et de la plus durable des rencontres entre l’Occident et la Chine.  Son centre historique a d’ailleurs été classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2005.

 Au détour des rues pavées rappelant Lisbonne, les habitants accrochent leur linge qui vole au vent. C’est en vous promenant à pieds que vous comprendrez le mieux ce riche héritage, avec ces boutiques d’artisanat et  ces églises franciscaines qui côtoient les temples bouddhistes et taoïstes.

ruin-of-st-paul-macau

Les ruines de Saint Paul, une église ayant brûlée en 1835, sont véritablement le symbole de Macao. En face d’elles, dans une jolie rue pavée, on peut découvrir la très belle statue d’une jeune femme chinoise offrant une fleur de lotus à un damoiseau portugais, représentation poétique de la rétro cession de Macao à la Chine par le Portugal.

Minolta DSC

Les jardins de la ville sont une balade à ne pas manquer. Il en existe plusieurs, mais les deux plus connus sont le jardin Flora qui est le plus grand, et le jardin Lou Lim Lok qui est le plus beau et le plus typique. Dans le jardin Flora en bas de la colline de Guia, vous pouvez visiter un ancien palais d’une riche famille aristocratique portugaise dont les bâtiments ont été ré adaptés en volière, zoo et patio.  C’est à la fin du 19e siècle que le jardin Lou Lim Lok s’habille d’une forêt de bambou, d’un étang et son pont, ou encore de montagnes artificielles.

Du shopping pour tous les gouts

A  Macao, les produits de luxe sont au meilleur prix : joaillerie, appareils photo, produits électroniques, mais aussi porcelaine de Chine, pulls en cachemire et vêtements en soie. Mais ce qui m’intéresse surtout, ce sont les antiquités et articles de collection de culture chinoise. En se baladant chez les antiquaires, on peut trouver des pièces anciennes, de superbes boîtes de thé et de café venant du monde entier, ou encore de nombreuses anciennes pharmacies chinoises contenant des médicaments traditionnels.

La cuisine, une communion magique

Imaginez le meilleur de la cuisine chinoise, fusionné avec le meilleur de la cuisine portugaise, un vrai délice ! Macao est définitivement un endroit où l’on se doit de prendre le temps de manger, car la nourriture y est savoureuse et pleine d’Histoire. En effet, les locaux ont appris au fil du temps à marier les épices et les modes culinaires des deux cultures. La fusion des deux se nomme « cuisine macanaise ». Ainsi, on retrouve des spécialités cuites au four alors que les pâtisseries cantonaises sont normalement cuites à la vapeur. Les plats les plus célèbres de Macao sont le «Galinha a Portuguesa» (poulet portugais) ou encore le «Pato de Cabidela», les crevettes Chili et le crabe sauté au curry. La célèbre gourmandise portugaise «pasteis de nata» (tarte aux œufs) est à tous les coins de rues.

Pouvez-vous voter pour ce post?