Salut, ami voyageur ! Toi qui as été amené à voyager et voyageras encore, peut-être connais-tu l’angoisse de l’avion. Qu’importe qu’elle soit petite ou grande, il nous est déjà tous arrivé de la connaître. Pour ma part, j’ignore si c’est l’âge ou tout ce que l’on peut voir dans les médias, mais il se trouve que je suis de plus en plus angoissée sur les longs courriers ! À force, j’ai donc inventé mes propres techniques pour parvenir à me détendre et « savourer » mon vol autant que possible, et j’ai décidé de les partager avec toi ! Petit veinard.

Astuces pour mieux gérer son vol

De plus en plus, et je ne saurais expliquer pourquoi, je m’imagine des scénarios catastrophes durant mes vols. Les vols étant souvent longs et la majorité du temps au dessus de la mer, j’angoisse tant que je ne vois pas la terre ferme (pourtant, ce n’est pas vraiment la terre qui va me sauver dans ce genre de situations).

Observer le personnel

Il est des turbulences si fortes qu’elles vous expédient de votre sommeil. Les murs de la cabine se mettent à trembler, votre verre se renverse sur vous (c’est l’expérience qui parle), les signaux lumineux s’allument : bref, c’est la panique dans votre esprit. Il n’y a aucune solution pour se détendre dans de tels moments, on se crispe, on angoisse, et pourtant. Il suffit de lever la tête vers le personnel et voir à quel point celui-ci est détendu pour vous calmer instantanément. C’est vrai, quoi. Si les professionnels ne paniquent pas, alors pourquoi avoir peur ?

En revanche, s’ils se mettent à courir partout l’air affolé, cette astuce n’a plus lieu d’être : vous pouvez paniquer. Mais bon, vous vous serez au moins rincé l’œil. Toujours voir le potentiel de chaque situation !

ast2

Choisir le siège côté hublot

Il n’y a rien qui m’apaise plus que contempler le paysage et me perdre au milieu des nuages. Cette sensation est si apaisante, si douce qu’elle me berce tout doucement et me détend le plus naturellement du monde. Le siège hublot a également la réputation d’offrir légèrement plus de confort que les autres sièges, il est donc à privilégier durant les longs courriers. Je m’occuperai de baisser le store durant la traversée de l’océan, cela va de soi !

ast5

Ecouter de la musique

Je ne sais pas quelle compagnie vous favorisez, mais sur la mienne, une playlist détente est déjà toute préparée avant la montée vers le septième ciel. En général, c’est souvent Enya qui est élue favorite, et pour cause : ses mélodies ont cette capacité phénoménale de vous détendre jusqu’à trouver une certaine paix intérieure (mon article ressemble de plus en plus à une séance de yoga). Alors, un conseil, on évite le Death Metal durant ses vols et on favorise une musique douce et lente afin de se détendre plus facilement.

ast3

Regarder la trilogie du Seigneur des Anneaux

On peut évidemment remplacer cette trilogie par les films Harry Potter ou que sais-je ! Mais plus les films sont longs, plus l’impression que le vol passe vite se fait ressentir. Allez quoi, une petite trilogie du Seigneur des Anneaux, c’est un Paris/La Havane FACILE.

ast4

Dormir

Cet article est consacré aux astuces pour se détendre lors d’un vol. La solution pour parvenir à dormir dans un avion ? Je ne l’ai pas… Peut-être que toutes ces astuces réunies peuvent vous permettre de trouver le sommeil ? Pas sûre qu’observer le personnel soit réellement soporifique, mais après tout, pourquoi pas !

ast9

Discuter avec ses voisins

Découvrir ses voisins de siège peut s’avérer être une belle opportunité de gérer le stress. Vous voulez faire belle figure, impressionner par le nombre d’heures de vol que vous avez derrière vous alors s’il vous plaît, gardez la tête haute ! Je plaisante, bien évidemment. Parler avec quelqu’un peut tout simplement s’avérer rassurant car lorsque vous êtes en pleine conversation, c’est tout naturellement que vous penserez à autre chose qu’au Triangle des Bermudes que vous êtes actuellement en train de survoler. Manque de chance, je viens juste de vous y refaire penser.

ast11

Bonus +18 ans : boire un petit verre

Cela fait seulement quelques années que j’y ai droit, mais ce verre en début de vol est sans doute la figure la plus rassurante que j’ai pu voir depuis de nombreuses années. Ce petit verre qui n’a l’air de rien présenté comme tel est en réalité plus ou moins votre sauveur (moi, vous incitez à boire ?). Comme on le sait tous, l’altitude et l’alcool ne font pas bon ménage. Pourtant, un tout petit verre en altitude n’a jamais fait de mal à personne, bien au contraire !

ast7

Il arrive que ces astuces ne fonctionnent malheureusement pas. Sur un vol Paris/São Paulo, j’ai eu la chance d’avoir une télé en panne, un personnel agité durant de violentes turbulences et mon verre qui s’est gentiment renversé sur moi. PAS DE PANIQUE : il reste une dernière solution… Dormir ?

Des astuces, vous en avez ? Je suis preneuse de tous vos trucs , aussi fous et déjantés soient-ils ! Qui sait, peut-être aura-t-on la chance de partager un verre durant notre prochain vol ? En attendant, on vous invite à voyager à travers le blog (promis, ce sera sans turbulence).

 

Astuces pour se détendre en avion
5 (100%) 1 vote